Accueil F3 Championnat européen de F3 2013 sur le Norisring: appels et contre-appels

Championnat européen de F3 2013 sur le Norisring: appels et contre-appels

118
0
PARTAGER

Une semaine après les Masters de Zandvoort (hors-championnat), le championnat européen de F3 reprend, sur le Norisring. Déclassements, pénalités, réintégration… La direction de piste ne chôme pas, avec un record de 3 podiums successifs pour la course 1! En tout cas, le championnat est un duel entre Rafaelle Marciello (Prema) et Felix Rosenqvist (Mücke.) A mi-saison, la domination de l’Italien est mise à mal…Scirocco R-Cup

Vainqueur absolu à Hockenheim, Nicola Larini revient pour le Norisring. Au sein des « DTM Legend », il fait équipe avec Harald Grohs. Il avait participé au tout premier championnat de DTM, en 1984.
Chez les « Motorsport All Stars », Marc Duez (qu’on ne présente plus) apparait aux côtés de Marco Werner, triple vainqueur des 24 heures du Mans.

Au feu vert, Kelvin van der Linde, 3e sur la grille, s’offre d’emblée Michele Gatting. Puis il s’en prend au poleman Nicolai Moller Madsen. L’infortuné Danois doit se fait attaquer par son compatriote Kasper H. Jensen. Jensen freine à « trotar » et les deux Scirocco sont au tapis. Gatting hérite de la 2e place. Loin derrière Van der Linde et Gating, Larini trouve un raccourci. La direction de course n’apprécie pas et le puni d’un drive-through. Le San-marinois met du temps à obtempérer et lui montre le drapeau noir. En vue de l’arrivée, on manque d’avoir 2 femmes sur le podium: longtemps 3e, Mikaela Ahlin-Kottulinsky se fait doubler in extremis par Manuel Fahnauer, qui découvre la Scirocco R-Cup.
D’où un podium Van der Linde-Gatting-Fahnauer. 5e, Werner remporte la « Legends ».

Avec 4 victoires en 4 courses, Van der Linde est logiquement 1er, à 140 points. Gatting, 2e des 4 courses, est 2e à 120 points.

Championnat européen de F3

Les malheurs de Fortec continuent: après la retraite de Josh Hill, Will Buller annonce son départ en FR 3.5. Une bonne idée pour le vétéran, englué en F3, où il n’a rien à gagner et tout à perdre. La bonne nouvelle, c’est le retour de Felix Serralles (qui avait mal au dos pour Zandvoort.) Pipo Derani pilote l’autre voiture, tandis que 2 baquets restent vide.

Retenu en GP3 la semaine dernière (où il est monté sur le podium), Alexander Sims débute chez T-Sport. Autre animateur du GP3, Daniil Kvyat retourne chez Carlin. Nick Cassidy, ex-futur pilote T-Sport, atterrit chez EuroInternational (où on attendait plutôt Carlos Sainz Jr.) Quant à Michaela Cerruti (Romeo Ferraris), qui dispute de front plusieurs championnats, elle revient enfin en F3!

Longtemps invincible, Rafaelle Marciello (Prema) doit faire face au réveil de Felix Rosenqvist (Mücke.) Le Suédois remporte la pole de la course 1, tandis que l’Italien remporte celle des courses 2 et 3.

Lors de l’inspection, le carburant de Rosenqvist est jugé non-conforme. Il garde sa pole, mais roulera a priori pour la gloire!

Dans la course 1, Marciello double d’emblée le poleman Rosenqvist (qui est donc hors-classement.) Derrière, Mitchell Gilbert (Mücke) et Sean Gelael (Double R) se téléscopent. Safety-car. Plus tard, Tatiana Calderón (Double R) et Cerruti se percutent [insérez ici une remarque sur les femmes au volant]. Nouveau safety-car.
Marciello s’impose devant Rosenqvist, Alex Lynn (Prema -2e virtuel-) et Lucas Auer (Prema -3e virtuel-.) Mais la direction de course trouve que ces pilotes -et d’autres- n’ont pas assez levé le pied lors des drapeaux jaunes. D’où une pluie de sanctions sur 20 (!) concurrents.

Ainsi, Tom Blomqvist (EuroInternational) est déclaré vainqueur devant Harry Tincknell (Carlin) et André Rudersdorf (Ma-Con.)

Red Bull a tout juste le temps de féliciter son élève, que la direction se ravise. Les commissaires ont été plutôt paresseux dans l’agitation de drapeaux. Donc, Marciello récupère sa victoire, devant Lynn et Serralles (?)

Puis, le dimanche matin, Rosenqvist est blanchi. Le voilà 2e, entre Marciello et Lynn!

Dans la course 2, Marciello s’élance très mal. Lynn le double d’emblée. Ensuite, le pilote Ferrari Junior Academy est pris dans un match à 3, avec Rosenqvist (pas encore blanchi) et Sims. Le Suédois passe, tandis que Marciello réussit à contenir Sims.
Ce qui nous fait un podium Lynn-Marciello-Sims. Ce qui fait donc 2 podiums pour ce dernier, alors qu’il y a 3 semaines, il semblait perdu pour la monoplace!

Et donc, après son appel dominical, Rosenqvist est classé 2e. Lynn reste 1er, mais Marciello glisse au 3e rang.

Rosenqvist prend le départ de la course 3 avec le cœur léger: il vient de récupérer ses podiums des courses 1 et 2. Néanmoins, le poleman Marciello se montre intraitable. Au 14e tour, l’Italien loupe un freinage. Le Suédois saisit la balle au rebond, le dépasse et s’offre un premier succès. Lynn complète le podium.

Au classement, Marciello cède de nouveau du terrain à Rosenqvist. Ils ont désormais 297,5 et 273 points. Lynn reprend la 3e place, à 188 points. Auer glisse au 4e rang, à 173 points.

Crédits photos: championnat européen de F3 (photo 1 et photos 5 à 14) et Volkswagen (photos 2 à 4)

A lire également:
Championnat européen de F3 sur le Red Bull Ring: Rosenqvist puissance 3
Masters F3 de Zandvoort 2013: Rosenqvist, le vainqueur des années impaires

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz