Accueil Essence ou Diesel eClutch: un embrayage qui facilite la vie des boîtes manuelles

eClutch: un embrayage qui facilite la vie des boîtes manuelles

283
20
PARTAGER

Avec l’eClutch, Bosch entend minimiser les efforts des conducteurs de véhicules équipés d’une boîte de vitesses manuelle. Le système est notamment capable d’affranchir l’automobiliste de débrayer dans les embouteillages.

L’eClutch est un embrayage électronique: la pédale d’embrayage envoie un signal électrique à un actionneur qui agira sur l’embrayage. Lorsque le conducteur circule sur le premier rapport (dans un embouteillage par exemple), l’eClutch est capable de débrayer sans aucune intervention. Le conducteur, à l’instar d’un véhicule à boîte de vitesses automatique, ne doit plus gérer que la pédale de frein et l’accélérateur.

Plus tard, l’embrayage piloté proposera aussi la fonction « roue libre » (une fonction proposée notamment sur les Golf 7 équipées de la boîte à double embrayage DSG): lorsque l’automobiliste relâche l’accélérateur, l’eClutch débrayera automatiquement avant de couper automatiquement le moteur. Dès que le conducteur sollicite l’accélérateur, le moteur entre à nouveau en fonction.

Selon l’équipementier, cette fonction pourrait réduire la consommation de carburant de l’ordre de 10%. Un système qui peut toutefois s’avérer pénalisant pour les freins: les constructeurs pourront être amener à devoir dimensionner plus généreusement les systèmes de freinage pour compenser l’absence de frein moteur.

D’autre part, l’eClutch propose d’autres fonctions annexes tel l’ajustement du régime moteur lors d’un changement de vitesse. A la manière du Nissan 370Z, un véhicule équipé de l’eClutch est capable d’augmenter le régime moteur en cas de rétrogradage afin de réaliser des passages de vitesse en douceur.

Enfin, l’eClutch rend possible l’hybridation tout en conservant une boîte de vitesses manuelle: une possibilité qui pourrait amener à réduire sensiblement le coût d’un véhicule hybride.

Le système vise principalement les citadines et les véhicules compacts: il se veut une alternative économique face aux boîtes de vitesses automatiques classiques. En ce sens, l’eClutch n’est pas sans rappeler l’embrayage piloté de la Renault Twingo Easy, commercialisée il y a près de 20 ans.

Source: Bosch

A lire également:
Diesel: tendance du marché à travers le monde

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "eClutch: un embrayage qui facilite la vie des boîtes manuelles"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
JC
Invité

Plus tard, l’embrayage piloté proposera aussi la fonction « roue libre »

La « roue libre » existe depuis 50 ans à l’Ile Maurice. Pour les bus camions voitures on coupe le moteur dans les descentes et on fait des économies.
En France c’est des économies faites avec des vieux véhicules utilitaires d’entreprise , mais en général on bouffe tout le système de freinage.

les constructeurs pourront être amener à devoir dimensionner plus généreusement les systèmes de freinage pour compenser l’absence de frein moteur.

En principe c’est totalement interdit en France , bien que beaucoup le fasse sur autoroute.

seb
Invité

Chouette, encore une liaison mécanique de moins entre le conducteur et sa voiture.
Il reste quoi encore comme liaison à supprimer ?

Donc maintenant, les pirates, en plus de déjà pouvoir désactiver les freins, pourront désactiver l’embrayage, et puis il n’y aura plus de frein moteur aussi, comme ça on va pouvoir supprimer les panneaux nous demandant de l’utiliser pour ne pas nous retrouver sans frein dans une descente. Bosh ne serait pas vendeur de système de freinage au passage par pur hasard?

C’est beau les avancées technologique quand même…

John
Invité
Je ne suis pourtant pas du tout adepte des « truc-by-wire », ceci dit je trouve que celui ci est loin d’être inutile. Tout le monde n’adhère pas à la boîtoto ou n’en a pas les moyens, cependant quand on ne fait que de la ville ou que du bouchon ce serait quand même confortable de ne pas jouer de l’embrayage. Quant à la gestion de la roue libre en fonction de la charge moteur je trouve aussi que c’est une avancée. La Gestion des stop and start permet aussi de poser un capteur sur la pédale de frein, aussi en descente… Lire la suite >>
m
Invité
J’ai eu l’occasion de tester ce système sur un prototype. Bluffant … dans les descentes, sans etre prévenu, le conducteur ne se rend pas vraiment compte du système, qui arrête et redémarre le moteur en douceur ! En ville, un plaisir : arrivée sur le feu en douceur, pas de question à se poser pour rétrograder, arrêt de la voiture. Passage en 1 à l’arret. Puis pour repartir, il suffit d’accélerer, sans jamais toucher l’embrayage. Sur les embouteillages, génial, on a l’impression de conduire une automatique et on s’embete pas à devoir embrayer, passer la 1ere, avancer 5 m, débrayer… Lire la suite >>
T
Membre

suffit de prendre une Toyota hsd qui gère très bien cela, vu qu en place, c est récupérer en énergie. raison pourquoi, les freins sur une prius, c est tous les 200.000

wpDiscuz