Accueil Indycar Indycar 2019-Portland : Power gagne, Dixon malchanceux

Indycar 2019-Portland : Power gagne, Dixon malchanceux

198
1
PARTAGER

Colton Herta, 19 ans, plus jeune vainqueur de l’Indycar en début de saison à Road America, était en pole du grand prix de Portland, un des grands classiques routiers du calendrier. Les équipes et les pilotes ont rendu hommage à Anthoine Hubert, tragiquement décédé à Spa, soulignant la fraternité et le respect qui unissent la communauté du sport automobile au-delà des frontières.

Will Power, le roi de la pole, est aux côtés de Herta, devant Scott Dixon et un surprenant Jack Harvey. Les autres prétendants au titre ont connu des déboires, avec Rossi 7e, Newgarden 13e et Pagenaud seulement 18e !

1er tiers de course

Départ, Colton Herta conserve la tête mais derrière, Graham Rahal s’emmêle les pédales et fait un strike ! Il reste sur le carreau, provoquant aussi l’abandon de James Hinchliffe. Au 15e tour, Jack Harvey est accroché par Ryan Hunter-Reay, qui a raté son freinage en résistant à une attaque de Rossi. Le contact provoque une neutralisation. La course est relancée au 20e tour et Dixon met la grosse pression sur Colton Herta qui résiste bien. Derrière, newgarden passe Pigot puis Kanaan pour remonter 7e. La bataille est intense dans le coeur du pelonto, alors que devant c’est le combat entre la prime jeunesse de Herta et la grande expérience de Dixon, qui a le double d’âge !

Au 1er quart de la course, Herta mène devant Dixon, Power (en pneus tendres) puis Rossi et Rosenqvist (en durs) qui ont creusé l’écart sur le reste du peloton. Au 27e tour, Newgarden est revenu sur Marco Andretti, 6e, qui défend sèchement sa position pour favoriser son leader Rossi. Les deux pilotes manquent de s’accrocher et Newgarden concède même une position dans l’aventure. Finalement, au 33e tour, le leader du championnat vient à bout du fils de Michael.

2e tiers

Les pneus de Herta fatiguent sérieusement, Dixon met la pression dans chaque virage et le top 5 se tient en 2 secondes. Le jeune américain glisse de plus en plus à chaque réaccélération. Au 37e tour, Dixon trouve enfin l’ouverture et dans la foulée, Power, Rossi et Rosenqvist usent du push-to-pass pour doubler Herta dans les virages suivants.

Pagenaud lance la salve d’arrêts au 39e tour, imité le tour suivant par Herta à l’agonie. Dixon prend un peu le large et devance Power de 2″5. Au 42e tour, tous les gros bras s’arrêtent en même temps, sans changement de position. Mais Rosenqvist s’arrête un tour plus tard et ressort devant Rossi. Seb Bourdais pousse quelques tours de plus pour prendre la tête mais s’arrête au 44e tour. Vers la mi-course, l’ordre est le suivant : Dixon, 3 secondes derrière Power, Rosenqvist, Rossi et Newgarden à 8 secondes. Herta est 6e, Pagenaud 8e.

Coup de théâtre au 55e tour ! Dixon voit son élan coupé net dans le dernier virage. Il s’arrête aux stand, les mécanos lèvent le capot moteur…Visiblement un problème de batterie. Le néo-zélandais repart mais avec trois tours de retard, ses chances au championnat s’envolent ! Power est le nouveau leader, chassé par Rosenqvist.

Au tour 67, Herta attaque Newgarden dans la ligne droite et passe mais il est à une dizaine de secondes de la tête. Power creuse un peu l’écart et se donne de l’air par rapport à Rosenqvist.

Dernier tiers de course

Herta stoppe au 73e tour, Power et Rossi au 74e. Rosenqvist continue 1 tour de plus mais ressort derrière Power. Les regards se portent sur la bataille pour la 3e place entre Rossi et Herta. Les écarts se stabilisent, et plus aucun arrêt n’étant à effectuer, on préserve les pneus et la consommation pour aller au bout. Power fait grimper son avance à presque 7 secondes.

On commençait à roupiller, jusqu’à ce que Santino Ferrucci s’arrête dans la ligne droite à 8 tours de l’arrivée. Caution et safety-car ! De quoi nous offrir un final excité. Quelques pilotes en queue de classement rechaussent des pneus tendres pour se faire plaisir…Les 6 premiers sont en durs, Pagenaud et Bourdais, 7e et 8e, sont en tendres. ça piaffe derrière la safety-car, une berline Acura qui n’est pas une AMG GT de la F1…

ça repart pour les 4 derniers tours ! C’est propre et Power reprend le large aisément. Il ne sera plus inquiété et gagne sa 2e victoire de la saison, la 37e de sa carrière. Cela fait vingt ans que Penske n’avait plus gagné à Portland !

Classement

Bonne opération pour Newgarden qui conserve respectivement 41 et 42 points d’avance sur Rossi et Pagenaud (593 points contre 552 et 551 points), tandis que Dixon, relégué à 85 points, aura bien du mal à conserver son titre, bien que cela reste mathématiquement possible. Tout se jouera lors de la finale de Laguna Seca, avec des points doublés !

 

Source : Indycar

 

 

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Indycar 2019-Portland : Power gagne, Dixon malchanceux"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thibaut Emme
Admin

Tête-à-queue de Pagenaud au premier virage pour finir 7e, c’est « pas si pire ».
Mais Newgarden a quand même une main sur le titre. Un top 5 lui assure le titre sauf erreur et les deux autres prétendants (Rossi et Pagenaud) doivent l’emporter pour avoir toutes les chances de leur côté.

wpDiscuz