Accueil BMW Essai BMW X7 M50d 400 ch

Essai BMW X7 M50d 400 ch

2451
26
PARTAGER
Essai BMW X7 M50d (2019)

Chez BMW désormais chaque chiffre du catalogue a droit à son X. Même le numéro 7 ! Le X7 débarque en Europe et entre dans la danse des rares très grands SUV premiums 7 places. Nous nous sommes rendus dans les environs du lac d’Annecy pour en apprécier les qualités. On vous embarque !

Des dimensions XXL

Le BMW X7 M50d mis à notre disposition, il en impose ! Sachez que vous ne passerez pas inaperçu, notamment dans les rétroviseurs avec cette ENOOOOOORME double calandre. Elle va mieux à ce SUV selon nous, qu’à la Série 7 notamment. L’avant impressionne bien plus que celui du X5. Il faut dire que les dimensions l’emmènent à un autre niveau.

On vous laisse imaginer. 5,15 m de longueur, 2 m de largeur. En outre vous pourrez, pour la plupart d’entre nous, vous cacher derrière sans vous baisser. En effet, sa hauteur culmine à 1,80 m. Rien que ça ! Rien qu’à la lecture de ces chiffres, vous comprendrez que la France et même l’Europe ne représentera pas le gros du mix des ventes. Maintenant, si vous avez un grand garage ou une spacieuse cours… avec l’aide des caméras, la vie sera plus simple.

Essai BMW X7 M50d (2019)

A l’aise, même au rang 3!

A bord, l’ambiance s’inspire largement de celle du nouveau X5, mais avec une touche de luxe plutôt apparentée à celle de la Série 7. La planche de bord se présente quasiment trait pour trait de la même façon. Et compte tenu de la montée en gamme et le raffinement aperçu sur l’autre SUV, on n’a pas grand-chose à ajouter à propos de ce X7. CarPlay, batterie d’aides à la conduite perfectionnée, équipements de confort, il ne manque rien, soyez en surs. Le chauffeur se plaira sur son siège ergonomique ventilé, chauffant et massant évidemment.

Essai BMW X7 M50d (2019)

Les passagers du rang 2 seront très à l’aise sous la lumière offerte par le toit panoramique et se distrairont sur les deux écrans à disposition. A noter que les assises aux extrémités sont réglables électriquement. En outre les sixième et septième place se montrent bien plus confortables qu’attendu. L’accès s’avèrent un peu difficile, mais une fois dessus on peut voyager sans problème. La capacité de coffre varie de 326 à 2 120 litres quand on efface les deux rangs. Les configurations de sièges se gèrent automatiquement depuis le coffre.

400 chevaux, 0 à 100 km/h en 5,4 s!

Sous le haut et large capot de notre X7 M50d, on retrouve le 6 cylindres 3.0 quadri-turbo (rien que ça !) de 400 chevaux. Il fallait au moins ça pour transporter à grande vitesse le poids de 7 passagers ajouté au 2 460 kg (à vide) de la voiture. Il n’y a pas un seul cheval de trop, on peut vous le dire. Il convient logiquement à toutes les situations de conduites. En mode sport, il sait s’arracher pour atteindre les 100 km/h en seulement 5,4 secondes.

Sur autoroute, il se montre discret, se fait oublier et prend de la vitesse lors des énergiques relances, sans trop faire mal au cœur des passagers pour autant. Malgré ses performances de bon aloi, on oublie l’idée d’utiliser le mode séquentiel de la boite automatique à 8 rapports, dont le mode automatique fait très bien le job. On a surtout envie de laisser la vie se dérouler, régulateur adaptatif et maintien de file activé, jusqu’à l’alerte de réserve de carburant.

Agréable à conduire pour un si gros véhicule

Notre version M50d sacrifie un peu petit du confort du X7. Pas de quoi titiller le téléphone d’un kiné, mais on sent le châssis légèrement endurci. A vrai dire, on reste à distance du tapis volant qu’est la nouvelle Série 7. Ainsi il se montre plutôt bien amorti sur route, contient ses mouvements de caisses pour éviter l’effet « bateau ». Le poids que l’on oublie lors des accélérations, il se rappelle à notre bon souvenir lors des freinages. Pas d’inquiétude, il ne manque pas d’efficacité pour autant.

A Munich, on n’a pas inventé encore de formule magique pour transformer un éléphant en souris d’opéra. Malgré le petit M sur le coffre, on ne fera pas un rallye. Le gabarit rend logiquement le passage des épingles compliqué, et dans les autres virages on réduit sa vitesse pour préserver le confort de chacun et ne pas provoquer trop de sous-virage. Cela étant dans le genre, il se montre assez agréable à conduire.

7 places pour 120 450 €

Un mot sur le tarif du principal concurrent du Mercedes GLS. Tout d’abord, il faut ajouter au moins 9 050 € de malus écologique dus au 186 grammes de CO2 (au minimum, voire plus suivant les options) rejetés par kilomètre. Tarif catalogue : 120 450 €. Le prix à payer chez BMW pour ce qui ressemble à un SUV limousine 7 places de 400 chevaux.

+ ON AIME
  •  7 places confortables
  • Equipements avant-gardistes
  • Performances moteur
ON AIME MOINS
  •  Gestion électrique lente rang 2 et 3
  • Intérieur plutôt X5 que Série 7
  • Châssis sport sacrifiant un peu trop le confort

 

BMW X7 M50d
Prix (à partir de) 94 400 €
Prix du modèle essayé 120 450 €
Moteur
Type et implantation 6 cylindres en ligne 4 turbos Diesel
Cylindrée (cm3)  2 993
Puissance (kW/ch) 294 / 400
Couple (Nm)  760
Transmission
Roues motrices intégrale
Boîte de vitesses  auto. 8 rapports
Châssis
Suspension avant  McPherson
Suspension arrière  multibras
Freins  à disques
Jantes et pneus  285/45 R21
Performances
Vitesse maximale (km/h)  250
0 à 100 km/h (s) 5,4
Consommation (jantes 18 pouces)
Cycle urbain (l/100 km)  7,8
Cycle extra-urbain (l/100 km)  6,6
Cycle mixte (l/100 km)  7,0
CO2 (g/km) 185
Dimensions
Longueur (mm)  5 151
Largeur (mm) 2 000
Hauteur (mm) 1 805
Empattement (mm)  3 105
Volume de coffre (l)  750
Réservoir (l)  80
Masse à vide (kg)  2 460

Illustrations : Le Blog Auto

Poster un Commentaire

26 Commentaires sur "Essai BMW X7 M50d 400 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rickyspanish
Invité

J’en ai croisé un sur la route la semaine dernière … c’est ridiculement gros, le summum du « m’as-tu-vu »…
Dommage que vous n’ayez pas pris une photo avec une caisse plus commune à côté… Ceux qui ont eu la chance de ne pas le voir en vrai se rendraient mieux compte de ses proportions …

SGL
Invité

« 7 places pour 120 450 € »
Ce n’est même pas encore 10 x le prix Dacia Lodgy 7 places ! 😉
… Avec une petite option, on y arrive sûrement !

twruit
Invité

cette chose est une pollution visuelle, tout comme le concurrent audi, d’une grossièreté sans nom, hiiiiiiiiiiiiii

Twin Spark
Invité

Le Range Rover reste donc le seul SUV Premium qui a de la classe.

panama
Invité

Oui sauf que pas de 3eme rangée de sièges et… une fiabilité toute britannique.

Seb
Invité

Ah ben c’est sur que c’est pas chez Alfa que tu trouvera un SUV premium et classe …. 😁

FrancoisX
Invité

Ras le bol de ces monstres débiles = 1.000% décadents !
Vivement de vrais ordinateurs de bord = honnêtes = qui nous démontreront combien d’énergies ont été investies « en amont de … » et « durant … » l’utilisation « client » et en aval de son futur recyclage « propre » (???)… Un bilan prévisible 100% lamentable (quelques petits % au mieux !) démontrant que la Nature (depuis des millions d’années) n’aurait jamais autant gaspillé (= perdu son temps = son « argent » !) et qui illustre que notre intelligence humaine (????) est exclusivement égoïste => NO FUTURE ! CQFD

Adrien
Invité

Je ne suis pas sur que ce x7 pollu plus Qu une model S… A voir.

wpDiscuz