Accueil Assurance Assurance : des baisses de tarifs en échange d’un mouchard

Assurance : des baisses de tarifs en échange d’un mouchard

212
8
PARTAGER

Petit à petit on y vient. Fini la mutualisation des risques à outrance et bonjour l’individualisation plus poussée. Dernière étape en date, plusieurs assurances proposent des baisses de tarifs en échange de l’installation d’un espion.

Un « volontariat financier »

Allianz fut le pionnier dans le domaine mais Direct Assurance (Axa) emboîte désormais le pas de l’Allemand. Après le « pay as you drive » qui prend en compte le kilométrage réel parcouru, voilà le « pay how you drive ». La cible est principalement les jeunes conducteurs et ne se fait que sur la base du volontariat. L’assuré placera un mouchard dans sa voiture qui va évaluer sa conduite en fonction de divers critères plutôt complets (mais obscurs). Seront pris en compte par exemple le type de route, la météo locale au moment du passage, le trafic (si disponible) mais aussi et c’est plus subjectif les freinages, accélérations et passages en virage (là, on dirait plus de l’éco-conduite qu’autre chose).

Une application puis un vrai boitier

En fonction du score obtenu, le jeune conducteur verra alors sa prime diminuer jusqu’à 30% ou 600 euros. Dans le cas d’un mauvais score, la prime initiale ne bougera pas. Pour le moment, le rôle du mouchard est tenu par le « smartphone » du conducteur qui peut télécharger une application gratuite (Android et iOS) disponible début juillet. Cela signifie par conséquent que le conducteur peut rouler sans activer le mouchard. Cette application n’est que le volet pédagogique/ludique du système et pourra être téléchargée par n’importe qui, client ou non de l’assureur. Cela ne fera pas baisser la prime.

Dans une deuxième étape, comme chez Allianz, un vrai boîtier à installer dans la voiture sera proposé gratuitement par Direct Assurance d’ici la fin de l’année. Ce boitier qui contient un GPS ne sera pas désactivable à priori. Si l’initiative est louable, il n’en reste pas moins que cela tend vers des dérives. En effet, si on fait une sortie circuit, sans même chercher à attaquer le chrono ou si l’on va sur une autoroute « no limit » en Allemagne, que va dire le boîtier (et l’assureur) ? Pour le moment c’est sur la base du volontariat (incité par une ristourne), mais si demain les assurances veulent plus de volontaires, il leur suffit d’augmenter énormément les primes de tout le monde et de promettre des baisses en l’échange des mouchards.

Conduire lentement = bien conduire ? Pas sur

De plus cela n’incite pas à bien conduire, mais seulement à conduire lentement…les clignotants, le téléphone au volant, ou autres ne sont pas pris en compte et la formation pêche toujours de ce coté-ci. Ces assureurs ont déjà tendance à sélectionner de façon draconienne leurs assurés. Avec ces mouchards, ils pourraient être tentés de restreindre énormément les critères et de résilier un conducteur ne rentrant pas dans leurs clous de conduite. Vivement les voitures autonomes…ou pas.

NB : Attention la vidéo ci-après peut heurter la sensibilité des plus fragiles. On y voit un « jeune » souriant, du soleil, la mer et une voix off le prenant pour un gamin.

Source et illustration : Direct Assurance

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Assurance : des baisses de tarifs en échange d’un mouchard"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
francky
Invité

1984 n’est pas loin, et les dérives ne vont pas tarder… Un gps qui vous trace en permanence, de moins en moins de liberté… pour sois disant un peu plus de sécurité ?
« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. », disait déjà Benjamin Franklin… autour de l’an 1780.

Invité

+1…en plus quand tout le monde sera équipé (puisque les constructeurs vont le rajouter en série)…les assurances vont ré augmenter.

Invité

+1…sans compter que quand la majorité des gens seront équipes…les assurances vont augmenter.

Ted
Invité

Vu que les critères surveillés par ces boitiers sont un peu obscurs, se sera surtout un avantage à terme pour l’assureur de se defausser et rendre le conducteur toujours plus souvent responsable de l’accident. Histoire de rembourser encore moins.

« Regardez Mr Dupont, vous avez roulé à 55km/h au lieu de 50 juste avant l’accident, vous êtes un mauvais conducteur! », « Mais on m’a refusé une priorité à droite », « Votre contrat dit clairement que vous devez rouler en bon père de famille, vous ne respectez même pas le contrat, vous êtes fautif Mr Dupont! »

Dam
Invité
La psychose d’être suivi partout, comme si les assureurs n’avaient que ça à faire et quand bien même, la personne qui roule trop vite et viendra percuté votre gamin à la sortie de l’école, vous serez bien content d’apprendre sa pure responsabilité. Le top serait que ces applications coupent toute possibilité de manipuler les fonctions message/web en mouvement (au dessus de 15km/h par ex). Je n’ai aucune leçon à donner étant moi même trop souvent déconcentré, la distraction au volant est je pense le plus gros fléau à l’heure actuelle, avec la génération biberonné au smartphone qui arrive bientôt sur… Lire la suite >>
marc
Invité

« En effet, si on fait une sortie circuit, sans même chercher à attaquer le chrono ou si l’on va sur une autoroute « no limit » en Allemagne »

En effet cela m’arrive tout le temps ! …

A part ça, ce dispositif sera obligatoire dans 5 à 10 ans pour tout les contrats, c’est obligé…

wpDiscuz