Accueil Constructeurs Ferrari 488 GTB : 4 ans d’attente en Australie

Ferrari 488 GTB : 4 ans d’attente en Australie

195
10
PARTAGER

La Ferrari 488 GTB est peut-être victime de son succès. En Australie, le constructeur au cheval ne peut faire face à la forte demande avec pour conséquence près de 4 ans d’attente estimés entre la commande et la livraison.

A peine lancée en Australie, la nouvelle supercar italienne a été accueillie favorablement par les observateurs. Un succès qui découle logiquement sur un nombre de commandes plutôt flatteur.

Herbert Appleroth, président de Ferrari Australie et Asie, estime qu’environ 400 véhicules ont déjà été ou seront commandés dans les mois à venir. Cette forte demande devrait probablement rallonger le temps d’attente avant la livraison jusqu’à 4 ans.

Un délai qu’Appleroth a du mal à d’expliquer : « Le lancement a été écrasant. Cela ne s’est jamais passé comme cela avant ». Le succès de la Ferrari 488 GTB en Australie va donc au delà de celui des précédentes 458 Italia et F430. 4 ans d’attente qui seront presque oubliés quand les heureux propriétaires pourront s’installer au volant de leur nouveau bolide.

Source : caradvice

Crédit illustration : le blog auto

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Ferrari 488 GTB : 4 ans d’attente en Australie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Mini_Stig
Invité

Et dans 4 ans, Ferrari présentera la remplaçante de la 488 GTB, les proprios voulant toujours la dernière nouveauté seront dégoûtés et commanderont la suivante etc… ^^

roma
Invité

elle a de geule cette 488GTB??

Will
Invité

D’ici là les voitures non autonomes seront peut-être interdites, mdr

Uberalles
Invité

It costs $469,888 AUD (before on-road costs) which makes it $55,529 AUD cheaper than its predecessor, the 458 Italia, @WCF

Voila la raison pour laquelle la 488 se vend bien

Juuhuu
Invité

Et pourquoi une telle baisse de prix sur la nouvelle ?

Olcls
Invité

Peut être à cause de la dévaluation de l’euro…

zafira500
Invité

Quatre ans d’attente c’était la norme à une époque chez Ferrari, ça n’empêchait pas les bolides rouge de se vendre.

wpDiscuz