Accueil Ecologie Schneider veut recharger le monde

Schneider veut recharger le monde

36
41
PARTAGER

L’explosion (attendue ?) des ventes de voitures électriques attisent les convoitises. Au milieu des constructeurs automobiles et des fabricants de batteries, Schneider Electric espère devenir le leader des bornes de recharge.

Dans cinq ans, le parc automobile français devrait être composé de 10% de véhicules électriques. En 2015, il faudra être en mesure de recharger trois millions de voitures.

Cité par Le Figaro, Philippe Delorme, directeur général stratégie et innovation chez Schneider Electric, indique que le marché s’élèvera à « plusieurs centaines d millions d’euros ».

Le groupe de Rueil Malmaison a déjà défini toute sa stratégie : «Si l’on doit remettre en route des centrales électriques au charbon lorsque tout le monde recharge sa voiture en rentrant à la maison vers 19 heures, le pari environnemental sera perdu», explique Delorme.

En ce sens, Schneider veut multiplier les bornes de recharge pour étaler les « moments » de branchement. «Les bornes de charge publiques pourront afficher deux options, soit une charge lente, durant quatre à six heures à coût optimum, soit une charge rapide, en une trentaine de minutes, mais sans doute plus chère», ajoute le représentant de Schneider.

Côté porte-monnaie, on annonce des bornes coûtant de 500 à 1 000 euros pour un coût d’utilisation de 1 euro pour cent kilomètres (hors taxes à créer)… six fois moins cher qu’avec de l’essence ?!

A lire également : Un nouveau pack de batteries pour la Citroën C1 Ev’ie

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz