Accueil Actualités Entreprise Toyota envisage de réduire sa production de 10 % à l’échelon international

Toyota envisage de réduire sa production de 10 % à l’échelon international

21
3
PARTAGER

Face à la crise internationale, Toyota devrait selon un quotidien japonais réduire sa production internationale de 10 %, soit tout de même un million de véhicules en moins, ce même alors que le groupe venait d’anticiper des pertes finalement moins lourdes que celles envisagées par les analystes du groupe. Le Japon ne serait évidemment pas le seul territoire frappé par ce ralentissement des cadences. Aux USA également Toyota devrait fortement appuyer sur la pédale de frein.

Primo sur le sol japonais, l’usine de Takaoka dans le centre du pays sera allégée avec une ligne de production mise à l’arrêt soit 220 000 unités de moins d’ici à la fin de l’année. Ceci se traduira par le transfert de 1 700 salariés sur d’autres usines du pays. D’autres mesures similaires seront prises au Japon sans précisions supplémentaires.

Aux USA, le groupe entend définitivement mettre un terme à NUMMI (anciennement détenue en joint-venture avec General Motors) ce qui mettrait alors un terme à la production de la Prius 3 aux USA, ce site industriel ayant été avancé comme lieu de production du modèle. Quid des 5 500 salariés du site ? Aucune indication mais une production alors arrêtée soit encore 300 000 unités de moins par an. Ceci marquerait également un triste première pour Toyota en plus de sept décennies : la fermeture définitive d’une usine.

Le territoire européen ne serait pas épargné par ce vaste plan de restructuration. Le site du Derbyshire verrait deux lignes de production suspendues pour un total de près de 200 000 unités par an mais conserverait la production de l’Auris hybride. Là encore aucune indication sur le sort réservé aux salariés. On envisage simplement que les employés concernés pourraient être placés en formation. Quelle durée ? Point de détails non plus.

Lors de son intronisation officielle, Akio Toyoda avait annoncé devoir mener une politique de réductions à l’échelon international en cette période de crise automobile. En voici quelques premiers exemples alors que le numéro un au monde vascille aussi.

A lire également. GM met fin à l’expérience NUMMI, Akio Toyoda officiellement au volant de Toyota et Toyota modifie ses prévisions pour l’année en cours.

Source : Automotive News.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz