Accueil Divers Hausse éblouissante du nombre de véhicules à São Paulo

Hausse éblouissante du nombre de véhicules à São Paulo

30
4
PARTAGER

saopaulo.jpgMarché en très forte croissance, le nombre de véhicules automobiles est en hausse fulgurante dans les rues de São Paulo. Au cours des quatre dernières années, la population de véhicule sest accrue quatre fois plus rapidement dans les rues de la métropole que dans le reste du Brésil.

Du moins, ce sont les résultats dune étude publiée ce mercredi par la Fondation Sedae. Entre 2002 et 2006, le volume de véhicules à São Paulo sest intensifié de 3,2 millions de véhicules, incluant les motos, poids lourds et autocars. Il sagit dune hausse de 26% pour un total de 15 millions de véhicules.

Ce sont les motocyclistes qui ont connu l’augmentation la plus impressionnante, avec une hausse de 67%; passant de 1,4 million à 2,4 millions de motos, précise l’étude.

Pendant la même période, la population de l’État de São Paulo, soit le plus peuplé du Brésil, n’a progressé que de 6,2%.

Très passionnant, létude précise quen 2002 au Brésil, il y avait 3,17 habitants par voiture contre 2,67 en 2006. Pour ce qui est de la capitale de l’État, on est passé de 2,50 habitants par voiture à 2,14. Mais les chiffrent prennent un sens comparent le Brésil aux pays développés, qui maintient un ratio inférieure à 2 habitants par voiture. Ainsi, les États-Unis ont 1,3 habitant par véhicule, le Japon, lAllemagne et la France 1,7  et le Royaume-Uni 1,8.

Les spécialistes attribuent ce boom à la meilleure situation économique du pays. Espérons que la fulgurente progression de léthanol (flex-fluel) au Brésil, comme carburant automobile, réduise la hausse des émissions polluantes dans la mégapole.

Outre lachat de véhicules, en 2006, la production automobile du Brésil progresse elle aussi. Neuvième producteur mondial, elle a atteint 2,61 millions d’unités, en hausse de 3,10% sur lannée précédente.

Source : Agence France Presse (AFP)

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Hausse éblouissante du nombre de véhicules à São Paulo"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
hc
Invité

l’éthanol n’est pas nouveau au brésil (années 70) et au début des années 90, plus de 90% des voitures (vendue ou du parc) étaient dédiées à l’éthanol (sans possibilité de retour à l’essence)

spyseb
Invité
Je ne suis pas sûr que « éblouissante » soit le mot juste pour qualifier une hausse aussi importante du nombre de véhicules, dans une ville aussi polluée que São Paulo (avez-vous déjà atterri à l’aéroport de Guarulhos, entrant dans un brouillard diffu de pollution??)… De plus, il ne faut pas oublier que l’éthanol rejette en ville du CO2 capté par les plantes dans les énormes plaines, à des centaines voire des milliers de km de São Paulo. On délocalise donc les rejets de CO2 dans la ville, où les polluants sont plus concentrés. Puis l’éthanol n’est pas plus propre en ce… Lire la suite >>
Olivier
Invité
@spyseb : je ne sais pas quand tu es allé la dernière fois à Sao Paolo, mais j’y étais il y a 2 ans et il n’y avait absolument pas de smog, et j’ai lu que la pollution a énormément dimuné depuis la dernière vague de flexfuel. Et la combustion d’ethanol est bien plus propre que celle de l’essence, il n’y a ni particules, ni HC , très peu de NOx. Quand au CO2 ce n’est pas un gaz toxique. En totu cas ça prouve la bonne santé de l’économie brésilienne et ça montre que le pouvoir d’achat progresse, et… Lire la suite >>
Brendy
Invité

Absolument ! Le CO2 n’est pas un polluant au sens propre.
Localement, sa plus grande concentration n’a pas d’effet sur la santé.
Mais, effectivement, le titre n’est pas bon : on n’est pas éblouis. Je dirais : spectaculaire voire inquiétante progression !

wpDiscuz