Accueil Opel Opel envisage des suppressions d’emplois en Autriche

Opel envisage des suppressions d’emplois en Autriche

1292
17
PARTAGER

Information peu relayée par les medias, mais qui concerne tout de même au premier chef les salariés d’Opel, en Autriche … voire même ailleurs. Le constructeur – désormais filiale de PSA -envisage de supprimer entre 350 et 400 emplois sur les 1.200 que compte son site de Vienne.

Raisons avancées : l’arrivée à son terme d’un important contrat sur les boîtes de vitesse. Une information communiquée récemment par Franz Fallmann, le président du comité d’entreprise de la marque allemande sur la radio autrichienne ORF.

350 à 400 emplois sur la sellette

Selon le président du CE, les salariés du site de Vienne – Aspern ont été informés de ces suppressions de postes lors d’une réunion préalable.

« L’évolution du personnel montre qu’il y a 350 à 400 collègues en trop », a par ailleurs ajouté Franz Fallmann, confirmant ainsi une information publiée précédemment par le quotidien Kleine Zeitung.

Selon le président du CE, ces réductions d’emplois seraient basées sur des départs volontaires. Il estime néanmoins qu’une telle procédure pourrait s’avérer insuffisante pour arriver à un tel niveau de suppression de postes.

Les négociations sur le plan social devraient débuter très prochainement.

Boîte manuelle 6 vitesses dès l’été 2019

Selon Franz Fallmann, le site de production de Vienne demeurera néanmoins en activité et devrait même produire une boîte manuelle 6 vitesses dès l’été 2019.

Dans une déclaration transmise  à la presse, Opel a expliqué que le site de Vienne-Aspern voyait ses volumes de production « s’épuiser ». « Nous devons donc adapter notre organisation pour protéger l’avenir du site »,  déclare le constructeur.

Opel a par ailleurs indiqué que le groupe PSA allait investir sur le site en lui confiant une ligne de production de boîtes de vitesse manuelles MB6 pour l’ensemble des marques du groupe, confirmant que la production devrait débuter cet été. Une stratégie d’ores et déjà annoncée en mars 2018.

« Ce sont des produits compétitifs qui devraient maintenir un bon niveau d’activité sur le site »,  indique Opel … tentant de rassurer.

Soutien de la ville de Vienne

La ville de Vienne souhaite apporter son soutien aux employés impactés. Les salariés licenciés devraient être intégrés au sein d’une fondation. Ils recevront parallèlement des allocations chômage et une aide à la reconversion. Après un recyclage, ils devraient également être en mesure d’exercer d’autres professions.

L’avis de Leblogauto.com

Le rachat d’Opel par PSA ne se fait pas sans douleur quoiqu’on en dise, l’opération impliquant des suppressions de postes.

Le constructeur devra penser à mettre à jour le site internet d’Opel Wien, lequel tente encore d’attirer d’éventuels candidats à l’embauche par des propos alléchants … 

Sources : Reuters, Kleine Zeitung, ORF, Agefi-Dow Jones

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Opel envisage des suppressions d’emplois en Autriche"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Irma kubota
Invité

Opel n malheureusement pas fini de souffrir.
Gamme vieillissante, sans caractère( clone psa) et image de marque faible ( le pseudo made in germany n y change rien ).
Marque absente des principaux marchés mondiaux .
Brexit pour vauxhall.
Psa risque de bientôt regretter d avoir acheter cette marque, gm à fait une belle affaire.
Décidément nos grands patrons auto ne sont plus ce qu ils étaient.
Ça vient peut être du prénom ???

Kaizer Sauzée
Invité

On disait çà aussi pour Citroën qui est entrain de joliment remonter la pente…
PSA a un plan pour Opel qui se clarifiera au fil du temps.

Forza
Invité

effectivement ils doivent vraiment regretter leur achat avec 850 millions d’euros de bénéfices dégagés par Opel en 2018 lors de sa première année pleine sous le giron PSA

d’autres âneries à débiter ?

zeboss
Invité

kubota n’est pas madame irma…. loin de là, mais un parfait pignouf débitant des âneries à la pelle..
lieux communs,
commentaires hors propos répétés à longueur de temps sur le sujet.
bref du parfait bashing, par contre avec moins d 4% de chômage et une activité soutenue du côté de Wien le reclassement de 400 personnes voir moins ne risque pas de créer une onde de choc.
C’est aucun rapport avec un GM&S chez nous…
bon ce n’est pas chouette non plus pour ceux qui restent sur le carreaux mais sans doute moins que la même chose chez nous…

Invité

Amusant, car si c’est clair que dans les premiers temps chez Opel on va souffrir (tout rachat signifie dégraissement du mammouth), au final, c’est plus Opel qui risque d’en apprendre à Peugeot côté qualité que le contraire

Thomas
Invité

Comme Nissan par rapport à Renault(qui en apprend plus du Japonais) ??? 😀

zeboss
Invité
Désolé de contredire shooby mais du temps des Opel Gm et avant l’opération réduction des couts drastiques menée par GM vers 2000, la qualité intrinsèque des productions OV n’était quand même pas au top, les Kadett Gsi ne tenaient pas spécialement bien la route, la finition plus que moyenne… la robustesse n’était obtenue qu’au prix de la rusticité. La suite on la connait, une fiabilité devenue douteuse par des économies en fournitures diverses puis une fiabilisation au prix là encore d’économies sur la modernité, la base corsa date de 1999 (Fiat !), etc etrc… Donc on en reparlera, OV faisant… Lire la suite >>
SGL
Invité
C’est clair que @shooby est resté sur des idées préconçues qui étaient valables il y a 30 ou 40 ans. Quand on se souvient du désastre de la période des années 90-2000 de fiabilité et de qualité des Opel, difficile de voir Opel apprendre la qualité à Peugeot. Notez qu’avant l’intervention de PSA chez Opel (avant même le rachat) il y avait un gap de qualité des voitures entre les petits modèles comme la Corsa (Punto à peine améliorée) et les excellentes Insignia qui reste des produits purement Opel et qui reste des alternative crédibles aux BAM équivalentes pour 20… Lire la suite >>
Invité

il y en a qui, visiblement, ne comprennent pas le second degré ! Car quoi de mieux pour contrer un troll que de lancer un « anti-troll », non ? Mais bon, visiblement … comme déjà dit plus haut …

greg
Invité
Un des commentateurs en avait parlé sur un autre sujet, donc le choc est moindre, toutefois ce que dit la presse autrichienne est autre. Ce ne sont pas 300 à 400 postes qui partent, mais au moins 450. Ensuite, si les postes sont supprimés, ce n’est pas lié à une histoire de boite de vitesses: l’usine produite avant tout des moteurs. En fait, c’est une conséquence directe de la décision de PSA de stopper plusieurs modèles sans les remplacer (l’usine fournissait notamment Adam et Karl en moteurs). Du coup, il y a par ricochet moins de moteurs à produire, et… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

@greg : se recycler, se reconvertir, changer de métier, etc. Ce n’est pas parce que le terme est désormais employé pour des objets ou des déchets qu’il n’existe pas pour les humains non plus 😉
Une petite recherche : « se recycler » emploi vous convaincra j’en suis sûr 😉

nouh
Invité
@Thibaut Emme; Vous ne répondez pas à Greg sur le fond, peut-être par manque d’argument, alors comme beaucoup vous regardez la forme…. C’est dommage car Greg pose un vrai problème sur PSA et ses usines en dehors de la France. CT n’emploie pas les même manière mais le résultat est là, toujours plus de dividendes mais du personnel toujours plus contraint en France, mais surtout en dehors. Autre point, les boites de vitesses manuelles ne seront plus légion surtout après la fabrication en France de la boite e-DCT Powertrain. L’avenir de l’emploi en Autriche est bien précaire……. comme celui bientôt… Lire la suite >>
zeboss
Invité
@nouh : c’est bien joli de vouloir faire son altermondialiste, mais CT (comme le DG de VW) font le constat qu’une auto électrique c’est 30% de MO en moins pour l’assemblage par rapport à une thermique, déjà parce qu’il n’y aura plus de BV au sens strict du terme… Ce qui combiné à une baisse structurelle des ventes de VN causera mathématiquement une baisse des ventes et donc de la prod… Sauf à vouloir fabriquer chez nous ce qui se vendra sur les marchés émergeants contre l’avis des autorités locales on ne voit pas trop ce qui pourra justifier de… Lire la suite >>
wizz
Membre
Opel ne vend qu’en Europe (merci les experts compta de GM), mais Opel concevait aussi des véhicules pour d’autres marques de GM, vendus sur d’autres marchés. Pendant longtemps, la Chevrolet Classic au Brésil était la rondelette Opel Corsa B. La Chevrolet Cruze ou Buick Excell est une base de L’Astra. Les Buick Regal et leur homologue en Chine sont des Insignia… https://www.chevrolet.com/cars/cruze-compact-car/specs-trims 1.4 Ecotec et 1.6 diesel, ce sont des moteurs Opel, fabriqués dans des usines européennes Et si on consulte le site de Buick, on constatera que le Regal embarque un 2L turbo. Encore un moteur fabriqué par Opel,… Lire la suite >>
Jean
Invité

Nous aussi on publie des offres d’emploi bidons. Il s’agit juste de convaincre les clients et competiteurs de notre croissance.

labradaauto
Invité

Ai jusqu’alors considéré l’Autriche comme un bon élève pour l’emploi, le chômage bas, la formation tôt de ses ouvriers. Mais on se rappelle 2008. On voit que la famille Rotschild vend ses fiducies. Je l’écris souvent : nous vivons une conflagration.https://reseauinternational.net/mouvement-financier-mondial-la-famille-rothschild-v

POPEL
Invité

Blitzkrieg Français

wpDiscuz