Accueil WEC 24 Heures du Mans 2018 H+15 : Toyota toujours confortablement devant

24 Heures du Mans 2018 H+15 : Toyota toujours confortablement devant

845
6
PARTAGER
24 Heures du Mans 2018

Le jour se lève sur le circuit de la Sarthe sur une situation inchangée : Toyota est toujours fermement au commandement en LMP1 et les autres catégories n’ont pas connu de changement de leader non plus depuis la mi-course.

Duel à l’horizon chez Toyota ?

Les deux TS050 se sont pourtant livrées à un subtil ballet à distance. La no8, retardée par une pénalité de 1 minute dans le courant de la nuit, a chassé la no7 aux mains de Fernando Alonso puis Kazuki Nakajima qui tour après tour ont grignoté l’écart sur José Maria Lopez au point de le réduire à une paire de secondes. Le pilote argentin a alors laissé le volant à Kamui Kobayashi et l’écart est remonté à une vingtaine de secondes.

Quelle est la part des consignes, quelle est la part des talents respectifs et de la volonté de gagner de chacun des équipages, on ne le sait pas encore, mais le faible écart entre les deux Toyota va devenir un problème de plus en plus important à mesure que l’on s’approche de la fin de course.

En l’absence d’opposition, Toyota va devoir trancher entre de peu populaires consignes d’équipe pour assurer la première et si importante victoire mancelle, ou bien une bataille en piste qui pourrait être très belle mais beaucoup plus risquée. A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire, mais l’on triomphe tout de même… Dilemme complexe qu’il va falloir résoudre dans les prochaines heures.

Les deux Rebellion continuent de mener la course des autres, et la no3 est devant la no1. Elles sont désormais à respectivement 8 et 10 tours de la Toyota de tête, sans ennui majeur, une belle réussite pour une auto prête très tardivement.

Stabilité en LMP2

La course en tête du LMP2 reste l’apanage de l’Oreca G Drive Racing no26, qui a maintenant un tour d’avance sur la Ligier no23 Panis Barthez Competition. L’Alpine Signatech no36 est dans le même tour que la Ligier en troisième position et, un tour plus loin, on trouve les no22 et no39.

La plus grand péripétie de la catégorie a été l’accident spectaculaire de la seconde voiture du G Drive racing, la no40, heureusement sans dommage pour son pilote Felix Guttierez.

Porsche toujours devant en GTE

Les deux Porsche officielles no92 et no91 sont toujours aux deux premières places de la catégorie, comme elles le sont depuis le début de la course, mais ont deux Ford dans le rétroviseur, la no68 et la no67.

24 Heures du Mans 2018

Les écarts ne sont pas monstrueux derrière non plus et il n’en faudrait pas beaucoup pour se retrouver avec l’habituelle foire d’empoigne en fin de course qui fait le charme de la catégorie depuis longtemps avec une Ferrari, une Corvette et même une BMW en embuscade.

La 911 RSR du team Dempsey- Proton Racing mène toujours le GTE Am avec les Ferrari no54 et no85 à portée de fusil.

Crédit photos : T. Emme/le blog auto

LMP1
1 7 Toyota 250 tours
2 8 Toyota 250 tours
3 3 Rebellion 242 tours
LMP2
1 26 G-Drive 238 tours
2 36 Panis-Barthez 237 tours
3 23 Signatech Alpine 237 tours
GTE-PRO
1 92 Porsche 221 tours
2 91 Porsche 221 tours
3 68 Ford 220 tours
GTE-AM
1 77 Dempsey-Proton 215 tours
2 85 JMW Motorsport 215 tours
3 84 Keating Motorsports 214 tours

 

 

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "24 Heures du Mans 2018 H+15 : Toyota toujours confortablement devant"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
pas
Invité

A vaincre sans péril on triomphe sans gloire ! La catégorie reine ne brille pas cette année.

J’espère qu’en GT pro on va animer un peu la fin de course.

aurel77
Invité

Aucun intérêt… ils sont tout seul…

Thibaut Emme
Admin

Ah mince et les 58 autres courent pour du beurre ? 😉

Kaizer Sauzée
Invité

Ben ouais Thibaut, peu de gloire pour Toyota si ils gagnent cette année. Hormis la remontée d’Alonso qui a animé la nuit, elles ne font que de rouler sans suspens autre que leur fiabilité quelque peu préservée par le manque de concurrence.

Invité

Ce qu’il veux dire (je suppose) c’est que l’intérêt du mans ça se limite pas à la victoire au général, même si là faut dire que les safety car ont démantelé soigneusement tout les duels….

Invité

Même si on décompte de leurs retards le temps qu’elles ont perdu au box cette nuit, l’écart Toyota-Rebellion est plus grand que l’écart Rebellion-lmp2, ça vallait vraiment le coup de les brider deux fois avec l’eot….espérons que l’année prochaine ça soit plus serré

wpDiscuz