Accueil F1 F1 Valencia 2012: Alonso est allé la chercher

F1 Valencia 2012: Alonso est allé la chercher

122
17
PARTAGER

Il n’y aura pas de huitième vainqueur différent en huit Grands Prix. Grâce à une magnifique course malgré des qualifications ratées, Fernando Alonso est allé décrocher sa seconde victoire de la saison devant un public en délire. Raïkkonen et Schumacher complètent le podium alors que Romain Grosjean a été contraint à l’abandon suite à une panne technique.

Départ: C’est en l’absence de Timo Glock, souffrant de problèmes intestinaux, qu’est donné le départ de la huitième manche de la saison. A l’extinction des feux, Vettel et Hamilton restent sur leurs positions alors que Raïkkonen parvient à s’infiltrer mais se retrouve vite enfermé par Maldonado. Finalement c’est Romain Grosjean qui tire les fruits de cette lutte en dépassant au chausse-pied le Vénézuélien pour boucler son premier tour en troisième position.

Tour 1: Vettel est sur une autre planète en ce début de course puisqu’il colle près de deux secondes à Hamilton en un tour.

Tour 2: Encore deux secondes de gagnées sur la McLaren pour Vettel. Grosjean commence à s’impatienter derrière Hamilton.

Tour 4: Un petit train composé de Grosjean, Kobayashi, Maldonado et Raïkkonen s’est formé derrière Hamilton.

Tour 5: Vettel mène avec 7″6 secondes sur Hamilton.

Tour 10: D’autorité, Romain Grosjean s’impose face à Hamilton dans un freinage à l’extérieur. Vettel est à un peu plus de 11 secondes devant lui. A l’arrière Button et Pérez s’arrêtent une première fois.

Tour 11: Arrêt de Massa.

Tour 12: Meilleur tour en course pour Pérez en 1’44″630.

Tour 13: Arrêt d’Hamilton.

Tour 14: Kobayashi, Raïkkonen, Maldonado et Hülkenberg s’arrêtent.

Tour 15: Alonso rentre aux stands. Après un arrêt éclair il ressort devant les moustaches de Raïkkonen.

Tour 16: Vettel et Grosjean s’arrêtent simultanément.

Tour 17: Grosjean dépose Rosberg qui ne s’est pas encore arrêté. Au même instant Alonso remonte dans le peloton en dépassant successivement Webber, Senna et Schumacher.

Tour 18: Grosjean passe Di Resta et retrouve sa deuxième place.

Tour 19: Kobayashi essaie de s’infiltrer entre Senna et le mur et l’envoie en tête-à-queue. Le Brésilien se récupère mais sa roue arrière-droite est crevée.

Tour 25: Romain Grosjean s’empare du meilleur tour en course en 1’44″451. Il accuse un retard de 20 secondes sur le leader soit approximativement le temps d’un arrêt au stand.

Tour 26: Grosjean reprend 1″2 seconde sur ce tour à Vettel en tournant en 1’44″148.

Tour 27: Touchette entre Vergne et Kovalainen qui conduit à l’entrée en piste de la voiture de sécurité.

Tour 28: Grosjean et Hamilton s’arrêtent. L’arrêt s’éternise pour Hamilton à cause d’un problème de lève-vite. Devant Vettel reste en piste.

Tour 29: Vettel aux stands.

Tour 33: Retour du drapeau vert. Fernando Alonso réussit impeccablement ce deuxième départ lancé puisqu’il passe Grosjean alors que Lewis Hamilton dépasse Raïkkonen. Mais le coup de tonnerre vient de la voiture de tête qui se retrouve au ralenti. C’est l’abandon pour Vettel qui en jette ses gants de rage.

Tour 37: Alonso s’empare du meilleur tour en course mais Grosjean reste dans le même rythme que l’Espagnol avec moins d’une seconde d’écart.

Tour 38: 1’43″754 pour Alonso mais Grosjean fait mieux que résister en 1’43″764.

Tour 40: C’est la déception pour Romain Grosjean, victime d’une panne d’alternateur, il doit abandonner à son tour. Avec des pneus neufs Webber tourne en 1’42″717.

Tour 47: Alonso se maintient en tête avec 4 secondes d’avance sur Hamilton et 5 secondes sur Raïkkonen.

Tour 48: Button descend en dixième position après avoir été dépassé coup sur coup par Schumacher et Webber.

Tour 50: Rosberg améliore le meilleur tour en course en 1’42″614.

Tour 52: En pneus frais, Schumacher et Webber tracent leur route dans le peloton. Ils viennent de passer Pérez avec Di Resta en point de mire.

Tour 53: Di resta est avalé par Schumacher et Webber.

Tour 54: Les pneus arrières de Lewis Hamilton sont détruits. Raïkkonen prend la deuxième place.

Tour 55: Maldonado porte une attaque plus que brouillonne sur Hamilton qui envoie la McLaren contre le mur. La Williams a perdu son aileron avant et c’est désormais Schumacher qui se retrouve en position de monter sur le podium.

Arrivée: Alonso fait chavirer le public de Valence en remportant sa vingt-neuvième victoire. Il devance Raïkkonen et Schumacher qui remonte sur son premier podium depuis son retour en 2009. Etranglé par l’émotion, Alonso est en larmes sur le podium. Il a effectivement réalisé un coup de maître aujourd’hui qui lui permet de repasser en tête du championnat des pilotes.

Classement pilotes:

1. Alonso 111
2. Webber 91
3. Hamilton 88
4. Vettel 85
5. Rosberg 75
6. Raïkkonen 73
7. Grosjean 53

Classement constructeurs:

1. Red Bull Renault 176
2. McLaren Mercedes 137
3. Lotus Renault 126
4. Ferrari 122
5. Mercedes 92

Source: F1
Crédit photo: Ferrari

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "F1 Valencia 2012: Alonso est allé la chercher"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
roman wayne
Invité

inadmissible faute sur maldonado , c’est tout ce que j’ai à dire à chargee revanche au pays ! En éspérant qu’il retrouve son rang de sous pilote et Lewis la première place qu’il ne devrait paregarder de si loin sans ce bouffon de venezuélien …

roman wayne
Invité

…faute de maldonado…

leelabradaauto
Invité

bcp d’émotions ds cette course. Alonso: tant mieux ! Vettel et Grosjean : pas de chance mécanique ! Raikkonen sur le podium avec M Schumacher. Osard e la médiocrité pr un chauffeur du vénézuela

np26
Invité

comportement inadmissible de maldonado meme si je n’aime pas hamilton il ne merité pas sa surtout que maldonado le doubler sans problême plus loin superbe victoire d’alonso et quelle emotion

bravo un pilote vraiment exceptionnel

Alcopass32
Invité

Le meilleur GP de Valence depuis sa création !
Quel choc de voir du changement de position en course, c’était pas arrivé depuis…non, en fait c’est jamais arrivé…

Kimi toujours aux avants-poste, discret mais présent…Alonso et Ferrari ont travaillés dur pour rattraper le retard et cela paye aujourd’hui.

ENFIN, le septuagénaire, heu, non, septuple champion concrétise en course, après tant de déboires, Le renouveau du kaiser ? On espère…

wpDiscuz