Accueil Sport auto WTCC – Vila Real 2016 : Monteiro et Coronel domptent les rues...

WTCC – Vila Real 2016 : Monteiro et Coronel domptent les rues portugaises

84
0
PARTAGER

Le circuit urbain de Vila Real au Portugal accueille le WTCC ce weekend. Sur un tracé difficile mais étroit, l’erreur n’est pas permise mais on peut « facilement » résister aux attaques des concurrents de derrière. Le héros local, Tiago Monteiro va-t-il remplir de joie ses suporters ?

Cela commence très bien pour Monteiro qui signe la pole position après une bataille à 5. En effet sont sortis de la Q2 Monteiro, Muller, Huff, Michelisz et Lopez. Un quintuel avec les deux Citroën officielles opposées aux trois Honda.

Monteiro qui est le premier à se lancer pour la super pole réalise un très bon temps que tous vont vouloir battre. Michelisz se manque un peu et finit à 1,7 secondes de la pole. Il y a de la place pour grimper sur la 1ère ligne. Lopez peut mettre tout le monde d’accord mais patatra. Il commet lui aussi une erreur et finit dans un échappatoire. Il fait 5ème quasi à coup sûr et se complique les courses à venir.

Muller est le 4ème à s’élancer et part le couteau entre les dents. Malheureusement le quadruple champion WTCC attaque un peu trop fort sur les chicanes et explique à la sortie de son tour que cela a créé des vibrations dans sa direction. Il échoue d’un cheveu pour la pole, 109 millièmes. Reste Rob Huff pour souffler la pole à son coéquipier Monteiro, mais il bloque ses roues d’entrée et finit à plus de 2 secondes.

C’est la pole position pour Monteiro devant son public ! A la 6ème place on trouve Björk, puis Bennani, Chilton, Catsburg, et Coronel. Grâce à sa 10ème place, Coronel décroche la pole de la course d’ouverture. Totalement dépassés par le circuit, on retrouve les deux autres pilotes Lada, Tarquini et Valente, respectivement 17ème et 13ème.

ClzU_8FWMAA5ucm

Course d’ouverture : « eat my cheese »

L’un des slogans de Tom Coronel est « eat my cheese » qui a remplacé le « eat my dust » plus classique (et colle plus à son casque et à l’un de ses sponsors). Qualifié en 10ème position, Coronel part donc en pole sur un circuit où il est compliqué de doubler si le concurrent ne fait pas d’erreur. A l’extinction des feux rouges, pas de souci pour la Chevrolet RML Cruze. Le départ est en légère montée et l’absence de lest doit aider.

Coronel conserve la tête sur Chilton et sa Citroën C-Elysée du Sébastien Loeb Racing. Catsburg sur la Lada est un bon 3ème et est à l’affût de la moindre erreur. A l’arrière Monteiro 10ème n’est pas dans le rythme. Il se plaint de sa direction à la radio. Il suit Muller, Michelisz. Lopez est dans le paquet à la 5ème place suivi par Björk pour Volvo tandis que Dahlgren est hors des points sur la deuxième Volvo.

Coronel résiste bien à la pression de Chilton et les deux le jouent à l’expérience. Bennani, 4ème, met la pression à Catsburg mais la Lada résiste aussi à la Citroën privée du dauphin provisoire de Lopez au championnat. Il y a des combats à tous les niveaux. Huff sur Honda met la pression à Björk pour la 6ème place. Rob Huff est limite à chaque freinage et le contact n’est pas loin.

Hors des points, Valente pousse et signe le meilleur tour en course. Malheureusement peu après il commet une petite erreur et vient frotter l’arrière droit de sa voiture contre le mur, crevaison et passage par les stands. Il repart 18ème et dernier et finit par abandonner.

Rob Huff lui finit par trouver à l’ouverture à quelques hectomètres de l’arrivée. Il passe Björk et grapille la 6ème place. Coronel lui a résisté aux attaques de Chilton. Il gagne avec 6 dixième d’avance sur Tom Chilton et 2 secondes sur Catsburg. Une consolation pour Lada pas du tout en rythme dans les rues de Vila Real. Suivent Bennani, Lopez, Huff, Björk, Michelisz, Muller et Monteiro.

Bonne opération pour Lopez qui s’il perd quelques points sur Bennani, en prend sur les « vrais » concurrents (sans faire injure à Bennani) Monteiro ou Muller. En revanche Catsburg s’affirme course après course. Deuxième victoire pour Tom Coronel sur sa vieillissante Chevrolet RML. A l’expérience il rentre dans le top 10 général.

Cl4qolcXEAAzid9

Course principale : Monteiro, prophète en son pays

Monteiro ne se rate pas sur ce départ en montée. Muller non plus mais ne peut pas attaquer le Portugais au premier virage. Derrière, les deux autres Honda se sont bien élancées de même que Lopez en 5ème place. Il devance la Volvo de Björk qui lui met la pression. A l’arrière Coronel a du concéder une place et est 11ème. Pour son retour, Robert Dahlgren n’ira pas plus loin que le 2nd tour de cette 2nde course. Surchauffe moteur à priori.

Catsburg est encore le premier du clan Lada plus à la peine qu’en Russie. Il devance le 2nd du championnat Bennani, puis Valente puis Chilton. Björk qui talonnait Lopez est soudain très détaché et sous la pression de Catsburg. Pour Coronel, c’est une pénalité (un drive through) pour un départ volé. Course aux points quasi-finie pour le Hollandais.

Pas simple de doubler sur cette piste de Vila Real, ni de suivre avec les températures qui peuvent vite grimper. Lopez n’arrive pas à remonter sur les 4 premiers et Muller évolue au milieu de la meute de Honda. Michelisz lui met un peu la pression mais se trouve dans le sillon d’air chaud de la C-Elysée. Au tour 5/14 Coronel observe son passage forcé par les stands.

Petit à petit Lopez reviens. On est à la mi-course. Björk reprend un peu d’air sur Catsburg et Bennani qui se détachent aussi un peu de Valente et Chilton. Devant, 2 tours après, Lopez a recollé au petit train et on a 5 voitures en 3 secondes. Avec le lest défavorable aux C-Elysée, on ne voit pas trop comment Lopez ou Muller vont trouver l’ouverture. Coronel se fait prendre un tour. Il doit passer de la grande joie de la course 1 à la frustration de cette course 2.

Tour 11/14 : Pechito Lopez se fait une grosse frayeur en suivant Rob Huff à la chicane, il reprend un peu d’air. Il doit jouer « les épiciers » en prenant les points qui sont à prendre ce weekend. Un tour après il a une ligne droite de retard. Un souci sur la Citroën du double champion du monde ? Ou bien gère-t-il en fonction de ses pneus ? Catsburg de son côté est remonté sur Björk et s’est débarrasser de Bennani.

Dernier tour : Muller ne relâche pas la pression sur Monteiro le héros local, mais le pilote Honda poussé par la foule ne commet pas d’erreur et coupe la ligne en 1er devant Muller, Michelisz, Huff, Lopez. Björk conserve la 6ème place pour Volvo devant la Lada de Catsburg. Bennani, Valente et Chilton complètent le top 10. Bon weekend pour Monteiro qui reprend la 2nde place du championnat.

Cl46adJWYAEvDRU

Classements du championnat

Arrivé au Portugal avec 105 points d’avance sur Bennani, Lopez en repart avec 101 sur Monteiro le nouveau dauphin. A 10 courses de la fin du championnat (5 weekends) le double champion en titre compte plus de 3 courses blanches (en comptant les 5 points de la pole). De quoi gérer son avance d’autant que les Honda ne sont pas impériales non plus. Le système de lest a visiblement trouvé un équilibre où toutes les voitures peuvent tour à tour l’emporter.

Derrière Monteiro, Catsburg engrange les points et passe Bennani qui glisse à la 4ème place. Il devance Muller, Michelisz et Huff qui de son côté passe Tarquini suite à son résultat nul sur ce weekend. Chilton et Coronel complètent le top 10.

1LÓPEZ José María244
2MONTEIRO Tiago143
3CATSBURG Nicky139
4BENNANI Mehdi134
5MULLER Yvan133
6MICHELISZ Norbert127
7HUFF Rob125
8TARQUINI Gabriele104
9CHILTON Tom103
10CORONEL Tom75

Au championnat constructeur, Citroën et Honda se neutralisent ce weekend avec 110 points pour les chevrons contre 108 au constructeur nippon. Citroën mène toujours avec 633 points contre 459 à Honda. Lada suit à 379 points et Volvo ferme la marchez avec 185 points. Prochaine manche en Argentine au pays du champion du monde les 6 et 7 août prochain.

Illustration : WTCC

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz