Accueil Berlines Rumeur du jour : une Bugatti Royale à Francfort ?

Rumeur du jour : une Bugatti Royale à Francfort ?

59
17
PARTAGER

Décidemment, la mode dans le petit monde du haut de gamme semble se tourner vers la berline, pardon, le coupé-quatre portes sportif. Ainsi, après les Porsche Panamera, Aston-Martin Rapide et Lamborghini Estoque, c’est Bugatti qui pourrait présenter son concept en la matière et ce, dès septembre, à l’occasion du Salon de Francfort.

Lorsque le groupe Volkswagen s’est affairé à faire renaître la marque Bugatti à l’aube du 21ème siècle, les ingénieurs n’ont pas fait les choses à moitié : plus de 1.000 chevaux, une vitesse de pointe dépassant la barre symbolique des 400 km/h et un prix avoisinant le million d’euros. La Veyron s’est imposée comme la référence en matière de démesure automobile. 

Et la marque de Molsheim semble ne pas vouloir en rester là. Il a déjà été question d’une certaine Lydia, sorte de super-super car, baptisée ainsi en l’honneur de la femme d’Ettore Bugatti, le fondateur de la marque. Comme cela  déjà été annoncé, cette Lydia développerait 1.175 chevaux (!) grâce au W16 Volkswagen équipé de quatre turbos et serait vendue, selon les spéculations actuelles pour la modique somme de… quatre millions d’euros ! 

A l’inverse, d’autres pensent savoir que la marque à l’ovale rouge plancherait plutôt sur un modèle plus petit que l’actuel Veyron. Plus petit, moins puissant et donc…moins cher. De quoi venir gonfler considérablement les chiffres de ventes de la marque puisqu’on parle d’un ticket d’entrée à 200.000 euros environ.

Mais la rumeur qui enfle le plus ces derniers jours est celle qui veut que Bugatti s’apprête à faire renaître la Royale, en présentant une imposante berline sportive dès le Salon de Francfort. Après tout, tous les constructeur sportifs semblent s’être mis à la berline ces dernières années (Porsche, Maserati, Aston-Martin, Lamborghini…) pourquoi pas Bugatti ? D’autant que la marque avait déjà présenté une berline sportive au Salon de Genève 1993 :l’EB112, dessinée par Giugiaro. La production en série devait débuter en 1995, mais c’était avant que Bugatti ne boive la tasse une fois de plus.
A l’époque le Bugatti Royale Type 41 était prévue pour être construite à 25 exemplaires et vendues environ 30.000 dollars. Mais apparue au début de la grande dépression, elle ne trouvera finalement que six fortunés acquéreurs. Il faut dire que 30.000 dollars de l’époque équivalent à 368.000 dollars actuellement. Une paille, comparé au chèque qu’il faut signer pour une Veyron…
Espérons que l’Histoire ne se répète pas une nouvelle fois encore, d’autant que le contexte économique actuel ne se prête pas vraiment à ce genre de machine.

Source et images : 4wheelsnews.com et autoweb.cz
L’image ci-dessus n’est qu’une illlustration non-officielle provenant du site www.autoweb.cz

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz