Accueil Ecologie La voiture électrique en panne en Allemagne par protectionnisme

La voiture électrique en panne en Allemagne par protectionnisme

132
27
PARTAGER

Le véhicule électrique ne prend pas autant qu’espéré en France. En Allemagne non plus, ce qui pousse la chancelière Merkel à annoncer une nouvelle série de mesures en faveur de ce secteur automobile. Suffisant ?

En 2009, Angela Merkel fixait le très ambitieux objectif de 1 million de VE sur les routes allemandes en 2020. Las, on ne compte que 16 900 voitures électriques circulant au premier semestre 2014 et l’objectif semble désormais plus qu’ambitieux, limite impossible. Il semble que la gratuité de la vignette ne suffise pas à rendre le VE attractif…

Des mesurettes non obligatoires

Malgré l’Energiewende (loi de transition énergétique allemande), le VE ne s’impose pas outre-Rhin. Pour aider à son développement (officiellement) de nouvelles dispositions vont entrer en vigueur. Les mairies auront la possibilité d’autoriser les VE à emprunter les voies de bus, de mettre le stationnement gratuit et de réserver des places près des bornes.

Mais ce ne sera pas une contrainte et donc peu de villes risquent de l’appliquer. Matthias Wissman, président de l’Association de l’industrie automobile, déclare : « Ces mesures seules ne suffisent pas et doivent être suivies de nouvelles étapes, comme des avantages fiscaux en faveur des voitures électriques ». Aucune incitation fiscale pour les particuliers ni pour les entreprises. Idem pour les bornes de recharge qui sont moins de 4 500 sur tout le territoire (en France ce chiffre devrait dépasser les 15 000 d’ici la fin de l’année).

Une volonté politique ?

Et si tout cela était voulu par le pouvoir en place ? L’industrie automobile allemande est un peu à la traîne en matière de véhicule électrique et si chacun des 4 principaux constructeurs possède au moins un véhicule électrique (BMW i3, VW e-Golf, Smart ForTwo ED, Opel Ampera bien que cette dernière soit à la limite du VE) ils n’investissent ce marché réellement que depuis quelques mois/années.

Le pouvoir allemand voudrait-il éviter de favoriser les constructeurs étrangers comme Nissan, Tesla, Renault ? C’est en tout cas le sentiment de la députée verte Valerie Wilms qui annonce : « Le gouvernement n’agit pas parce que les constructeurs allemands ne sont pas encore assez avancés sur l’électrique. Il ne veut pas favoriser les Renault et les Tesla au détriment des grosses Mercedes ».

Les principaux freins du véhicule électrique son le coût plus élevé, l’autonomie limitée et donc le réseau de bornes de recharge (rapides si possible). En l’occurrence la chancelière Merkel ne propose rien pour lever ces réticences. Pas sur que le VE n’explose en Allemagne dans les prochains mois. 2020 c’est pourtant demain.

Source : AFP, illustration : T. Emme/Le Blog Auto

Poster un Commentaire

27 Commentaires sur "La voiture électrique en panne en Allemagne par protectionnisme"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
toupet
Invité

Les écologistes voulant favoriser la voiture électrique en Allemagne alors que plus de la moitié de la production d’électricité du pays provient du charbon …

SGL
Invité

le potentiel d’augmentation de la part des énergies renouvelables est encore grand en Europe et l’Allemagne pourrait utiliser le « surplus » de VE éventuelles comme réservoir tampon d’électricité pour la surproduction de leur réseau de leurs champs d’éoliennes de la mer du nord.
quoiqu’il en soit les constructeurs Allemands seront obligés de suivre Tesla (dans le haut de gamme) et Renault/Nissan avec Zoe & Leaf (dans le bas de gamme) en cas de monté brusque du segment.
leur offre actuelle n’est pas vraiment sérieuse vue leur prix par rapport aux prestations déclarées.

GREG
Invité

Il y a aussi la E-UP.
Sinon, ce n´est pas une mesure protectioniste.
Mais plutôt lié au fait que Wolfgang Schaüble et Angela Merkel ne croient pas en l´avenir des VE, et que pour eux une fiscalité positive représente de l´argent jeté par les fenêtres….
Schaübler avait répondu une fois à une question sur les VE « ah, cette ânerie? ».

Bizaro
Invité

si c’est du protectionnisme pourquoi leur en vouloir… mais finalement les constructeurs allemand ne propose finalement pas moins de véhicules electrique que les autres. donc peut etre pas si protectionistes… surtout qu’en France malgrès tout les efforts nous ne sommes qu’à 0.5% du marché sans protectionisme donc ouvert a toutes les solutions…

jpnuss
Invité

Allemagne:
Smart électrique
VW e-up
VW Golf électrique
BMW i3
Ford Focus électrique
Opel Ampera
Mercedes serie B électrique
Porsche Hybride rechargeable
Mercedes Hybride rechargeable
Audi Hybride rechargeable

Comment peut-on penser que l’Allemagne fait du protectionnisme?

Bizaro
Invité
Hum… ce que dit un député vert de Angela Merkel, reste de la politique… Même si les politiques allemands ont la capacité de s’accorder pour faire marcher le pays, il n’en reste pas moins qu’ils savent aussi avoir les discours pour se placer les uns les autres. Ça na pas trop de valeur. Quand à dire que les véhicules allemands ne sont pas compétitifs à cause de leur prix, n’est pas très juste. On ne peut pas comparer une Zoé à une I3… Ni une Zoé à une e-golf. Les prestations fournit ne sont pas du tout les même. Avec… Lire la suite >>
Bizaro
Invité
Effectivement toutes les électriques rendre dans le même cadre d’utilisation, de par leur puissance et leur autonomie. Mais on voit aujourd’hui l’électrique s’ émanciper de son stéréotype: petite, basique, pauvre en autonomie et chère, bref une 106/saxo élec. Pour le plus grand bien du développement du VE. Car si il y a une telle diversité de thermique, c’est qu’il y a un besoin ou des attentes, attentes que l’on retrouvera forcément sur le VE. Et les constructeurs allemands en général et premium en particuliers s’en sortent plutôt bien en terme de vente mondiales/européennes. Et dans ce contexte : « On ne… Lire la suite >>
wizz
Membre
Il y a divers manières d’aider la voiture électrique, qui sont plus ou moins efficaces, plus ou moins intéressantes (pour l’automobiliste), et plus ou moins couteuse (pour le gouvernement) Une aide de 6000€, ça coute de l’argent au gouvernement Autoriser les voitures élect à emprunter les voies de bus, ça ne leur coute rien Autoriser les VE à emprunter la voie d’urgence (en élargissant un peu si nécessaire), ça leur couterait un peu d’argent Pour le propriétaire d’une VE, sur 10 ans, c’est 50€/mois, 2€ par jour ouvrable. C’est important. Mais à choisir, bon nombre de gens préfèrera gagner 1h… Lire la suite >>
seb92
Invité

Vous n’y êtes pas, l’allemagne à bâti sont égémonie et son empire automobile sur les gros moteurs thermique. Si demain on passe a tout élé il n’est pas dit que bm ne disparaîtra pas comme kodac n’a pas survecu au numérique.
Les allemands ont plus intéret au status quo qu’au changement.

wpDiscuz