Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

113
0
PARTAGER

C’est la semaine des confirmations. Lance Stroll et Toby Sowery sont deux brillants espoirs. Ils ont tous les deux récolté un sacre en 2014 (respectivement en F4 Italia et en F3 Cup.) A Teretonga, Stroll prend une option sur le championnat de TRS. Alors qu’à Chenai, Sowery s’est offert le sacre en MRF 2000.

FG 1000

La Formula Gulf reprend après un mois et demi de pause. Edi Haxhiu n’est pas du voyage à Dubaï. Tejas Hirani poursuit sa montée en puissance, avec une nouvelle pole.

FG 1000 1

Au feu vert, le pilote de buggy prend les choses en main. Derrière, Ahmed al Ghanem et Mashur Bal Hejaila font ce qu’ils peuvent pour rester au contact. Malgré un stage intensif durant la pause, Al Faisal Al Zubair, 4e, est bien incapable de les rattraper.

Le tiercé ne bouge pas et Hirani de s’imposer devant al Ghanem et Bal Hejaila.

FG 1000 2

Pour la course 2, al Ghanem surprend Hirani au départ. En prime : le Suzuki du Kenyan expire après quelques hectomètre. Le safety-car est de sorti.
La course repart pour un sprint de 5 tours. Al Ghanem prend le large sur Bal Hejaila. Yousef al Bader passe Al Zubai et file vers son tout premier podium !

Al Ghanem gagne donc la couse 2, devant Bal Hejaila et al Bader.

FG 1000 3

Au classement, Hirani s’installe au sommet, avec 121 points. Al Ghanem passe 2e, à 92 points, devant Haxhiu, qui reste bien sûr à 82 points.

FG 1000 4

MRF 2000

Comme chaque année, la MRF 2000 dispute sa finale sur le circuit de Chennai. Plusieurs pilotes ont posté des photos pour se moquer des piètres infrastructures du circuit. D’ailleurs plusieurs pilotes ont préféré rester chez eux. Oscar King (vu en Carrera Cup UK) et Sebastian Balthasar (pilote de GP3 et un des principaux animateurs de la FA1) avaient déjà effectué une pige à Chennai, l’an dernier. Ils replongent cette année. Matthew Solomon, vice-champion de FMCS, négocie un volant chez Double R (dont le patron est un proche du promoteur), d’où sa présence. Signalons enfin Mahaveer Raghunathan. Ce pilote Indien est passé par la JK Tyres Asia, la MRF 1600, la FMCS et la F4 Italia sans jamais voir un podium.

Balthasar décroche la pole.

MRF 1

En théorie, tout est ouvert pour le titre, entre Toby Sowery, Ryan Cullen et Raj Bharath. Le champion 2014 de F3 Cup ayant tout de même une longueur d’avance. Dés la course 1, le suspens en prend un coup. En effet, au feu vert, King effectue un strike sur Cullen et Balthasar. En tentant de les éviter, Laura Tillett, Dylan Young et Freddie Hunt sortent de la piste. Le safety-car intervient évidemment.
Il libère un peloton mené par Sowery, Tarun Reddy et Gustavo Myasava. L’Anglais sème ses poursuivants. En vue de l’arrivée, quelques gouttes tombent sur Chennai. Le champion de MRF 1600 et l’ex-pilote d’US F2000 tentent de rattraper le leader, en vain.

Sowery fait donc le plein de points face à ses rivaux. Reddy et Myasava complètent le podium.

MRF 2

Pour la course 2, Vinicius Paparelli est en pole devant Bharath. Le débutant Brésilien craque. Sowery s’est faufilé au 2e rang et il klaxonne derrière Bharath, qui en oublie de prendre un virage.  On retrouve alors le tiercé de la course 1 (dans le désordre) : Sowery devant Myasava et Reddy. Néanmoins, King passe l’Indien.

Sowery engrange et il est à 1 point du titre. Myasava est 2e et King, 3e.

MRF 5

Le dimanche, Cullen est irrésistible. Il passe le poleman Sowery et s’installe en tête. Le 2e préfère assurer : s’il termine dans les points, il s’assure le titre.

Cullen remporte la course 3 et Sowery, le titre. King est 3e.

MRF 3

Pour la finale, il n’y a plus de suspens. Cullen et Sowery font le minimum syndical pour s’assurer que l’ex-pilote de GP3 est vice-champion. King fait un festival en tête, devant Myasava et Solomon, enfin aux avant-postes.

King ferme donc le palmarès de la MRF 2000 2014-2015. Myasava et Solomon l’accompagnent sur l’estrade.

MRF 4

Avec 221 points, Sowery succède à Jordan King et Rupert Svendsen-Cook. Après son sacre en F3 Cup, il confirme son talent. Il vise désormais l’Auto GP. Le chèque de 6,5 millions de roupies (94 000€) de MRF devrait l’aider un peu. Cullen est 2e, à 174 points. Barrath finit 3e, à 148 points. Il est le mieux classé des Indiens de la jeune histoire de la discipline. Freddie Hunt, le beau gosse de service, est 21e (sur 24.)
Parmi les pilotes présents, quelques uns savent ce qu’ils feront en 2015. Struan Moore pilotera en Japan F3 avec KCMG. Quant à Reddy, il sera chez Double R (dont le coach est son manager, Svendsen-Cook) en F4 MSA.

MRF 6

Toyota Racing Series

Une semaine après Ruapuna, la TRS enchaine avec Teretonga. Le double-champion Nick Cassidy s’est reconverti coach de Callum Ilott (ETEC.) Il reprend le volant à Teretonga, mais en Toyota 86 Championship. Il roule avec la voiture de Marcus Armstrong, la nouvelle sensation « kiwi » (à seulement 14 ans !)

TRS 1

Une fois par an, le pied droit de Matteo Ferrer (ETEC) devient plus lourd. Par chance, cette année, ça tombe le jour des qualifications de Teretonga.

TRS 2

Le samedi matin, Santino Ferrucci (Giles) démarre comme un boulet de canon. Il dépose plusieurs voitures, mais à la chicane, il arrive en luge sur Ferrer. Les deux voitures sont dans le bac à sable. L’Italo-allemand, pas rancunier, aide le jeune Américain à sortir de sa voiture. Safety-car.
Brandon Maisano (M2), 2e sur la grille, est le nouveau leader, devant Arjun Maini (M2) et James Munro (Giles.) Au drapeau vert, le protégé de Force India oublie le coach de la Ferrari Driver Academy. L’Indien veut faire le trou. Hélas pour lui, Sam MacLeod (Giles) et Stefan Riener (Victory) se sont accrochés et le safety-car ressort.
Les crashs et les regroupements de peloton permettent à Lance Stroll (M2) de pointer 5e. Lorsque la voiture de sécurité s’efface, il déboite Charlie Eastwood (M2), puis s’offre Munro. Le champion de FMCS veut avant tout finir la course et il n’oppose guère de résistance. En tête, Maini reprend là où il en était.

Maini devient ainsi le 1er vainqueur Indien d’une manche de TRS. Le clan Ferrari (Maisano et Stroll), l’accompagne dans cet ordre sur l’estrade.
Après coup, Maini et Maisano sont pénalisés pour être mal repartis lors du restart. Stroll, Munro et Riener forment le nouveau tiercé.

TRS 4

Jamie Conroy (M2) se retrouve en pole pour la course 2. Au feu vert, il contient Artem Markelov (Giles.) Riener sort violemment et entraine un safety-car.
Au restart, Brandon Leitch (Victory) déboite Markelov. Le pilote de GP2 se dédouble un peu plus loin. En tête, Conroy peut dérouler. Stroll remonte le peloton et il revient sur Leitch. Markelov accélère, mais le champion de FF NZ 2014 gère son avance.

Conroy s’offre son 1er succès en TRS, devant Markelov et Leitch. Ce dernier est pénalisé a posteriori et Stroll hérite du bronze.

TRS 5

Pour la finale, Leitch est en pole. Ferrucci le met sous pression dés le feu vert. MacLeod s’installe au 3e rang. Ferrucci surconduit pour coller le leader et il se punit d’un « toudroi ». Heureusement, il revient en piste. Mais Leitch n’est plus menacé. L’omniprésent Stroll passe MacLeod pour le gain de la 3e place. Ensuite, il ne se passe plus grand chose.

Leitch, Ferrucci et Stroll se présentent devant le starter, dans cet ordre.

TRS 3

Avec 5 podiums (dont 3 victoires) en 6 courses, Stroll est bien sûr leader à 399 points. Maini est 2e à 311 points. Leitch est 3e (et 1er « Kiwi ») à 247 points. La semaine prochaine, ce sera Hamptons Down, qui marquera la mi-saison.

TRS 6

Formula Libre

La Protyre Formula Renault et le British F3 (une demi-douzaine de concurrents chacun) n’ont pas passé l’hiver. Le projet de faire renaitre la FR 2.0 UK ne s’est pas matérialisée. Le BARC a eu l’idée d’un championnat réunissant les F3 pré-2012, les FR 2.0 dernière génération et les Formule BMW : la Formula Libre. La série passera par Snetterton, Rockingham (2 fois), Thruxton, Croft et Oulton Park.

Jack Harvey (GBR), Fortec Motorsports  Hungary

F4 MSA

Beaucoup de recrutement dans les différents championnats de F4. Dans l’ex-FF, Arden a recruté Enaam Ahmed. En karting, il faisait face à Lando Norris, qui a lui signé avec Carlin.

F4 MSA

F4 ADAC

2e de la BMW Talent Cup 2013, Benjamin Mazatis n’avait plus disputé la moindre course depuis. Mücke en avait fait son pilote d’essai. Pour 2015, l’Allemand sera pilote de F4 ADAC avec l’équipe. Il va y rejoindre Mike David Ortmann.

Chez Scheider, on embauche 2 pilotes. Leon Wippersteg courrait déjà dans la structure « karting » de l’équipe. Mauricio Auricchio arrive du Brazil F3.

F4 ADAC

F4 NEZ

A défaut de signatures, le championnat russo-finlandais est celui qui organise le plus de tests collectifs. En décembre, la série s’était rendue à Valence. Cette fois, elle roule à Alcarras. Le 3 Russes de Valence sont de nouveau là. Ils sont rejoints par leurs compatriotes Nerses Isaakyan et Artem Kabakov (vu en F4 Italia.) Puis Aleksanteri Huovinen (vice-champion de FF Finland 2014) et Niko Kari (le seul inscrit à ce jour) les rejoignent.

 

F4 NEZ

FR NEC

Bartlomiej Mirecki est un jeune espoir du karting. Fin 2013, Santander l’invite chez Ferrari, pour un stage. Alex Palou était également convoqué. Alors que Palou disputa ensuite en EuroFormula Open (jouant le titre) et la F4 BRDC, le Polonais se retrouva en coupe Kia Lotos (Picanto.) Cette année, c’est la bonne et il va passer à la FR NEC avec sa structure, BM Racing Team.

Ferrari-Driver-Academy-2013 (4)

EuroFormula Open

Vendredi, on s’était plaint que l’EuroFormula Open n’avait qu’un seul inscrit à ce jour. Quelqu’un nous a entendu, semble-t-il et il a dégainé son stylo. Désormais, ils sont donc  DEUX ! José Manuel « Sefo » Vilalta en sera, avec Emilio de Villota. Natif du Méxique, Vilalta est apparu en Asia Cup Series. Il ambitionne la F3 Européenne en 2016, puis les World Series by Renault, en 2017 (il a déjà un casque pour la WSR !)

Euroformula Open 2

Championnat Européen de F3

Performance Racing avait du quitter la F3 ATS fin 2013, faute de budget. En 2014, elle a fait figure d’arlésienne du British F3. Cette année, l’écurie anglaise vise le championnat européen. 1er pilote confirmé : Akash Nandy. Le Malaisien possède un long parcours. On l’a d’abord vu en JK Racing Asia (ex-Formule BMW Pacific.) Puis il disputa la Formula Pilota China. Il termina 3e en 2013 et remporta l’épreuve de Macao. En 2014, il tenta sa chance en Europe, via la FR ALPS, sans affoler les chronos. Fera-t-il mieux en F3 ?

F3

Audi Sport TT Cup

La discipline qui va remplacer la Scirocco R-Cup a dévoilé ses 18 participants. S’y ajouteront 6 voitures pour les invités. On retrouve beaucoup quelques anciens de la discipline sortante, comme Mikaela Åhlin-Kottulinsky, Nicolaj Møller Madsen ou la Française Lucile Cipriano. Volkswagen Pologne y rajoute « Giosa » Rdest (vue en BMW Talent Cup et en F4 BRDC), tandis qu’Audi China soutien « Shaun » Thong (venu de l’EuroFormula Open et qui disputera les 24 heures du Nürburgring avec un équipage « Chinois ».) Il y a d’autres têtes connues comme Dennis Marschall (ex-ADAC Formel Masters), Levin Amweg (ex-FR 2.0 et TRS) ou Anton Marklund (ex-World RX.) Loris Hezemans est peu connu hors de sa Belgique natale… Mais il est le petit-fils de Matthieu Hezemans, le fils de Toine et le petit-frère de Mike ! C’est ce qu’on appelle une vraie dynastie…

Motorsports / DTM 5. race Moskau

Crédits photos : Toyota Racing Series (photos 1 et 12 à 17), Gulf Sport (photos 2 à 5), MRF (photos 6 à 11), BARC (photo 18), MSA (photo 19), ADAC (photo 20), F4 NEZ (photo 21), Bartlomiej Mirecki (photo 22), EuroFormula Open (photo 23), Performance Racing (photo 25) et Audi (photo 26)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz