Accueil Nouvelles technologies Véhicules électriques, batteries et conduite autonome, futurs secteurs clés de l’industrie britannique

Véhicules électriques, batteries et conduite autonome, futurs secteurs clés de l’industrie britannique

103
4
PARTAGER
nissan sunderland qashqai

La Première ministre britannique, Theresa May a dévoilé hier sa nouvelle stratégie industrielle qui définit notamment les véhicules électriques, les batteries et la conduite autonome comme de futurs secteurs clés de l’économie britannique.

Alors que les conservateurs britanniques ont toujours été partisans d’un « laissez-faire » et d’une réduction du poids de l’État dans l’économie, Theresa May affiche une attitude plus interventionniste où l’État « sera prêt à offrir une grande diversité de soutiens ». À ce titre, elle souhaite donc mettre en place un plan d’investissement et de soutien à l’industrie. Si le secteur automobile sera soutenu pour faire face au Brexit, Theresa May se tourne vers le futur en proposant de passer des « accords sectoriels » avec un certain nombre de secteurs à forte valeur ajoutée parmi lesquels figure la transition vers les véhicules électriques. Celle-ci inclut également la production de batteries et la conduite autonome.

Concrètement, le gouvernement britannique prévoit de dépenser 390 millions de livres (453 millions d’euros) dans les véhicules électriques, autonomes et connectés pour développer le secteur. Une partie de ces 390 millions de livres sera consacrée à la création d’un pôle industriel dédié à la conduite autonome. Accueillant également un centre de tests, la localisation de ce futur site sera annoncée au printemps.

Pour les plus courageux, un rapport sur la stratégie industrielle est consultable ici.

 

Source : Department for Business, Energy & Industrial Strategy

Source photo : Nissan

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Véhicules électriques, batteries et conduite autonome, futurs secteurs clés de l’industrie britannique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Etonnant, du Colbertisme made in des conservateurs britanniques.
Le Brexit a du bon !

panama
Invité

C’est surtout une stratégie de communication qui suit de très près tous les articles de presse s’interrogeant sur le devenir de l’industrie automobile britannique après le Brexit.
Des voitures électriques c’est bien beau. Pour les vendre à qui ? Aux américains et aux canadiens qui n’en veulent pas ?

Pedroj
Invité

Futurs secteurs clefs de l’industrie auto tout court.

SAM
Invité

Tout comme l’Espagne pays producteur, l’Allemagne pays producteur, la France pays producteur, la Norvège, la Finlande et les pays de l’Est … Donc toute une industrie automobile européenne … Allez May! D’autres bonnes idées ultra concurrentielles comme celle ci avec une Allemagne forte de sa transition énergétique et les chinois seront les principaux acteurs de l’économie britannique!

wpDiscuz