Accueil Electriques Renault Flins : production de la ZOE Z.E et de batteries

Renault Flins : production de la ZOE Z.E et de batteries

55
13
PARTAGER

Le complexe industriel Renault de Flins, dans le passé plus souvent sous les feux de la rampe pour des plans de réduction de la production ou des périodes de chômage partiel, mettra les doigts dans la prise dans les années à venir. Renault a en effet décidé d’y produire le futur modèle de série dérivé du concept ZOE Z.E récemment dévoilé à Francfort. Le site de Flins sera du reste l’épine dorsale française des ambitions électriques du constructeur français puisque seront également produites et recyclées sur place les batteries après la création d’une co-entreprise avec le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) et le Fonds Stratégique d’Investissement (F.S.I.) dont l’apport sera de 125 millions d’euros. En complément un prêt pourrait être débloqué par la BEI, la Banque Européenne d’Investissement. Ainsi Renault confirme concrètement sa politique électrique s’inscrivant dans les espoirs de Carlos Ghosn.

Renault « a choisi l’usine de Flins pour produire ce futur véhicule électrique (V.E.), en raison de son savoir-faire et de ses performances« . Ce site a également été retenu car il est « spécialisé dans la production de véhicules du segment B » (Clio Campus et nouvelle Clio).

Enfin, le choix de Flins est aussi fondé sur la volonté qu’a Renault de produire au plus près des marchés de commercialisation à savoir l’Europe ceci « afin d’optimiser les flux logistiques« .

Le site de Flins deviendra de ce fait le centre de gravité de la filière véhicule électrique de Renault avec la production de son cœur de gamme V.E ainsi que la fabrication et le recyclage de batteries. En effet, y seront aussi produites et recyclées les batteries suite à la création de la co-entreprise comme détaillé en introduction via une participation de l’Etat (F.S.I) et des autres partenaires.

L’investissement initial est fixé aux alentours de 600 millions d’euros pour une capacité de production d’environ 100 00 unités par an. Ceci à partir de 2012 tout comme le début de la production du modèle dérivé de la ZOE Z.E. En parallèle, Renault/Nissan devrait ouvrir des sites de production de batteries au Portugal et en Angleterre.

Une année 2012 qui coïncidera également avec la super prime du gouvernement de 5 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique. Aucune indication sur d’éventuelles embauches à cet horizon.

A lire également. Ghosn : l’électrique pourrait représenter 10 % du marché d’ici 10 ans, Francfort 2009 live : Renault Z.E comme zero Emission et En prise avec la gamme Renault Z.E à l’Atelier.

A voir également. Galerie ZOE Z.E live à Francfort.

221689221695221698221701221704221707221716221719221737221740

Source : Renault.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz