Accueil Constructeurs Genève 2017 Live : Eadon Green Black Cuillin

Genève 2017 Live : Eadon Green Black Cuillin

301
5
PARTAGER
Eadon Green Black Cuillin Live (2017)

Felix Eaton concrétise au salon de Genève un rêve, créer une voiture moderne, mais rendant hommage à la grande époque de la carrosserie des années 30.

Curieusement, la passion de Felix Eaton pour les splendides voitures des années 30 ne remonte qu’à 2013. Une passion récente donc, qui porte sur les Alfa Romeo, Talbot, Delage, Bugatti, et les grands noms de la carrosserie française : Figoni&Falaschi, Pourtout, Chapron, Saoutchik… Il a donc souhaité, puisque ses moyens semblent le lui permettre, donner naissance à un modèle permettant aux amateurs d’acquérir un modèle au style inspiré de cette époque, mais avec toutes les technologies modernes. Le projet Black Cuillin tire son nom du massif des montagnes Cuillin, sur l’île de Skye en Écosse.

Pour le salon de Genève, le projet est passé du virtuel au physique avec une maquette représentative de ce coupé. Long capot, ailes généreusement galbées, arrière fuyant, toit panoramique uni avec la lunette arrière, mais fendu par un arête dorsale… Les codes sont bien présents, tout comme les inévitables habillages en bois à l’intérieur. Le tout forme un modèle assez baroque.

A l’heure actuelle, le projet en est donc à ce stade de la formalisation du style. Mais aucun détail technique n’est encore disponible. Eadon Green évoque un moteur V12, à l’origine encore non précisée. Car le constructeur cherche à présent une base technique pour réaliser ce projet. Un choix qui ne sera pas cornélien, les coupés et cabriolets à moteur V12 ne courent pas exactement les rues en ces temps de downsizing effréné…

Source : Eadon Green
Crédit photos : Le Blog auto / Eadon Green

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Genève 2017 Live : Eadon Green Black Cuillin"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
BAM
Invité

Superbe.

Mallet
Invité

Modèle à suivre. L’arrière est un peu long à mon goût et il aurait gagné à s’inspirer des porsche je pense, histoire de se terminer rapidement sans avoir de longs habillages aux roues…

Snob
Invité

Tout a fait d’accord avec Mallet. Cela saute aux yeux que l’arrière est trop long. Mais je pense que le projet n’est pas tout a fait abouti et peut-être encore modifié!

Thibaut Emme
Admin

L’arrière est un hommage typique à la Bugatti T57S.
Par contre c’est, à mon sens, l’avant qui part en quenouille. Il ressemble à la Mitsuoka Himiko sans en avoir la finesse de trait.

Dans le genre, je préfère la Delahaye USA Pacific (référence très appuyée à l’Atlantic 😉 ) http://www.delahayeusa.com/delahaye-pacific.php

A voir comment cela va évoluer.

Snob
Invité

M. Eadon Green Black Cuillin un défit à relever serait de recréer la Cruella d’Enfer conduit cette Panther De Ville

wpDiscuz