Accueil Audi Doublé Peugeot à Silverstone

Doublé Peugeot à Silverstone

64
13
PARTAGER

17e victoire pour une Peugeot 908, et deuxième titre pilote pour Stéphane Sarrazin en Le Mans Series. « Aujourd’hui, Peugeot gagne à Silverstone, on décroche le titre pilote et constructeur. Nous sommes très heureux » confirme Olivier Quesnel. Il faudra donc retenir de cette première manche de l’Intercontinetal Le Mans Cup (qui était aussi la dernière des Le Mans Series 2010) que Peugeot fut ultra dominateur en course. La bataille Audi, Peugeot, pourtant prévisible, n’eut pas lieu.

Un affrontement qui tourne court

Allan McNish, en signant la pole position avec un chrono canon annonçait la couleur. Voir les deux Audi R15+ sur la première ligne nous laissait penser que la bataille serait forte, comme elle a pu l’être au Mans. Finalement, pas d’affrontement. La bataille s’est concentrée dans les 20 premières minutes de la course. Lorsque les 44 voitures sont lâchées, Davidson, sur la Peugeot 908 officielle, passe une Audi et se retrouve déjà second. Une Audi, celle de McNish, devance la Peugeot de Davidson, puis suivent les Audi de Bernahrd et la Peugeot de Lapierre. Nicolas Lapierre est lui aussi offensif. Les 908, qui ont clairement plus d’appui, prennent des virages pus larges et reviennent au contact dans les portions serrées, tandis que l’Audi semble profiter d’une meilleure vitesse de pointe.

Davidson et McNish sont au coude à coude, alors que la course n’a débuté que depuis 15 minutes. Une superbe bataille, pas étonnant connaissant les deux hommes. Si McNish est un habitué du fait, Davidson prend lui de plus en plus ses galons dans la discipline. Son relais au petit matin sur la Peugeot n°1 au Mans, pour tenter de revenir sur les Audi, restera gravé dans ma mémoire. L’Anglais est proche, et trouve l’ouverture sur McNish alors que le premier quart d’heure de course est passé. Simultanément, Timo Bernhard se fait passer sur la seconde Audi, en sortant trop large. De la position de chasseurs, les 908 deviennent les chassées. Mais une chasse qui ne durera pas longtemps. McNish sur la n°7, est au ralenti. Ce qui semble être un problème de transmission sera confirmé par Audi comme un problème électronique… un problème jamais rencontré sur la R15+. Une seule Audi reste en piste. Il reste alors 5h30 de course, et deux Peugeot 908 sont aux premières places. Elles ne seront plus inquiétées. Doucement, les deux voitures françaises vont prendre le large. Aidée par un peu de temps perdu au stand chez Oreca, la 908 officielle cumule vite les secondes d’avance.

Avec cette seconde place décrochée à Silverstone, le team Oreca devient l’équipe titrée, tandis que Peugeot remporte le titre constructeur (devant Rebellion). Week-end complet puisque c’est un pilote Peugeot, Stéphane Sarrazin, qui décroche le titre pilote. En P2, la HPD de l’écurie Strakka (victorieuse au général en Hongrie le mis dernier) s’impose. Mais avec une saison assez inégale, Strakka ne décroche pas le titre par équipe, le laissant à l’équipe RML de Erdos et Newton. Les mauvais résultats de Spa et de l’Algarve auront eu raison de l’équipe Strakka, qui se console avec une victoire en Green X Challenge.

En GT2, trois voitures ont toujours été groupées pour la victoire. La Ferrari n°96, de Bruni et Melo, qui devance la Porsche Prospeed de Westbrook et Holzer. Plus surprenante, la troisième place de l’Aston Martin Vantage GT2 sponsorisée par Dunlop. La voiture du JMW Motorsport, emmenée par Rob Bell et Darren Turner, signe une belle prestation à domicile. Au championnat, c’est le duo Lieb / Lietz qui empoche le titre pilote, contribuant fortement au titre constructeur de Porsche. Jeannot (Alesi), est second au classement GT2 des Le Mans Series, avec ses équipiers Vilander et Fisichella. Les Le Mans Series sont ainsi terminés, place désormais à l’Intercontinental Le Mans Cup, avec la seconde manche prévue au Petit Le Mans début octobre.


Crédit photo : DPPI

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz