Accueil Général WTCC – Marrakech 2017 : Monteiro et Guerrieri ne ratent pas l’ouverture...

WTCC – Marrakech 2017 : Monteiro et Guerrieri ne ratent pas l’ouverture de la saison

141
3
PARTAGER
18 MONTEIRO Tiago (prt) Honda Civic team Castrol Honda WTC action during the 2017 FIA WTCC World Touring Car Race of Morocco at Marrakech, from April 7 to 9 - Photo Jean Michel Le Meur / DPPI.

Après les tests d’inter-saison à Monza, la saison 2017 de WTCC a repris ses droits ce weekend à Marrakech. Après une course d’ouverture assez folle, Tiago Monteiro a remporté la course principale.

Cette année, l’ogre Citroën et ses pilotes qui ont trusté les podiums durant 3 saisons sont partis. Si certains peuvent penser que le WTCC va perdre en intérêt, il ne devrait rien en être. Cela ouvre totalement les possibilités avec Honda favori mais avec Volvo qui a de grandes ambitions. RML et ses chevrolet ainsi que le Sébastien Loeb Racing et les Citroën C-Elysée devraient assurer également le spectacle, sans doute plus dans le ventre mou des pelotons.

En revanche, avec ses départs, en qualification, seuls 3 pilotes devaient être éliminés en Q1. Ce sera Panis, Filippi et Nagy. Les 12 autres pilotes continuent avec deux objectifs. Le premier est de finir dans les 5 premiers pour jouer la pole en Q3, l’autre est de terminer 10ème ou 9ème pour être en première ligne de la course d’ouverture (on inverse les 10 premiers NDLA).

A ce petit jeu là, c’est le rookie Ehrlacher sur Chevrolet qui décrochait la pole en course 1. Il devance Michigami et Coronel 12ème. Devant eux, Guerrieri se plaçait idéalement à la 9ème place. En remontant vers le top 5, on trouvait Chilton, Björk, et Catsburg qui échouait d’un rien à décrocher sa place dans la Q3. Un tête à queue alors qu’il semblait en mesure de rentrer dans les 5 premiers.

Ces 5 premiers se battent alors pour la pole. Le héros local, Mehdi Bennani ne peut faire mieux que le 5ème temps. Il est devancé par Huff, Michelisz, Girolami et Monteiro assez intouchable. Une Honda et une Volvo en première ligne, 2 Honda, 2 Volvo et 2 Citroën aux 6 premières places, la saison s’annonce indécise.

Rebondissement après la qualification. Ehrlacher et Michigami ne se sont pas présentés à la pesée durant la Q1. Leurs temps sont annulés et c’est finalement le sympathique Tom Coronel qui hérite de la 10ème place synonyme de pole en course d’ouverture. Sur ce circuit où il est difficile de doubler, c’est une bonne chance de victoire.

Course d’ouverture : Guerrieri inattendu

Justement, Coronel s’envolait impeccablement, conservant la première place. A l’arrière, Ehrlacher continue de faire parler de lui en s’accrochant avec Filippi. Ce n’est pas le seul accrochage puisque Michigami et Chilton s’accrochent également. La voiture de sécurité est de sortie tandis que Ehrlacher rentre aux stands. Déjà deux abandons. Bientôt 3 avec Huff victime d’une surchauffe de sa Citroën.

Coronel continue de mener la troupe, même une fois la voiture de sécurité rentrée. Mais cette première course ne pouvait pas en rester là. Nouveau rebondissement avec un tout droit de Coronel sur des soucis de freins. Il abandonne la tête à Guerrieri parti de la 2nde place. Ce dernier, qui compte suivre les traces de son illustre compatriote Pechito Lopez, contient Björk et Bennani. Catsburg, 4ème, réussit lui à maintenir Michelisz et Monteiro derrière lui.

Coronel retombé à la 7ème place après son tout droit, doit même céder cette place sous les assauts de Chilton. Mais il ne cède pas à Nagy qui reste 9ème. Petit exploit pour la 10ème place, c’est Aurélien Panis qui l’occupe avec son premier point pour sa première course, sous les yeux de son père. Guerrieri ouvre magnifiquement la saison avec une victoire inattendue.

Course principale : Monteiro intouchable

En course principale, Monteiro est en pole devant Girolami. Malheureusement pour lui, Guerreri doit partir des stands, ainsi que Nagy. A l’extinction des feux, Monteiro ne se rate pas. En revanche Girolami se rate un peu et voit Michelisz le passer. Derrière, Bennani est encore là, devant Catsburg, Björk, Chilton et Coronel.

La course se termine prématurément pour Panis qui provoque un drapeau jaune. Huff tente ce qu’il peut sur Michiagmi pour la 9ème place. Guerrieri rentre aux stands. Huff a fait sauter le bouchon Michigami et s’attaque désormais à Coronel. La voiture de sécurité rentre en piste, le temps d’évacuer la Chevrolet de Panis.

Malgré cette péripétie, Monteiro ne quitte pas la tête de la course. Il passe le drapeau à damier en tête, devant son coéquipier Michelisz et Girolami qui signe un podium pour Volvo. Bennani termine 4ème après son podium en ouverture. Il devance Castburg, Chilton, Björk, Coronel, Huff et Michigami.

Championnat pilotes :
1. Monteiro 38 points
2. Michelisz 31 points
3. Bennani 28 points
4. Guerrieri 25 points
5. Björk 24 points
6. Castburg 22 points
7. Girolami 21 points
8. Chilton 14 points
9. Coronel 8 points
10. Huff 4 points

Au niveau des constructeurs, égalité parfaite entre les deux seuls protagonistes de cette année. 96 points pour Honda et pour Volvo. En effet, Si Honda a gagné 8 points de bonus sur la pole (contre 6 à Volvo), la marque suédoise s’est rattrapée sur l’épreuve MAC3 (pour rappel chaque constructeur fait partir 3 concurrents en groupe et le temps est pris sur le 3ème) en marquant 12 points contre 8 à Honda. En course, Honda marque 80 points contre 78 à Volvo. Honda prend la tête au nombre de victoire (1).

Championnat constructeurs :
1. Honda 96 points
2. Volvo 96 points

Illustration : WTCC

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "WTCC – Marrakech 2017 : Monteiro et Guerrieri ne ratent pas l’ouverture de la saison"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Houari
Invité

Bien ! Mais où est le classement des constructeurs ?! ou bien rdv sur le site officiel tout simplement.
https://www.fiawtcc.com/standings/

Houari
Invité

Oops ! mais c’est vrai !, j’ai pas remarqué les deux dernières lignes…

wpDiscuz