Accueil BMW BMW pousse les feux sur l’électrique

BMW pousse les feux sur l’électrique

826
10
PARTAGER
Lucy - Prototype de BMW Série 5 électrique (2019)
Lucy - Prototype de BMW Série 5 électrique (2019)

Les ambitions de BMW dans le domaine de l’électrification s’amplifient. A l’instar de ses rivaux, le constructeur bavarois a décidé d’accélérer son programme. Et il pourrait faire encore plus.

Programme accéléré

La nouvelle offensive de BMW dans l’électrique débutera très prochainement, avec le lancement de la Mini électrique. Arriveront dans la foulée le BMW iX3, la BMW i4 et le grand SUV BMW iNext. Jusque là, rien n’a changé. C’est pour la suite du programme que BMW revoit ses ambitions à la hausse. Le programme initial faisait état du lancement de 25 modèles électriques ou hybrides rechargeables d’ici 2025. Ce sera finalement 2023. BMW anticipe une croissance du besoin.

Néanmoins, le constructeur pourrait faire encore mieux. Dans un entretien accordé à Autocar, Klaus Fröhlich, responsable du développement du groupe, confie que ce nombre pourrait éventuellement atteindre 100 modèles. Si les clients en font ressentir le besoin. Selon lui, ceci sans impact réel sur la charge de travail de l’ingénierie, grâce au système de meccano disponible, qui permet donc au besoin d’installer aisément une nouvelle motorisation hybride rechargeable dans tout modèle, moyennant un an de validation et un an d’homologation.

Et le constructeur est prêt à couvrir tous les besoins. Ses ingénieurs testent actuellement une Série 5 très spéciale, baptisée Lucy. Elle développe ainsi 530 kW / 720 ch avec ses trois moteurs électriques, qui la propulsent de 0 à 100 km/h en moins de 3 secondes.

Convaincre les clients

En attendant, BMW cherche à convaincre les clients d’acheter ses modèles électrifiés, et à les utiliser à bon escient. Pour l’achat, l’effort annoncé pour rendre ses hybrides rechargeables compatibles avec les zones urbaines à circulation restreinte se concrétise. Dès 2020, tous les modèles seront dotés d’une fonction qui fait basculer leur fonctionnement en 100% électrique à l’entrée d’une telle zone.

BMW eDrive Zones - BMW Points
BMW eDrive Zones – BMW Points

Mais il faut aussi que ces hybrides rechargeables soient correctement utilisés, et donc rechargés le plus souvent possible. BMW lance donc BMW Points, qui récompense le roulage en mode électrique et la recharge du véhicule par des points « de fidélité ». Ces points sont ensuite échangeables contre des charge gratuites dans le réseau ChargeNow, mais aussi diverses offres par Share Now, Park Now ou d’autres partenaires de la boutique en ligne Connected Drive Store.

L’avis de Leblogauto.com

Un temps réticent à se lancer à fond dans l’électrique suite aux difficultés des i3 et i8, BMW met à présent son énergie dans le développement de sa gamme, et mise particulièrement sur l’hybride rechargeable, profitant visiblement d’une belle flexibilité technique. Et grâce à son portefeuille de services, il cherche aussi à rendre l’utilisation plus efficace et plus facile.

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "BMW pousse les feux sur l’électrique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
aimelauto
Invité

l’I3 a super bien fait le job.!

et il est important pour une marque d’élite comme BMW de se montrer agressif sur les nouvelles technologies…..tout en conservant des modeles attrayants en Diesel et essence, vrai savoir-faire de l’helice pour une clientèle plus traditionnelle et qui fait le nombre …de ventes.

SGL
Invité

Ben, je ne sais pas s’ils le font par gaîté de cœur !
Ils sont au top sur les GMP thermique… Avec l’électrique les cartes sont redistribués totalement !

SGL
Invité

La carrière de l’i3 est vraiment l’histoire du verre d’eau à moitié plein ou à moitié vide.
Elle monte régulièrement, mais toutes les VE ont tendance à prendre des PdM, mais elle ne brille jamais.
Elle est très bien distribuée, contrairement à la Zoe, mais elle souffre même des marques généralistes comme la Kona EV et Niro EV.
L’arrivée de la DS3 Crossback e-tense, Honda e et Zoe 2 hdg sonnent la fin de sa carrière mitigée.

Phil
Invité

oui, trop « clivante », volontairement tarabiscotée (le designer expliquait qu’elle devait exprimer pour son conducteur une ostentation électrique) , et toujours un poil en retrait pour le prix : « juste » un peu moins de batt que des caisses moins chères, un chargeur AC « un peu moins » rapide , une charge rapide dans la norme…
le VE c’est fou, ça pardonne encore moins les demi-mesures que le VT

aurel77
Invité

Des fotos d’accélérations sont dispo sur un célèbre forum BMW US. On peu y voir l’avant se levé a l’accélération ! Sa doit arraché sévère !

aurel77
Invité

Étonnamment une Tesla lève pas autant le nez…
Trop de watt a l’arrière sur la BM 🙂

wizz
Membre

ou beaucoup de watts aussi à l’arrière de la Tesla, mais…..avec une suspension hydro-pneumatique active

Seb
Invité

Tout à fait , une 85d ne levera probablement pas , une P100D levera tout autent ( le pire c’est que la P100D , elle , dispose de 4 roues motrices donc l’avant devrait être pourtant plus lourd )

amiral_sub
Invité

la 85d a aussi 4 roues motrices

wpDiscuz