Accueil Electriques Engie : 100 bus électriques et bornes de recharge pour le Chili

Engie : 100 bus électriques et bornes de recharge pour le Chili

422
1
PARTAGER

Engie, groupe français de services collectifs, fournisseur de gaz et d’électricité, a annoncé jeudi avoir remporté un contrat sur la fourniture d’une offre intégrée, destinée aux transports publics de la ville de Santiago du Chili et bâtie autour d’une solution de bus électriques et de bornes de recharge.

Les groupes énergétiques français semblent ainsi vouloir vraiment mettre le paquet ces temps derniers sur la mobilité électrique, avec  EDF qui souhaite devenir le leader de le fourniture d’énergie destinée aux véhicules électriques et Renault qui s’allie avec des grands groupes énergétiques européens.

Le contrat prévoit le leasing de 100 bus électriques, l’installation et la maintenance de bornes de recharge, alimentées à 100% en électricité certifiée d’origine renouvelable.

Le Chili sur le podium des flottes de bus électriques

Le montant du contrat entre Engie et la capitale chilienne n’a toutefois pas été communiqué. Cette initiative s’inscrit notamment au sein d’une politique globale de la capitale chilienne pour rendre son environnement plus écologique et améliorer ses transports publics.

En 2019, la ville de Santiago mettra en service au total 200 bus électriques, dont la moitié sera donc fournie dans le cadre du contrat conclu avec Engie. Selon le groupe français, le Chili deviendra ainsi le second pays au monde doté de la plus grande flotte de bus électriques, derrière la Chine.

Plan du 3eme millénaire au Chili

Plus largement, ce contrat s’inscrit dans le « plan de transport du troisième millénaire » porté par le président du Chili, Sebastián Piñera, précise encore Engie dans un communiqué.
Il ajoute par ailleurs que ce plan « vise à améliorer la qualité et la durabilité des transports publics de Santiago, et à en faire un système ‘zéro carbone’ d’ici 2040, notamment via la mise en service de 6.000 bus électriques ».

Engie : plan de développement de la mobilité durable au Chili

Le groupe est d’ores et déjà présent au Chili, notamment dans la production d’énergie, charbon, gaz et énergies renouvelables.

Engie y a élaboré un plan de développement de la mobilité durable. Lequel inclut notamment la mise en place de la première flotte de taxis électriques à Santiago, le développement d’un réseau intelligent de bornes de recharge pour véhicules électriques ou encore, le lancement d’une gamme de services de livraison et covoiturage s’appuyant sur la mobilité électrique via MuvSmart, une start-up rachetée par ENGIE.

Engie : promotion des transports propres en Amérique latine

Le groupe français vient également de marquer un tournant dans la politique de mobilité « verte » du Pérou en inaugurant, en septembre dernier, en coordination avec la Municipalité de San Isidro, le premier bus électrique de la capitale en présence du Ministre de l’Energie et des Mines, Francisco Ismodes.

Engie, à ce jour premier fournisseur d’électricité du pays, suit son plan de promotion des moyens de transports peu polluants et durables au Pérou. Une stratégie menée dans les nombreux pays d’Amérique latine où elle est implantée, Chili, Mexique, Brésil, entre autres.

Sources : Engie, AFP, Agefi-Dow Jones , CCI France- Perou

Crédit Illustration : Engie

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Engie : 100 bus électriques et bornes de recharge pour le Chili"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Et quand 10.000 bus électriques en plus pour la France ? 😉

wpDiscuz