Accueil Général L’usine Renault de Sandouville va produire des utilitaires Nissan

L’usine Renault de Sandouville va produire des utilitaires Nissan

195
5
PARTAGER

Après avoir annoncé que la Micra sera produite cette année dans l’usine Renault de Flins, Nissan va confier un autre modèle à son partenaire français, cette fois-ci sur le site de Sandouville. L’usine normande assemblera ainsi le successeur de son utilitaire Primastar, lequel est produit à l’heure actuelle dans l’usine de Barcelone du constructeur japonais.

Un accord a été signé mercredi entre les deux constructeurs, il officialise le lancement de fabrication du  Nissan NV300, à Sandouville, dans le courant de l’année 2016. Si les volumes concernés ne sont certes pas d’un niveau astronomique puisqu’il s’agit d’un chiffre inférieur à 10 000 véhicules par an, leur production sera toutefois non négligeable pour un site qui a produit 52 000 véhicules en 2014. L’annonce constitue donc avant tout une bonne nouvelle pour l’emploi, alors qu’en janvier dernier, Vincent Lefrançois, le secrétaire général du syndicat Force ouvrière, formulait le souhait de voir arriver rapidement sur les chaînes de fabrication de l’usine de Sandouville le nouvel utilitaire Nissan. La nouvelle activité devrait également bénéficier à l’usine de Cléon, laquelle fabrique les moteurs intégrés sur les utilitaires de ce segment.

Si elle a été longtemps spécialisée sur le haut de gamme de Renault, l’usine de Sandouville a par la suite largement souffert de l’échec commercial du constructeur sur ce segment. En 2013, le site n’assemblait plus que 25 000 voitures, contre plus de 105 000 en 2008. Désormais reconvertie dans la production des utilitaires, l’usine a pu profiter en 2014 de l’arrivée du nouveau Trafic de Renault tout en bénéficiant de contrats avec des partenaires tiers. Opel y produit ainsi ses fourgons Vivaro, tandis que Fiat y produira un remplaçant du Scudo, à partir du second semestre 2016. Les équipes de Renault Sandouville travaillent parallèlement à l’élaboration des prototypes et des préséries de ce véhicule. 6 à 7 000 fourgons Fiat pourraient ainsi être produits chaque année à Sandouville, jusqu’en 2022.

L’annonce officielle de l’accord a été faite par Carlos Ghosn, lors de son audition mercredi à l’Assemblée nationale. Une stratégie gagnant-gagnant pour les deux constructeurs si l’on en croit le patron de l’Alliance, pour qui cette opération permet d’optimiser « l’expertise de Renault en fabrication » tandis que  « Nissan bénéficiera d’un site de production de grande qualité au cœur du marché européen ».

Selon Les Echos, la direction du constructeur pourrait vouloir ainsi montrer des signes d’apaisement dans la bataille qu’elle menait jusqu’à présent contre l’Etat français en donnant de l’activité aux usines du groupe via le recours de plus en plus fréquent à des partenaires extérieurs. Une politique payante puisque les livraisons aux partenaires ont représenté 11,7 % du chiffre d’affaires de Renault en 2015 (5,3 milliards d’euros).

Sources : Renault, Les Echos, normandie-actu.fr

Crédit Photo : Renault

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "L’usine Renault de Sandouville va produire des utilitaires Nissan"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Membre

ce n’est qu’uns secret de polichinelle !

bcbg
Invité

renault va produire quoi? le primastar( c est pas nouveau) ou le nv 300 ( ce serait une surprise)?Désolé mais je ne comprend pas l article

Elisabeth Studer
Invité

je ne peux pas dire mieux : « Un accord a été signé mercredi entre les deux constructeurs, il officialise le lancement de fabrication du Nissan NV300, »

Elisabeth Studer
Invité

à Sandouville 🙂

Membre

comme quoi, Sandouville n’est pas mort

wpDiscuz