Accueil Droit routier Déroger aux 80 km/h ? Le Premier Ministre dit « Oui, mais… »

Déroger aux 80 km/h ? Le Premier Ministre dit « Oui, mais… »

598
10
PARTAGER
80 km/h

Le Premier Ministre, Edouard Philippe, s’est déclaré ouvert à des dérogations aux 80 km/h sur le réseau secondaire à la demande des Président de Conseils Départementaux. Oui, mais à une condition que tous ne seront sans doute pas prêts à accepter.

Interrogé ce matin à France Info, le PM a tout d’abord rappelé que la mesure avait, selon lui, permis d’atteindre un nouveau plus bas historique en terme de mortalité routière en 2018.

Ensuite, il s’est déclaré ouvert à la possibilité que les départements puissent décider de relever la vitesse minimum au-delà des 80 km/h. C’est une proposition du Sénat qui est désormais à l’Assemblée Nationale (AN) pour y être débattu.

« Si les présidents de conseils départementaux souhaitent prendre leurs responsabilités, je n’y vois aucun inconvénient. Mais je souhaite que dans le texte, cette capacité, cette faculté, soit systématiquement assortie de mesures ou d’examens qui permettent de garantir le plus haut niveau de sécurité routière possible ».

Se dessine donc sur cette mesure très impopulaire un recul d’Edouard Philippe. Ou tout du moins, un recul partiel tout en restant « droit dans ses bottes ». En outre, en demandant que les Présidents des départements « assument en conscience (…) des décisions qui sont lourdes », il les met devant leur responsabilité en agitant le spectre d’un retour de bâton (en justice ?) si des accidents graves se produisent sur une portion à la limitation relevée.

Inversion des responsabilités

Cela risque de freiner les velléités de certains départements de relever les limitations. De nombreux départements ruraux se sont montrés très hostiles à la décision du Premier Ministre de baisser la vitesse. Selon eux, c’est une double peine pour leurs habitants. Ces derniers sont obligés de faire plus de trajets pour leur travail, les administrations, les services publics, la médecine, etc. et doivent donc les faire à vitesse « réduite ».

Reste à voir ce qui sera exactement mis dans le texte de loi à l’Assemblée Nationale. Déjà, par rapport au texte du Sénat, les Préfets n’auraient plus la capacité de prendre cette décision. Comment seront formalisées les responsabilités des départements ?

Avec les 80 km/h, l’Etat est en train d’inverser les responsabilités. Avant, le 90 km/h était la règle publique décidée par l’Etat. Les départements pouvaient abaisser cette limitation dans certaines zones considérées comme dangereuses. Désormais, le 80 est la règle et les dérogations seront pour remonter la limite.

On attend évidemment avec impatience les réactions des différents acteurs de la Sécurité Routière.

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Déroger aux 80 km/h ? Le Premier Ministre dit « Oui, mais… »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Xavier
Invité

Donc si tu augmentes la vitesse sur ton département, je t’attribuerais la responsabilité des morts sur tes routes.
C’est bien, du bon boulot pour aider les présidents de département à travailler dans de bonnes conditions.
J’aime cette com’, elle rend les politiques particulièrement sympathiques. 😉

Rickyspanish
Invité

Rétropédalage non assumé qui culpabilise, aussi bien sur les coût humain que financiers potentiels, ceux qui veulent déroger aux 80 :
« Nous avons raison mais on vous laisse légalement la possibilité d’avoir tord ».
Effet d’annonce à l’approche des Européennes … la politique dans toute sa splendeur…

pat d pau
Invité

Qu’est-ce qui dit l’ancien directeur des affaires publiques d’Areva entre 2007 et 2010 (Edouard Philippe) ?
Y’a un problème parce que Uramin / Areva roulait a 90km/h et que ca a couté 3 milliards aux contribuables ?

Invité

une énième variation sur le même thème du fameux « bon chiffre de sécurité routière, bonne politique de sécurité routière, mauvais chiffres de sécurité routière, mauvais conducteurs » que je dénonce ici depuis des années, et qui ne plait pas à certains ici à chaque fois que j’en parles 😉

aurel77
Invité

Incompétence sérieux. A 80 sur national y’a pas plus dangereux, surtout au volant de ma grosse berline pour s’endormir… pour peux que j’active la conduite semi autonome alors là….

gigi4lm
Invité

Pas plus dangereux …. si, peut être à 200 . Avec le risque de s’endormir … pour toujours.

JC Juncker
Invité

La Rep en marche arriere ….

Jolie coup de com populiste pour les elections europ.

Peur de se prendre une quenelle les gars.

Michel Adriaensen
Invité

Avec cette décision, on pourrait penser que ce pouvoir revient à de meilleures prises en compte des avis du citoyens, mais impossible d’encore faire confiance à cette bande d’irresponsables qui ont le pouvoir. Ils doivent dégager, à vomir.

Invité

comme si ceux qui allaient les remplacer (s’ils le faisaient « de bons cœurs » seraient meilleurs que ça !

Xavier
Invité

Hélas, il y a fort à parier que les critiques seraient du même niveau.
Les idées qui plaisent sont affichées ici ou là par des candidats mais le programme comprend souvent plus de contraintes que de cadeaux. Lorsque le candidat est élu, les électeurs découvrent les contraintes après s’être focalisés sur les cadeaux et sont déçus.
Il y a aussi les candidats qui ne seront jamais élu et qui peuvent promettre qu’il n’y aura que des cadeaux 😉

wpDiscuz