Accueil F1 F1 : le modèle Haas au cœur de quelques interrogations

F1 : le modèle Haas au cœur de quelques interrogations

115
5
PARTAGER

Ce sera l’un des faits à retenir de ce début de saison. Les premiers pas de la nouvelle écurie Haas sont pour l’instant plus que positifs avec une cinquième place provisoire au championnat constructeurs.

Bien que l’arrivée d’une onzième équipe ait été saluée par la plupart des acteurs impliqués en Formule 1, le modèle choisi par l’écurie américaine continue de poser quelques questions.

Haas a en effet fait le choix d’être très proche de Ferrari en achetant à Maranello le maximum de pièces autorisées par le règlement et en se servant d’une partie des infrastructures de la Scuderia. Cette méthode se solde après les deux premiers Grand Prix par un succès puisque Haas est entrée par deux fois dans les points.

Toutefois, certains se posent des questions quant à l’évolution de la situation de Haas. Bob Fernley, manager chez Force India, fait partie de ceux-là : « Je pense que les principes de la façon dont ils sont arrivés ici et ce qu’ils ont fait avec Ferrari, cela est évidemment discutable. Ils ont eu de bons débuts pour leur entrée en Formule 1, nous devons encourager cela. A un certain point, il vont devoir développer leur propre structure, c’est ici qu’est le challenge ».

Pourrait-on voir dans ces propos une certaine crainte vis à vis de Haas de la part des écuries privées traditionnelles ?

Source : Motorsport

Crédit illustration : Haas

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "F1 : le modèle Haas au cœur de quelques interrogations"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
ylgmac
Invité

Franchement Haas à tout compris et les autres indépendants ont l’air cons. Alors oui l’ADN d’une F1 c’est la conception, le constructeur indépendant. Mais le concept est éclusé et vu les couts en F1 l’idée de Haas est très bonne.
Il vaut mieux que les autres s’en inspire tout en limitant au niveau actuel les éléments partagés. La Haas n’est pas n’ont plus une simple copie de la F2016 l’essentiel est là.

Thibaut Emme
Admin
L’ADN de la F1 est-il la conception ? Bonne question, vous avez 4 heures ! Blague à part, la F1 a très rarement fait la part belle aux constructeurs purs et durs. Regardons le palmarès. A part Ferrari (ce dont la Scuderia peut s’enorgueillir) quel constructeur a fait châssis+moteur et remporté le titre constructeur ? Vanxall (1958), BRM (1962), Renault (2005, 2006) et Mercedes (2014, 2015 et peut-être 2016). Ferrari 15 fois… Tous les autres ce sont des associations plus ou moins officielles, mais souvent client/fournisseurs Ford Cosworth, Renault V8, Renault V10… La F1 a bien souvent été l’apanage des… Lire la suite >>
Carlos Ghost
Invité

Haas est tout sauf un charlot, point.

Mais pas mal de gens (et, visiblement, il y en a dans la F1) prennent de haut le sport-auto étazunien. Tant pis pour eux.

r.burns
Invité

Vous cherchez des querelles où il n’y en a pas…

Invité

On ne va apprendre aux américains à faire du business en sport auto… Leurs disciplines phares sont toutes sur le même schéma: chassis cummun, ensemble moteur-boite via des fournisseurs définis. Les écuries exploitent et font du développement dans la limite de ce qui est permis… Donc pas grand chose au final. Haas a reproduit le même système sur ces F1.

wpDiscuz