Accueil Nissan Nissan démarre la production en Birmanie

Nissan démarre la production en Birmanie

92
2
PARTAGER

Nissan a démarré la production de la berline Sunny en Birmanie avec l’aide d’un partenaire local.

Avec plus de 50 millions d’habitants, la Birmanie est encore un territoire vierge promis à une forte croissance automobile. Actuellement, le marché automobile birman est d’environ 100 000 unités par an. 90 % des véhicules vendus sont des importations de véhicules d’occasions en provenance du Japon. Les voitures neuves ne représentent que 5 000 ventes annuelles.

Le gouvernement birman a récemment décidé de limiter les importations d’encourager la production locale. Nissan a fait appel à un partenaire local, Tan Chong Motor, pour produire dans un premier temps quelques centaines d’unités par an de la Sunny. Jusqu’à présent, Nissan commercialisait des modèles exportés du Japon ou de la Thaïlande.

Ce démarrage en Birmanie est une première étape avant la construction d’une usine commencera d’ici la fin de l’année, avec un objectif d’ouverture en 2019 et de production annuelle de 10 000 voitures. Nissan investira 50 millions de dollars (47 millions d’euros) dans la construction de cette usine.

Suzuki est aussi sur les rangs pour profiter de l’explosion programmée du marché automobile birman. Le constructeur a commencé la construction d’une usine en décembre dernier.

 

Source : Nissan, Nikkei

Source photo : Nissan

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Nissan démarre la production en Birmanie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Pedroj
Invité

C’est surtout que la birmanie roule a droite depuis quelques années et que 90% des volumes ont la conduite a droite. Le gouvernement vient de decider de plus vendre de DAD la bas. Il y a un gros coup a faire…

antidote
Invité

Comme look il y a mieux . Cette auto a vraiment l’impression de ressortir de la naphtaline des années 1960 .

wpDiscuz