Accueil Aston Martin WEC Shanghai 2012 : la der pour Toyota, le titre pour Tréluyer-Fässler-Lotterer

WEC Shanghai 2012 : la der pour Toyota, le titre pour Tréluyer-Fässler-Lotterer

73
8
PARTAGER

Toyota signe lors de la dernière manche du WEC 2012 à Shanghai sa troisième victoire de la saison. Le titre pilote ne pouvait échapper aux pilotes Audi et c’est le trio Tréluyer-Fässler-Lotterer qui l’emporte devant leurs coéquipiers McNish-Kristensen.

Après des débuts en demi-teinte faute d’une Toyota TS030 prête et où Audi avait fait seul la course en tête, le championnat mondial WEC a trouvé sa vitesse de croisière en cette fin de saison. Les dernières manches semblent démontrer que le constructeur japonais compte jouer le titre (et les victoires) en 2013 et qui sait la victoire aux 24 heures du Mans. Aux 6 heures de Shanghai, la TS030 avec Alexander Wurz associé au Français Nicolas Lapierre a mené la course de bout en bout, partant de la pole position et arrivant avec près d’une minute sur l’Audi numéro 2 qui a laissé un peu filer sur la fin de course.

Il faut dire que le duo McNish et Kristensen dans l’Audi numéro 2 n’avait plus qu’une mince chance de coiffer la couronne mondiale. Ils devaient compter sur une défaillance de l’Audi numéro 1 mais de défaillance il n’y eu pas. L’Audi numéro 3 passe la ligne d’arrivée en 3ème position, suffisant pour que Benoit Tréluyer, Marcel Fässler et André Lotterer décrochent le tout premier titre pilote WEC de l’histoire.

Du coté des « autres » LM P1, la quatrième place était dans les mains du duo Prost-Jani qui auraient signé là un petit exploit après leur victoire au Petit Le Mans mais la mécanique a trahi le Français à seulement 10 minutes de la fin de course. Heureusement pour le Rebellion Racing (champion des écuries LM P1), l’autre Lola B12/60  à moteur Toyota de Belichi-Primat-Cheng a su récupérer cette 4ème position et la conserver face à la Honda HPD ARX 03 numéro 22.

En LM P2, l’Oreca 03 du ADR Delta (Martin-Beche-Graves) décroche sa seconde victoire consécutive après les 6 heures de Fuji. A la deuxième position on retrouve la Honda HPD ARX 03b du Starworks Motorsport qui avait déjà le titre LM P2 en poche. Sur la dernière marche du podium on trouve la Morgan-Nissan du OAK Racing avec Pla-Nicolet-Lahaye.

En GTE l’Aston Martin de Mücke-Turner décroche enfin une victoire en devançant la Porsche 911 RSR (997) de Lieb-Lietz (Felbermayr Proton) devant l’une des deux Ferrari F458 Italia du AF Corsa. En GTE AM Labre Compétition fait coup double en décrochant la victoire et le titre 2012 avec la Corvette C6 ZR1 de Bornhauser-Canal-Lamy.

La première saison du WEC s’achève donc sur ces dernières manches qui ont vu la suprématie de Audi et de la R18 e-tron quattro mise à mal par Toyota et son prototype TS030 hybride essence ce qui nous promet une saison 2013 de toute beauté.

Source et photo : WEC

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "WEC Shanghai 2012 : la der pour Toyota, le titre pour Tréluyer-Fässler-Lotterer"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
axsport92
Invité

Ça sert à quoi le diesel ??????????

Malco
Invité
A faire des com’s sur lba… Puis aussi à utiliser une fraction moins raffinée de pétrole, un moteur plus robuste (du moins, initialement), une consommation moindre, un couple plus élevé à bas régime, etc… Marre de revoir ce theme revenir encore et encore. Oui, le diesel produit plus de suies et de NOx, oui il a un comportement différent d’une essence, et oui la différence de taxation actuelle n’est pas « juste » (enfin, à la base c’est plutôt une « dé-taxation » pour routier, tracteurs & co). Vivement qu’on n’ai plus de pétrole pour que finissent cette polémique (enfin, on trouvera bien à… Lire la suite >>
seb
Invité

@Malco
Tu oublies un détail, le couple a bas régime ne vient pas du diesel mais du turbo. Pour ce qui est du bas régime c’est parce que le diesel ne peut pas aller ailleurs que dans les bas régimes.

Zagato
Invité

Vous avez remarqué, que ce soit en Chine pour les 6 h de Shanghai ou en Inde pour le GP de F1, les courses se sont déroulées dans la brume. L' »image » n’était pas très belle. Pollution, climat particulier, autre….?

taillecrayon
Invité

Salut,
le circuit de Shanghai se trouve dans le district de Jiading, soit (à vol d’oiseau) à 27 km de People Square, le centre de la ville… C’est précisément la distance qui sépare Paris La Défense de Flins, où un circuit de F1 aurait pu se construire : On est donc assez loin de la « pleine ville ».
Quant à la pollution elle était tout simplement catastrophique ce week-end (PM2.5>250), et a donc joué un rôle prépondérant dans la brume que vous avez pu voir.
Fait rare, même les médias locaux (et donc officiels) en ont parlé : http://www.shanghaidaily.com/nsp/Metro/2012/10/29/Air%2Bpollution%2Bworst%2Bin%2B6%2Bmonths/
Depuis ça va mieux.

kartoffel
Invité

bravo toyota,audi n’est pas invincible
pour toyota gagner en Chine dans le contexte actuel,c’est bien,les chinois vont donc acheter plus de voitures japonaises banzai!!!!!!

domi
Invité

je suis ravis pour toyota

wpDiscuz