Accueil Constructeurs Spyshots : Renault Grand Scenic

Spyshots : Renault Grand Scenic

124
4
PARTAGER

Lancée à Genève, la gamme du Renault Scenic de quatrième génération n’est pas encore complète. Il manque encore sa version longue qui vient de se montrer pour la première fois sur routes ouvertes.

En associant un look attrayant avec les qualités d’un monospace, le constructeur au losange pourrait bien avoir vu juste avec son nouveau Scenic. Une recette que Renault espérera décliner sur la version longue de son célèbre modèle familial.

Le Grand Scenic continue son programme de développement avec ses premières sorties à travers le flot de circulation. Ce prototype ( à voir ici ) est encore camouflé mais nous donne enfin l’occasion d’anticiper les lignes de cette prochaine mouture du Scenic.

Ce dernier apportera notamment une troisième rangée de sièges et verra ses dimensions en longueur gagner quelques centimètres. Sa présentation n’est maintenant plus qu’une question de semaines et devrait être effective avant le Mondial de Paris.

Source : automobile magazine via indianautosblog

Crédit illustration : automobile magazine via indianautosblog

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Spyshots : Renault Grand Scenic"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Louis
Invité

Ces gars ne se reposent jamais ou quoi ?

Bizaro
Invité

On pourrait avoir envie de passer d’un style de voiture à l’autre ( grande berline , grand coupé, SUV, Monospace)au fil des nouveautés sans forcément avoir le besoin précis. Ici difficile de suivre le rythme de Renault. Pourvu que cela n’entraine pas une longue période ( plusieures années) sans aucunes nouveauté.

En tout cas ça travaille dur chez Renault!

Pat
Invité

C’est la remarque que je me faisais aussi mais après une nouvelle horde de nouveautés, j’en viens à me dire que ça peut durer encore longtemps.

SGL
Invité

J’ai bon espoir que Renault va avoir dorénavant du temps pour améliorer d’une manière poussée la finition et les motorisations de sa gamme exceptionnellement récente.
Pourquoi pas un développement de version premium comme « Initiale Paris » sur l’ensemble des modèles de la gamme.
Pourquoi pas, aussi, un décalage progressif de l’ensemble de la gamme vers une montée en gamme des Renault pour libérer la marque Dacia vers une proposition de modèles plus « généraliste » et donc moins « low-cost » de manière à pouvoir concurrencer les Skoda/Seat et Fiat.

wpDiscuz