Accueil Actualités Entreprise Crise : l’administration Bush prête à débloquer 8 milliards pour GM

Crise : l’administration Bush prête à débloquer 8 milliards pour GM

30
6
PARTAGER

Maison_Blanche.jpg

Le plan de sauvetage des Big Three rejeté au Sénat après un vote incitait récemment les plus hautes autorités politiques américaines à revoir leur position. La possibilité de recourir à une partie des fonds débloqués lors du Plan Paulson s’inscrivait alors comme une hypothèse de plus en plus envisagée et envisageable. L’administration Bush serait finalement ouverte à débloquer huit milliards de dollars, une somme uniquement destinée à General Motors. Quid de Chrysler ?

Chrysler ne figurerait donc pas dans ce programme. L’administration Bush reprocherait concrètement à Cerberus, le propriétaire majoritaire du constructeur US, sa mauvaise gestion de la crise et sa passivité pour réagir et s’adapter à la situation.

Le Trésor américain aurait alors entamé des discussions avec Rick Wagoner pour éviter à General Motors son placement sous le régime des faillites, le célèbre Chapter 11 aux USA. Le président des USA et ses conseillers affichent donc un revirement à 180 degrés  (et non 360 !!!) de leur position alors que dans un premier temps ils martelaient leur opposition à ce recours.

Sauf que le président, après deux mandats dont un dernier houleux, ne voit indubitablement pas d’un bon oeil une fin de présidence marquée par la chute d’un emblème historique du pays. Une enveloppe de 8 milliards de dollars (certaines sources évoquent 10 milliards de dollars) serait ainsi débloquée pour permettre à GM de tenir jusqu’au mois de mars.

General Motors, victime d’une perte de 4.2 milliards de dollars au dernier trimestre, évaluent ses besoins immédiats de liquidités à hauteur de 4.4 milliards de dollars d’ici à la fin de l’année et d’une somme équivalente pour janvier 2009. Soit donc 8.8 milliards de dollars…

GM aurait alors quelques semaines pour présenter un nouveau plan aux élus avec l’objectif de décrocher un vote positif pour s’octroyer un nouvel acompagnement financier. Quant à Chrysler, l’avenir s’assombrirait très dangereusement si l’administration Bush ne changeait pas son fusil d’épaule. Et ce dans les jours à venir.

A lire également. Crise des Big Three : George Bush penserait à recourir au Plan Paulson et Aide aux Big Three : le Sénat vote contre.

Source : Detroit Free Press.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz