Accueil Nissan Toyota craint pour sa survie au Royaume-Uni face à un hard Brexit

Toyota craint pour sa survie au Royaume-Uni face à un hard Brexit

151
11
PARTAGER

L’industrie automobile toute entière s’inquiète des conséquences d’un hard Brexit, mis en avant par Theresa May, le chef de gouvernement britannique. 

En guise de réaction aux déclarations de la première ministre du Royaume Uni, Takeshi Uchiyamada, président du conseil d’administration de Toyota, a indiqué dans un entretien accordé au Financial Times à l’occasion du Forum économique mondial de Davos, que le groupe japonais allait envisager avec ses fournisseurs la manière dont sa société pourrait y « survivre » outre-Manche.

Le constructeur a par ailleurs déclaré réfléchir et discuter avec le gouvernement afin de déterminer comment la compétitivité pourrait être maintenue, espérant pouvoir maintenir un « avenir prometteur » pour son implantation au Royaume-Uni. Le dirigeant de Toyota a toutefois déclaré qu’aucune décision n’avait été prise à ce stade et que, pragmatique, il attendrait de voir comment l’Union Européenne allait répondre aux propositions de Londres.

Pour rappel, le groupe japonais détient deux usines au Royaume-Uni, l’une à Burnaston dans le centre de l’Angleterre pour l’assemblage de véhicules et l’autre à Deeside au Pays de Galles pour les moteurs. Il emploie plus de 3 400 personnes dans le pays.

En octobre dernier, son compatriote Nissan a obtenu quant à lui des garanties auprès du gouvernement britannique en échange de l’engagement de continuer à investir sur son site de Sunderland (au nord-est de l’Angleterre).

Sources : AFP, Financial Times

Crédit Photo : Toyota

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Toyota craint pour sa survie au Royaume-Uni face à un hard Brexit"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Gilles
Invité

Ils sont les bienvenus à Valenciennes !

Dick
Invité

Exactement !

2 0 8
Invité

Si vous pensez que Toyota enverra sa production à Valenciennes (en cas d’improbable fermeture des sites UK), il faut pas rêver malheureusement car les lignes partiront en Turquie..
Et puis qu’ils le disent clairement, Toyota veut du fric 😀 !

wizz
Membre
Après la Yaris, si Toyota n’avait pas choisi la France pour produire la Aygo mais en Tchéquie, pourtant en partenariat avec Peugeot, c’est surement pas pour y revenir maintenant avec une autre voiture. La seule façon pour Toyota de produire une « autre » voiture en France, ça serait une voiture compatible avec la Yaris, et que Toyota n’aurait pas d’autres sites similaires (ps: pour être assemblées sur cette ligne à moindre cout d’investissement) Si Nissan avait choisi la France pour produire ses Micra, c’est parce que: -il fallait faire de la place dans l’usine anglaise, pour optimiser sa production en regroupant… Lire la suite >>
Thomas
Invité

Belle bêtise ce Brexit 🙁

Pat
Invité

Mais non, c’est très bien qu’on vous dit. L’avenir sera rose et tout les bons anglais vont retrouver un travail, une famille et leur patrie.

Rowhider
Invité

Tout dépend pour qui, l’Europe sera largement gagnante à se débarrasser des Anglais: si l’Europe est devenue ce qu’elle est, à savoir une entité bureaucratique incompréhensible et hors de contrôle, c’est leur faute! C’était leur objectif de diluer l’Europe pour la rendre faible politiquement, favorisant le dumping social: ils ont réussi et se font la malle. Ça a tellement bien réussi que 800.000 Polonais se sont pointés là-bas avec leurs bas salaires.
J’espère sincèrement qu’on va leur faire payer très cher en leur piquant le maximum d’entreprises, à ces fils d’Angloys!

Gianni
Invité
OUI POUR UN ITAxIT UN ESPANAEXIT. Mieux vaut quitter l’Euro et l’Europe surtout pour les italiens… S’ils quittent l’euro… et plantent leur dette publique.. pour obtenir un rachat de la dette à 10% de la valeur nominale…. c’est le crash assuré pour la France, l’Allemagne et la BCE J’étais contre le Brexit, mais j’ai discuté avec des dizaines d’anglais qui vivent avec de maigres retraites en …. Bulgarie. Ils sont pour… quasi à l’unamité. Maintenant, je suis pour que l’Italie quitte l’Euro et l’Europe… Quand on voit l’energie des italiens numéro 1 pour la clientèle chinoise; asiatique…. en général qui… Lire la suite >>
Gianni
Invité

Moins cher que la Turquie l’Ukraine.. 100 euros charges comprises par mois et horaire sans limite…. ai vu un gardien qui se faisait des journées de 24 heures…
Je ne sais pas comment il faisait, peut-être une oie. qui tourne pour lui….

wizz
Membre

intéressant

explique nous comment l’Italie, ou un tout autre pays endetté, pourrait quitter l’UE et faire disparaitre sa dette….

hocus pocus houdinius giannius

klm
Invité

et un débat sur l’europe un !!!!

wpDiscuz