Accueil Brève rencontre Brève rencontre: Bond Equipe

Brève rencontre: Bond Equipe

181
2
PARTAGER

Aucun lien avec le célèbre espion Britannique (quoique le constructeur profita de l’homonymie pour ses pubs.) Bond fut un fameux fabricant de voiturettes à trois roues. Au début des années 60, comme presque tous les artisans Anglais, il voulu construire un coupé sportif (à 4 roues.) Mais n’est pas Lotus qui veut…

Lawrence « Lawrie » Bond était un inventeur de génie. En 1948, il conçoit un spartiate microcar à 3 roues. Un certain Lieutenant-colonel Gray le produit sous la marque Bond, employant Lawrie Bond comme consultant. En parallèle des microcars, Lawrie concevra un minibyke (sic), un scooter, une tente pliable et un jet ski.

La grande passion de Lawrie Bond, c’est le sport, voir la course. En 1947, il construit un microscopique Racer 500, le type B, qu’il pilote lui-même. En 1948, il produisit plusieurs type C, toujours en Racer 500. Mais les Cooper étaient imbattable. Dernière tentative en 1965 avec cette Formule Junior, qui courra jusqu’à ce que Reliant ne rachète Bond.

Lawrie Bond veut créer un coupé 2+2 places et son patron lui donne un feu vert, de peur que le marché des voiturettes ne s’éfondre. L’Equipe GT nait en 1963. Elle reprend un châssis et de nombreuses pièces de Triumph Herald, avec une carrosserie en acier et en fibre de verre (qui prétend être d’inspiration Italienne) et un 1100 63ch de Spitfire.

D’emblée, Lawrie Bond se rend compte que l’Equipe GT souffre notamment d’une absence de coffre et d’un toit trop bas pour les places arrières. Deux défauts corrigés en 1964 avec l’Equipe GT4S, qui remplace la GT. Pour autant, la différence la plus visible, c’est tout de même les double-phares de Triumph 2000. En 1967, elle recevra le 1,3l de la Spitfire MKIII.

Toujours en 1967, Bond présente l’Equipe 2 Litres, signée Trevor Fiore (ex-TVR) et équipé du 6 cylindres 2l des Triumph Vitesse. En 1968, une évolution est proposée, ainsi qu’un cabriolet. En 1970, Triumph arrête la production de l’Herald, ce qui force Bond à abandonner les Equipe GT4S et 2 Litres.

A lire également:
Atrocités automobiles: la Bond Bug
Rigolons un peu le vendredi: course de Reliant
Brève rencontre: Autocars

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz