Accueil FIA GT Spyshots : Nissan GT-R GT3

Spyshots : Nissan GT-R GT3

56
1
PARTAGER

Un lecteur espagnol de Speedhunters a surpris la Nissan GT-R GT3 en tests sur le circuit d’Aragon. La voiture a été annoncée officiellement par Nismo en début d’année et semble désormais prête a rugir.

En dehors de sa présence victorieuse en Super GT, où la voiture engagée n’a de fait rien à voir avec la GT-R de série, la GT-R n’a pas connu jusqu’alors une carrière sportive particulièrement remarquable, en partie du fait des choix faits par Nissan et en partie du fait que, il faut bien le reconnaitre, la GT-R de série n’est pas une base idéale pour la compétition comme d’ailleurs les autres GT à transmission intégrale, ce qui a limité les initiatives privées.

Le choix de Nissan de développer une voiture pour le FIA-GT s’est retourné contre le constructeur à cause du semi-flop de la série. Les autres constructeurs prévus ne sont jamais arrivés et la mise au point de la voiture a été laborieuse face à des autos au contraire en fin de développement comme la Maserati et l’Aston Martin qui n’étaient pas initialement prévues dans la compétition. La GT-R marche nettement mieux lors de cette seconde saison, mais l’audience de la série reste très limitée. La GT-R RC, développée pour la série japonaise Super Taikyu a subi un sort identique, ne trouvant pas de clients et donc sans réelle possibilité de développement.

Nissan a donc décidé, mieux vaut tard que jamais, de développer une voiture pour la seule catégorie GT qui offre des perspectives planétaires, le GT3. La voiture est basée sur le travail effectué sur la GT1 avec une aéro spécifique conforme au règlement GT3 (dont le plus basique et le plus brut aileron arrière vu en sport auto depuis longtemps), une architecture propulsion et le V6 biturbo contrairement à la GT1 et son V8. Si ces images sont les premières à se faire jour sur l’internet, la voiture tourne en fait depuis le début de l’année. Le magazine japonais Autosport avait publié les images du premier roulage à la fin janvier au Fuji Speedway. La GT3 doit donc être proche de la fin de sa mise au point, et prête à entrer en compétition.

Nismo a confié le développement et l’exploitation initiale à JR Motorsport qui est également en charge des voitures de la série FIA-GT. On devrait voir la voiture alignée à titre expérimental dans quelques épreuves en 2011 avant qu’elle n’entame sa vraie carrière sportive en 2012 avec l’objectif d’enfin être à la hauteur de la réputation de sa cousine de production.

Les images sont à consulter chez Speedhunters

Lire également:
Le programme sportif de Nissan pour 2011

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Spyshots : Nissan GT-R GT3"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Poulet
Invité

C’est pas un aileron mais un aéro frein tellement c’est enorme !

wpDiscuz