Accueil Historique 25 ans de Clio Cup

25 ans de Clio Cup

352
8
PARTAGER

Ce week-end marque à la fois les 25 ans du début de la commercialisation de la Renault Clio outre-manche et les 25 ans de la Clio Cup UK. Renault Sport UK en profite pour sortir l’album de souvenirs.

La Clio Cup est l’héritière de la fameuse Coupe R8 Gordini des années 60. Au fil des années, les Gord’ sont remplacées par des R12 Gordini, des R5 LS, des R5 Alpine, des R5 Turbo, des Supercinq GT Turbo… Et donc, en 1991, les Clio 16S entrent en scène. En France, le championnat vise les gentlemen-drivers. Le champion n’a pas le droit de rempiler et beaucoup n’ont pas les moyens d’aller ailleurs. On soupçonne d’ailleurs certains de lever le pied en fin de saison pour éviter cette « malédiction ». Parmi les participants, seuls Patrick Bourdais (champion 1991 et père de Sébastien) et Nicolas Minassian (futur pilote de F3 et de F3000) sont un peu connus.
Outre-manche, Renault met le paquet pour dynamiser son image. Cela passe par des pubs pour la Clio un peu osées et un programme sportif très ambitieux. La Clio Cup UK se retrouve au cœur d’un dispositif incluant la FR 2.0, le BTCC et bientôt, le British F3. Le peloton de Clio Cup a bonne réputation. John Bintcliffe (champion 1994) et Lee Brookes (champion 1995) sont ensuite recrutés par le BTCC. En 1996, un jeune pilote en mal de F3 est sacré. Son nom ? Jason Plato. Renault UK le place dans son équipe de BTCC, où il fait d’emblée des étincelles. Sur le continent, la Coupe passe aux Megane Coupé. La Grande-Bretagne est la seule à organiser un championnat national de Spider Renault Sport. L’occasion de révéler Andy Priaulx, champion 1999. En 2000, les Clio RS déboulent. Le BTCC manque alors d’épreuves d’ouverture et Renault Sport UK saute sur l’occasion. Le fait de rouler en lever de rideau du championnat de tourisme (et d’éventuellement nouer des contacts) attirent les bons pilotes. Tom Onslow-Cole, Dave Newsham, Aron Smith, Josh Cook, Mike Bushell et Ashley Sutton sont autant de pilotes ayant fait leurs premières armes en Clio Cup. On y voit également Jessica Hawkins (future pilote de F4 MSA), Nicolas Hamilton (petit-frère de Lewis) et Freddie Hunt (fils de James.) En 2012, Renault UK fait une grande campagne avec Thierry Henry (baptisée « Vavavoum ».) Du coup, le championnat prend le nom de « Vavavoum Clio Cup ». Puis, hasard ou coïncidence, Air Asia (détenu par Tony Fernandes, par ailleurs propriétaire de Caterham) devient le sponsor titre. L’année suivante, le peloton passe aux Clio 4 RS. BARC et Michelin organisent une coupe avec les vieilles Clio 3 RS.
Hors de Grande-Bretagne, les championnats connaissent des hauts et des bas. Victime du déclin du sport auto français, la Coupe tricolore est brièvement interrompue. En Europe centrale, la Clio Cup Bohemia organise une épreuve (ouverte aux voitures des autres championnats) en ouverture des 24 heures du Nurbürgring (sur le grand circuit.) En Chine, le promoteur FRD est propriétaire de toutes les voitures. Il les loue à des troisièmes couteaux. Du coup, le moindre pilote pro comme Max Wiser, Naomi Schiff, Senna Iriawan ou Denise Yeung peuvent dérouler.

2015 s’annonce sous de bons hospice pour la Clio Cup UK. On attend beaucoup de deux exclus de la monoplace, Dan Zelos et Ollie Pidgley. Ils espèrent se faire un nom et se servir eux aussi des Clio comme tremplin vers le BTCC…

Crédits photos : Renault Sport UK, sauf photo 16 (Clio Cup Bohemia) et photos 17 à 19 (FRD.)

 

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "25 ans de Clio Cup"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Verth.
Invité

Ce qu’on remarque surtout sur la photo, c’est que la Clio est devenue obèse ! 🙂

SGL
Invité

Une maladie générale de toutes les marques !
http://www.motorvision.de/bild/5/8/1/6/0/VW_Golf_7_GTD_vs._VW_Golf_1_GTD_Heck.jpg
Le volume intérieur reste le même et le volume extérieur prend la taille des segments supérieurs d’antan !

lym
Invité

Mais la entre la Clio 1 qui avait « tout d’une grande » et la Golf 1… Il devait y avoir pas loin de 10 ans de différence. En un sens, Renault a mis moins de temps à obésifier la Clio qui « n’a plus rien d’une petite »!

Et ne parlons pas du poids. On doit être à +400kg, anéantissant une bonne par des progrès des moteurs et de leur fine gestion.

wizz
Membre

Entre la première Clio et la dernière, il y a un peu plus de 20 ans
Mais une vingtaine d’année après la Golf 1, ce fut la Golf 4

Golf 1: 1.6L 110ch 780kg
L x l x h : 370x163x139
http://autoweb-france.com/fiches-techniques/Volkswagen/fiche_72_Volkswagen_Golf_I_GTI.php

Golf 4: 1.6L 16v 105ch 1190kg
L x l x h : 415x174x144
http://autoweb-france.com/fiches-techniques/Volkswagen/fiche_3365_Volkswagen_Golf_IV_1.6_16v.php

bref, on est aussi à +400kg…..

SGL
Invité

Pas vraiment évident, la Clio en 4 générations est passée de 3.70m (790 kg) à 4.06 (1055 kg), et la Golf 3.70 (750 kg) à 4.15 m (1080 kg)
+ 36 cm et 265 kg pour la Clio et + 45 cm et 330 kg pour la Golf !

Deutschlanduberalles
Invité

Bravo SGL, l’inventeur du point VW,. A force d’utiliser le point Godwin a tout bout de champs pour finir par tomber en desuétude, il fallait bien se recycler.

Pauvre pays.

SGL
Invité

Quel rapport avec la choucroute !? 😯 😯 😯 @Deutschlanduberalles
Expliquez-vous SVP.
Quoi qu’il en soit si, j’ai bien dit SI, j’avais « utilisé le point Godwin » je ne le regret absolument pas et je l’assume totalement,
N’est-ce pas mieux que de faire de l’obscurantisme !?

Joest Jonathan Ouaknine
Membre

Sinon, ça n’est pas interdit de parler du sujet, en l’occurrence, la Clio Cup, au lieu d’être hors-sujet avec des histoires de Golf.

wpDiscuz