Accueil BMW La nouvelle Mini dévoile quelques nouveautés techniques

La nouvelle Mini dévoile quelques nouveautés techniques

127
12
PARTAGER

La nouvelle Mini sera dévoilée en novembre. Mais le constructeur détaille déjà le volet technique : les moteurs et le châssis qui marqueront le changement le plus important pour cette nouvelle génération.Prouvant ses racines désormais très allemandes, la nouvelle Mini dévoile avant toute chose ses entrailles. C’est qu’elle sera la première voiture commercialisée du groupe BMW à exploiter non seulement la nouvelle famille de moteurs 3 et 4 cylindres, mais aussi la plateforme UKL1 (Untere Kompaklklasse).

Ces nouveaux moteurs sont déjà largement été détaillés. Pour résumer, rappelons qu’il s’agit d’une nouvelle famille de blocs modulaires, avec une haut degré de commonalité entre les versions essence et diesel. La cylindrée unitaire est de 0,5 litres. Au programme en essence injection directe, turbo (intégré au collecteur d’échappement), double Vanos (contrôle des arbres à cames) et Valvetronic pour les versions les plus huppées.

La Cooper recevra un 3 cylindres de 136 ch et 220 Nm, et la Cooper S un 4 cylindres (2,0l donc) de 192 ch et 280 Nm. En diesel la gamme s’ouvrira au lancement avec un 3 cylindres 116 ch / 270 Nm. Ces moteurs seront associés à de nouvelles transmissions automatiques et manuelles. Ces dernières comprennent une fonctionnalité d’adaptation du régime moteur lors des changements de rapports. Quant aux boites automatiques, elles seront le cas échéant connectées au système de navigation pour adapter le passage des rapports au profil de la route…

Entièrement nouvelle, la plateforme UKL1 conserve néanmoins les schémas de trains utilisés par la Mini depuis plusieurs années : Pseudo McPherson à l’avant et multibras à l’arrière. La nouvelle génération est toutefois plus modulable pour s’adapter à plus de véhicules (y compris des modèles BMW) jusqu’au segment C (remplacement de la Série 1), et aussi plus légère avec l’emploi d’aluminium ou d’acier a (très) haute limite élastique. On notera aussi l’apparition d’amortisseurs pilotés, uniques sur le segment.

Dernier chapitre, la sécurité. La Mini entend bien entendu atteindre les meilleures scores en termes de protection des occupants et toute sa structure a été pensée en ce sens. Elle protège aussi les piétons avec un capot actif. Ici aussi une première sur le segment, qui permet de maintenir le capot assez bas.

Source : Mini

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "La nouvelle Mini dévoile quelques nouveautés techniques"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Chataigne
Invité

[mode ironique=ON]
Ouah, 136ch d’un 1.5L turbo si j’ai bien compris, on est en pleine science fiction…

beniot9888
Invité

J’adore ton commentaire !
[mode ironique=OFF]

🙂

SGL
Membre

« La Cooper recevra un 3 cylindres de 136 ch et 220 Nm « :
Si elle n’est pas trop lourde (la future Mini) le 3 cylindres peut l’aider avec du couple bas dans les tours, elle peut être très agréable à conduire tout en restant fiable (faible puissance au litre) et le tout avec une consommation maîtrisée .

juuhuu
Invité

Ca sent la rationalisation a plein nez cette histoire de cylindrée unitaire… Et le bi-turbal déclinée à foison… A voir les premiers feedbacks sur le caractère et le chant du moteur…

autozob
Invité

J’ai eu un voiture de location plusieurs fois des mini, à chaque fois des voitures tapes cul, nerveuses ou on a envie de voir comment passer les rond points à fond… pas pour moi donc ce genre de voiture.

nouh
Invité

Ils peuvent garder tout, mini confort, mini finition et grosse prix à l’Allemande. Pour les c….

panama
Invité

 » Ces dernières comprennent une fonctionnalité d’adaptation du régime moteur lors des changements de rapports »

Vu l’inertie des 3 cylindres, ça n’a rien d’étonnant. Franchement, sur une voiture comme une Mini, les clients vont commencer à trouver que c’est bien cher pour un simple 3 cylindres (moins cher à construire) et qui consomme, dans la vraie vie, tout autant qu’un 4 cylindres.

SGL
Membre

Il me semble qu’un 3 cylindres vs 4 cylindres à plus de couple « bas dans les tours », d’où meilleures relance au sorties des virages et ronds points et donc, moins de consommation a cylindré égale, bien entendu.
Tout cela est théorique , l’on compare plus souvent les V8 vs V12 sur ces critères.

wpDiscuz