Accueil Ecologie Toyota va commercialiser son bus à hydrogène

Toyota va commercialiser son bus à hydrogène

360
4
PARTAGER

Toyota va commercialiser son bus à hydrogène. D’ici les Jeux Olympiques de Tokyo, en 2020, cent véhicules seront en service au Japon.

Ce bus à hydrogène n’est pas apparu du jour au lendemain. Cela fait de nombreuses années que Toyota le teste. Des véhicules de pré-série -badgés Hino- circulent depuis 2015 à Toyota City. En 2017, la commercialisation débutera avec deux bus en service à Tokyo. Une première mondiale pour des bus à hydrogène. Notez qu’ils porteront finalement des logos Toyota. A l’heure des Jeux Olympiques, cent bus circuleront dans la capitale.

Le « Toyota FC » est un bus de 10,5m de long, capable de transporter 77 personnes (1 conducteur, 26 passagers assis et 50 passagers debout.) Sa chaine de traction est inspirée de celle de la Mirai. Il dispose de deux moteurs 113kW (l’équivalent de 155ch) et 335Nm chacun. Ils sont alimentés par des batteries sont au Nickel-hydrure métallique. Ses deux piles à combustible ont une puissance de 114kW chacune. Elles sont alimentées par dix réservoirs d’hydrogène, avec une capacité totale de 600 litres, sous une pression de 70MPa (environ 700bars.) En cas de besoin (au hasard, un tremblement de terre…), il peut se transformer en générateur d’une puissance de 9kW et une capacité de 235kWh. Même si ça n’est pas précisé dans le communiqué, l’hydrogène est fourni par le Français Air Liquide.

Bien sûr, ce n’est pas avec cent bus que Toyota va faire fortune ou même rembourser les coûts de développement. A court-terme, il s’agit de se positionner en expert de la pile à combustible. A moyen-terme, il s’agit d’un test grandeur nature pour déverminer la technologie. Il mise sur l’hydrogène, quitte à sauter l’étape de l’électrique traditionnel. Rappelons que cette technologie bute sur deux points. A autonomie égale, un réservoir d’hydrogène sera beaucoup plus volumineux qu’un réservoir d’essence (NDLA : au moins, avec un bus, on a de la place…) De plus, pour l’instant, le seul hydrogène disponible est extrait du pétrole (on ne peut donc pas parler d’énergie propre…)

toyota-bus-hydrogene-2

Source :
Toyota

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Toyota va commercialiser son bus à hydrogène"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
samuel
Invité

Panneaux solaire+éolienne+ électrolyse = H2 ( bon c+ pour les bretons et le sud de la France )

Sinon , pourquoi pas avec le CO2 , de l’ ethanol en remplacement de l’ Hydrogene :

https://www.leblogauto.com/2016/10/scientifiques-parvenus-a-convertir-co2-ethanol.html

Gdlm
Invité
Pour une fois qu’on a un peu d’objectivité concernant les aléas de l’hydrogène. Chapeau bas ! Néanmoins pour être précis ce n’est pas à partir de pétrole mais plus probablement à partir de gaz naturel contenant lui-même du méthane que l’hydrogène utilisé sera produit par le procédé de vaporeformage ou bien à partir de lignite (australienne) notamment pour les japonais et passons sur l’électrolyse pas suffisamment économiquement concurrentielle pour espérer son déploiement à grande échelle.. Bref le miracle de l’hydrogène n’est guère supérieur à celui des hydrocarbures et autres énergies fossiles car en plus d’extraire la matière première il faudra… Lire la suite >>
Financier73
Invité

Quand on pense que Mercedes a sorti son premier bus Fuel Cell proto en 2001 et IVECO en 2002 et a fourni ces bus pour les Jeux Olympiques de Turin en 2006.
Quel exploit !! avec 15 ans de retard. Il aurait été bon de rappeler qu’en Europe, il y a des constructeurs encore plus à l’avant garde que Toyota.

wpDiscuz