Accueil Motorisation Macron met le turbo en faveur du diesel

Macron met le turbo en faveur du diesel

188
20
PARTAGER

En visite dans l’Aveyron, sur le site de l‘équipementier Bosch, le ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, Emmanuel Macron a défendu la semaine dernière le moteur diesel, estimant qu’il était « au coeur de la politique industrielle française » et de la « mobilité environnementale ».

Alors que les salariés du site, spécialisé dans la production d’éléments pour moteurs diesels, avaient interpellé le ministre sur les positions de Ségolène Royal, la ministre de l’Environnement et de l’Énergie, et celles d’Anne Hidalgo, maire de Paris, ville où la circulation des véhicules d’avant 1997 est restreinte depuis le 1er juillet, Emmanuel Macron, a rappelé qu’il était « ministre » contrairement à « Mme Hidalgo, qui n’est pas ministre de l’Industrie », ajoutant que les décisions de cette dernière ne valaient pas pour la France.

Affichant ainsi ouvertement son peu d ‘enthousiasme pour les mesures restrictives prises par la maire de Paris, le ministre a par ailleurs estimé qu’il ne fallait pas faire « la chasse au diesel », même à la suite du scandale des moteurs diesel truqués de Volkswagen. Des propos en nette opposition à ceux prononcés par Anne Hidalgo, laquelle a annoncé vouloir éradiquer le diesel des rues de Paris après 2020.

Défendant tout de même la baisse progressive de l’avantage fiscal pour les particuliers qui achètent des voitures diesel, Emmanuel Macron a tenu à souligner souligné l’importance de cette industrie en France. Estimant que « l’avenir du diesel passe par l’innovation », le ministre a mis en avant les performances des moteurs de dernière génération, sans vouloir se prononcer toutefois sur la question de l’émission des particules fines. Pour lui, le diesel «ancienne génération», reste au cœur des habitudes de la population française, qu’il s’agisse «des millions de personnes qui l’achètent», «des millions qui y travaillent», sans oublier les foyers «qui ont le moins de pouvoir d’achat».

Rappelons tout de même qu’en septembre 2015, Emmanuelle Cosse, alors secrétaire nationale d’Europe Écologie Les Verts (EELV), et certes non encore membre du gouvernement, réclamait ni plus ni moins l’interdiction du diesel en 2025. Quant à l’actuelle secrétaire d’État à la Biodiversité, Barbara Pompili, elle avait appelé le gouvernement à cesser d’encourager fiscalement l’usage du diesel lors d’un entretien en octobre 2015 sur iTélé. En 2013,  Jean-Vincent Placé estimait de son côté que l’usage du diesel est «dramatique et désastreux», et que les facilités fiscales relevaient de «l’aide à polluer».

François de Rugy, vice-président de l’Assemblée Nationale et soutien du gouvernement estime pour sa part qu’Emmanuel Macron est «en retard d’une bataille industrielle». «Viser le zéro diesel est aberrant, mais son interdiction dans les centres-villes, c’est du bon sens. Pour le reste il faut favoriser le rééquilibrage du parc auto vers les moteurs hybrides, essence, ou électriques», estime-t-il.

Sources : AFP, Le Figaro

Crédit Photo : PSA

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Macron met le turbo en faveur du diesel"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Edonis V12
Invité

Faut vraiment être un tordu pour vouloir encore de ce moteur en 2016.
Jme demande bien qui a encore pu lui glisser un cheque sous la table…

myl
Invité

Cela dépends… Ce n’est pas les idées qui manquent et celle ci dessous, pour un type de moteur fonctionnant au gazole (ou au kérozène), ouvre la voie à 25% de gains de rendement (un moteur diesel autour des 40% de rendement, celui là serait à 50%) en plus d’un poids du moteur drastiquement revu à la baisse.
Il viennent de gagner le soutien de la DARPA aux US.
On n’a donc peut-être pas fini de se salir les mains en faisant le plein. Vu le gain poids/encombrement, on commencera peut-être même à devoir le faire à moto.

4aplat
Invité

Enfin un ministre qui a compris que le diesel n est pas plus polluant qu un essence de même génération et qui en plus à aussi compris que la technologie associée est un vecteur d emploi en France …
Loin des discours des pseudo bobos ecolos …
Au faitotal, Place, Cosse et autres, il roulent en électrique ?

Alex87f
Invité
Regarde n’importe quels chiffres de NOx et de PM5 / PM2.5 et tu verras que ton affirmation est fausse. On peut dépolluer le diesel à peu près efficacement, mais il devient alors beaucoup moins intéressant en terms de coût / km (d’où l’absence de moteurs €6 sur plein de citadines où le surcoût est le plus sensible). On peut même retourner ton affirmation contre ce que tu dis: s’il n’est « pas plus polluant » (et donc similaire), pourquoi l’avantager fiscalement à la pompe et à l’achat? Quant au fait qu’il soit vecteur d’emploi, ce n’est pas parce que l’on a investi… Lire la suite >>
wizz
Membre
Alex87f Aurais tu des exemples, des articles montrant beaucoup de pays freinant la progression du diesel ? Parce que ces derniers temps, ces dernières années, le diesel est plutôt en progression. La Corée s’y est mis, alors que dans les années 90, ils ne connaissaient rien en diesel. Le diesel revient au Japon. Malgré le scandale VW, ni BMW ni Mercedes n’ont abandonné le diesel. BMW vient d’obtenir l’homologation de ses moteurs diesel très récemment, et ceux de Mercedes en cours. Même Mazda y pense puisqu’ils ont l’air de développer un « nouveau diesel révolutionnaire »….avec un taux de compression de 18:1… Lire la suite >>
alex87f
Invité
Les normes €6 poussent au recul du diesel en Europe en le rendant beaucoup plus cher à dépolluer, partout en Europe. La pdm du diesel en France est passée de presque 80% en 2012-13 à moins de 50% cette année. On parle de rapprochement de la taxation essence / diesel La Corée du Sud est en train de mettre en place des taxes plus élevées sur le diesel et souhaite s’éloigner de ce carburant. Et la pdm du diesel au Japon reste extrêmement faible. Mazda à récemment déclaré qu’ils croient toujours au diesel américain, mais ne donnent plus de date… Lire la suite >>
wizz
Membre
alex Oui, la norme euro6 rend le moteur diesel plus cher, mais c’est une norme, une mesure imposée à tous les pays d’une zone concernée, et non une mesure adoptée unilatéralement par un ou plusieurs pays destinée à contrer les voitures diesel. Demain, la tolérance sur les émissions des particules des moteurs à injection directe prendra fin. Ces dernières devront adopter à leur tour un FAP, qui forcement rendra la voiture essence un peu plus chère. Devra t on alors dire que c’est une mesure destinée à contrer les voitures essence ? Non. Des mesures destinées à contrer les voitures… Lire la suite >>
xzop
Invité

ah bon ….. le diesel revient au japon, çà c’est un scoop…..plus il faut dépolluer le diesel , plus celà pose des problème de fiabilité mécanique, et celà pollue pas mal jusqu’à ce que le moteur atteigne sa température de fonctionnement .Bref, il faudra s’en débarasser tot ou tard, quand à Macron , lol,

Thibaut Emme
Admin

@xzop :
En 2004, le diesel particulier c’était 0,04% du parc roulant, en 2014 moins de 1%.
En 2015 il dépasse les 1,5%.

Désormais le Japon pour luter contre le CO2 donne des aides pour les diesel 🙂 une compact diesel économise environ 1000 euros en taxe car elle est « écologique ».
En PdM, sur les véhicules particuliers neufs, de mémoire c’est 6% et l’objectif c’est 5 à 10% du parc en diesel d’ici 2030.

Lolo
Invité

Je ne vois pas en quoi c’est un vecteur d’emploi, argument non recevable.
Un Peugeot Puretech est fabriqué en France et est moteur de l’année 2015.

Donc oui on peut virer les diesel (ou en tout cas arrêter de les favoriser injustement).

Alex87f
Invité

C’est démagogue et mal informé, dommage. Au lieu de se préparer à l’évolution des moyens de propulsion, on fait de la résistance envers et contre tout (y compris le bon sens).

Tout ça pour défendre des constructeurs nationaux qui reposent encore trop sur le diesel, tout en disant à ces salariés ce qu’ils veulent entendre.

lym
Invité
De toutes manières, un gouvernement qui a reculé sur le chauffage au bois (imposer un foyer fermé en zone urbaine) est il crédible vu sa contribution d’hiver a la pollution aux particules? Ne parlons pas de foutre l’Allemagne le nez dans son caca avec la houille en remplacement du nucléaire. Macron, ex banquier d’affaire, n’a aucune compétence technique pour juger des alternatives, on le voit bien quand il parle d’hybride (le summum de la triche au diktat CO2). Mais il se rends au moins compte qu’on ne va pas inverser le résultat de plus de 30 ans d’une politique fiscale… Lire la suite >>
crash71100
Invité

Le diesel est une technologie du passé, faudrait qu’il passe à autre chose…

Thibaut Emme
Admin

Toutes les technologies actuelles sont « du passé », même l’électrique (qui fut doit-on le rappeler la première motorisation à dépasser les 100 km/h) 😉

Thibaut Emme
Admin

Elisabeth, oui et non. Qui dit électrique dit que c’est nous qui choisissons l’origine de notre électricité. 🙂
Rien n’empêche un proprio d’avoir des panneaux sur son toit, une éolienne dans son jardin (ou plusieurs, moins de 10m, etc.) ou d’avoir un contrat avec une centrale à bio gaz, etc.
On peut même pédaler le soir si on veut recharger sa batterie 😛
un bon 200W constants pendant 5h (faut déjà être entraîné) soit de quoi faire…hm…5km environ avec une voiture électrique 😀

wpDiscuz