Accueil Endurance Nouvelles images de la Porsche LM P1 de… 2000

Nouvelles images de la Porsche LM P1 de… 2000

177
2
PARTAGER

L’histoire de la compétition automobile est pleine de « et si… » et de projets avortés. Alors que le retour de Porsche au plus haut niveau de l’endurance est la grosse information de l’année, deux images viennent de faire surface d’un serpent de mer sur lequel Porsche a toujours gardé le silence. La Porsche LMP, nom de code 9R3, aurait dû être l’arme fatale de Weissach pour la renaissance de la catégorie prototype au tournant du siècle.

Flashback sur 1998. Porsche arrive au Mans avec deux types de voiture : deux exemplaires de la toute nouvelle 911 GT1, destinée à porter le fer contre les Toyota, les Mercedes et les Nissan engagées dans la catégorie GT1, alors la catégorie vedette de l’endurance, et deux LMP1-98, évolutions revues en profondeur par Porsche du vieux prototype TWR-Porsche semi-officiel engagé par le team Joest et vainqueur des deux éditions précédentes de la classique mancelle. C’est le chant du cygne de la catégorie GT1, devenue trop chère, trop technologique, victime de l’éternelle escalade entre les constructeurs. Les LMP1-98, dépassées ne feront pas d’étincelles, mais Porsche signe le doublé avec ses 911 GT1-98. Il est cependant clair que l’avenir appartient aux prototypes. En 1999, Porsche n’est pas là pour contester la victoire, qui se joue entre une nouvelle génération de prototypes LMP1 et les héritières ultimes des GT1, engagées dans la catégorie LMGTP. Ces dernières seront les grandes perdantes, d’abord par le retrait de Mercedes dont les CLR s’envolent dans les Hunaudières et par la malchance de Toyota dont la GT-One survivante explose un pneu alors qu’elle était en vue de la BMW V12 LMR de tête qui remporte la course.

9R3 01

Pourquoi Porsche n’était pas là ? Le constructeur n’avait pas voulu suivre l’escalade vers le LMGTP, et le projet de LMP1 prévu pour succéder au LMP1-98 n’était pas prêt à temps du fait des interrogations en interne quant à la viabilité du bon vieux boxer six cylindres dans cette nouvelle réglementation. Retour à la case départ au début 1999, cette fois autour d’un V10 5 litres développé initialement pour la F1. La conception était terminée à l’été 1999 et la construction du châssis commençait… avant que le projet ne soit soudain annulé. Le premier prototype fut terminé et roula pendant deux jours à Weissach aux mains de Bob Wollek et Allan McNish avant d’être remisé définitivement, sans qu’aucune mention n’en soit plus faite. Selon l’excellent site Mulsanne’s Corner qui raconte l’histoire, l’arrêt du projet serait le gage apporté par Porsche au deal passé entre Wendelin Wiedeking et Ferdinand Piech, alors toujours président du groupe VW, en vue du développement commun du gros SUV qui allait enfanter le Cayenne, le Q7 et le Touareg : pas de prototype Porsche dans les roues du programme Audi LMP naissant, et des ingénieurs libérés du projet LMP pour travailler sur le Cayenne. L’explication est séduisante, bien que difficilement vérifiable, d’autant que Porsche a gardé depuis un silence radio complet sur cet épisode.

Le travail effectué sur la LMP n’aura pas été vain toutefois, puisque l’on a retrouvé le moteur, la transmission et peut-être quelques autres éléments sur une voiture qui a, de fait, la réputation d’être née pour la course : la Carrera GT…

Les images qui ont fait surface sur un forum allemand semblent provenir d’une publication interne à Porsche. Peut-être saura-t-on un jour le fin mot de l’histoire. Le retour en LMP1 en 2014 aurait pu en être l’occasion, mais Porsche a semble-t-il estimé que le temps n’est pas encore venu.

Source : Mulsanne’s Corner

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Nouvelles images de la Porsche LM P1 de… 2000"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Enfin cette voiture va sortir de l’ombre

carrera6
Invité

Il y avait déjà des photos secrètes de cette « legende » diffusées notamment sur certains forums étrangers, dont une en phase de tests et l’autre dans une sorte de stand assombrit. Grosse préférence pour les GT1 de l’époque. Dans le genre exotique (mais qui fut engagée) il y a eu la R8C qui est très méconnue.

wpDiscuz