Accueil Renault Renault enfin moteur sur ses mises à jour liées aux NOx

Renault enfin moteur sur ses mises à jour liées aux NOx

1486
0
PARTAGER

Renault mauvais élève ? Confirmant des chiffres donnés par les Echos, le constructeur a concédé n’avoir réalisé à l’heure actuelle qu’environ 5 % des mises à jour de systèmes de contrôle d’émissions des NOx de ses véhicules diesel sur lesquelles il s’était engagé en 2016.

Néanmoins un porte-parole de l’entreprise a tenu à préciser que le groupe « accélérait » actuellement ces mises à jour en les proposant désormais systématiquement aux clients qui se rendent dans les concessions du groupe.

Dépassements de seuils d’homologation

Suite au scandale du dieselgate entachant la réputation – et les finances – de Volkswagen à partir de l’automne 2015, le gouvernement français avait mis en place une commission d’experts indépendants dont les travaux ont mis en évidence d’importants dépassements de seuils d’homologation sur les émissions de véhicules diesel commercialisés dans l’Hexagone, parmi lesquels figuraient des modèles Renault. 

Au printemps 2016, Renault avait présenté un plan d’actions techniques en vue de réduire les émissions des NOx des moteurs diesel de ses véhicules déjà en circulation. Mesures mises en place après la mise en évidence de dépassements importants à travers ces expertises appropriées.

En avril 2016, le constructeur avait ainsi annoncé « un ensemble d’actions visant à réduire les émissions d’oxydes d’azote (NOx) de ses véhicules diesel EURO 6b en usage client », juste sortis d’usines mais également ceux déjà mis sur le marché.

En janvier 2017, le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour « tromperie » visant la marque au losange.

Opération désormais proposée lors du passage en concession

Reste que le constructeur est loin d’avoir mis le turbo sur le dossier, puisqu’à l’heure actuelle seulement 5 % des 1,3 million de véhicules concernés ont pu être mis à jour.

Pour un peu, ce serait presque la faute des propriétaires ! Un argument que n’a même pas peur d’invoquer un de ses porte-paroles. Lequel a indiqué que Renault avait bien proposé par courrier aux propriétaires des véhicules concernés de venir effectuer la mise à jour logicielle … mais qu’au final bien peu s’étaient déplacés.

Face à un tel constat, le constructeur a décidé depuis le début de l’année de proposer systématiquement l’opération quand les clients se rendent en concession. Une procédure qui permet d’accélérer le processus. Une solution d’une telle simplicité qu’on se demande même pourquoi personne n’y avait pensé avant … Problème de coûts induits par cette charge de travail supplémentaire … ou de manque de mise au point de la solution ?

Désormais, Renault se veut moteur sur le dossier, affirmant viser 80 % de mises à jour à l’horizon 2020.

A toute fin utile, on rappellera que VW, confronté au même souci avait « haussé le ton », parlant d’immobilisation administrative, et allant même jusqu’à faire signer une décharge si les propriétaires refusaient de faire faire la mise à jour. En Allemagne, le rappel de VW est obligatoire, et le taux de mise à jour atteint 95%, contre 68% en France, après 1 an 1/2 de rappel.

Crédit Illustration : Renault