Accueil Citroën Les hybrides attirent les entreprises… pour leurs avantages fiscaux

Les hybrides attirent les entreprises… pour leurs avantages fiscaux

168
16
PARTAGER

Selon le journal Les Echos, les véhicules hybrides font une percée non négligeable au sein des flottes d’entreprises. Les avantages fiscaux plus qu’une réelle politique écologique seraient à l’origine de cet engouement.

La tendance est aidée par le développement des offres des constructeurs dans le domaine : les Toyota Prius, Yaris et Auris, Volkswagen Jetta, hybrides diesels Peugeot 508 et 3008 et Citroën DS5 étant tout particulièrement appréciées. Le journal cite à titre d’exemple le groupe Veolia Environnement Gestion Automobile (Vega), pour lequel les véhicules hybrides progressent surtout dans la catégorie dédiée aux dirigeants (avec les hybrides diesel Peugeot 508 et Citroën DS5). Ces derniers représentent désormais 40 % dans ce segment de gamme en 2013 contre 30 % en 2012.

Si les modèles hybrides permettent aux entreprises d’afficher un certain volontarisme en terme de lutte contre la pollution, les avantages fiscaux qu’ils procurent constituent un élément non négligeable dans la prise de décision, tout en allégeant les factures de carburant. L’allégement fiscal est lié à la baisse du seuil d’émission de CO2 en dessous de 100 g/km.  Le tout permet au final d’obtenir un bonus écologique à l’achat ou à la location de 2000 à 3300 euros et une exonération de la taxe sur les voitures de fonction (TVS) sur les 8 premiers trimestres (soit 2 ans), C’est une aubaine pour les loueurs de flottes, d’autant plus que le surcoût à l’achat des véhicules hybrides est compensé par un coût total d’utilisation (TCO) moins élevé en consommation, entretien, assurance, lui permettant désormais d’atteindre un niveau équivalent à celui des véhicules thermiques.

Qui dit développement, ne signifie pas pour autant véritable boom, ce type de véhicules ne représentant encore que 1 % à 2 % des automobiles des parcs d’entreprise.

Sources : Les Echos

Crédit Photo : Citroën

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Les hybrides attirent les entreprises… pour leurs avantages fiscaux"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
juuhuu
Invité

Rien de nouveau sous le soleil, c’est déjà cette fiscalité bancale qui entube sur le diesel…

T
Invité

On a au minimum 10 ans de retard sur tout …

nouh
Invité

Pour T: Je ne vois pas le rapport.
Je trouve normal que l’on privilégie une motorisation qui va dans le bons sens surtout pour l’hybride/essence.
Encore un effort en mettant le prix du diesel au prix de l’essence et tout ira mieux pour la planète. Le diesel doit être utilisé exclusivement pour la motorisation de véhicule industriel.

SGL
Membre

Enfin pour une fois que nos constructeurs en profitent un peu ! On ne va pas bouder notre plaisir
(Un peu râleur le Français ! non ?)

juuhuu
Invité

C’est bidon, ça oriente à faire de la merde cette histoire de CO2, petits moteurs, pas de véhicule haut de gamme, pas de valeur ajoutée, véhicules sportifs fustigés etc… Bref, résultat, on se retrouve avec un parc de merguez et des aberrations sur un malus valant parfois plus de la moitié du véhicule…

SGL
Membre

Peut-être que la réglementation est stupide (c’est sûr) mais les règles du jeu sont le même pour tous.
Et les hybrides en milieu urbain gagnent jusqu’à 45% (cas extrême) sur la consommation pour le moment et peut-être beaucoup plus dans un avenir proche avec le technique « plug-in » qui devrait se généraliser.

wizz
Membre

Pendant un moment, en France, il n’y avait plus de vignette, ni de malus, ni de bonus
Les constructeurs français avaient des « grosses » voitures avec des « gros moteurs », avaient des voitures sportives. Mais est ce que les Français en avaient achetées???

juuhuu
Invité

Non wizz, tu fais bien d’utiliser des guillements, l’offre en grosse voiture et gros moteurs a toujours été minable, et jamais à hauteur d’une concurrence britannique, italienne ou germanique…

@SGL> Non, les règles du jeu du bonus/malus sont franco-françaises pour arranguer un protectionisme des constructeurs français sous couvert de quenelle écologique !!

wizz
Membre

peux tu citer quelques exemples?

juuhuu
Invité
Plus de V6 produits, pas de boite double embrayage, pas de propu ou vrais 4 roues, ou véhicules à identité qui permet ensuite de drainer du TDi à gogo (exception faite de la RCZ R), les seuls un peu de haut de gamme produits s’arrêtaient au au niveau des 607 et Latitude, rien qui casse véritablement 3 pattes à un canard ! Et des niveaux de puissance pour ces gammes qui représentent tout juste le mid range des berlines concurrentes… Enfin bref, on peut continuer longtemps sur le sujet. Il faut retourner aux DS et SM pour avoir l’identité et… Lire la suite >>
wizz
Membre
Mais il fut un temps où on avait des V6. Alors en ce temps là, où tu n’es peut être pas né, est ce que les constructeurs français vendent autant de voitures équipées d’un V6 que les concurrents en face? Bref, combien de 406 V6 vendues par rapport au nombre de Passat V6, ou encore une audi A4 V6 Je désire acheter une voiture. A ma droite, il y a Audi A ma gauche, il y a PSA Audi me propose un 4 cylindres diesel 1.6 Tout de suite, PSA peut faire une contre proposition « nous aussi, on peut vous… Lire la suite >>
panama
Invité

Eh oui : des voitures de location donc. Aucun soucis de revente à long terme.
Et le loueur va casser les prix pour refourguer ses voitures de 2 ans à 60/80 000 km, dont les batteries seront quasi flinguées. De toute façon, elles sont déjà amorties.

beniot9888
Invité

Batteries quasi flinguées ? Mais quelles sont donc tes sources pour affirmer ça ?

wpDiscuz