Accueil Bio-carburants Moteur multi carburants

Moteur multi carburants

308
17
PARTAGER

moteur_multi_carburants_DLR.jpgLes constructeurs automobiles réagissent aux réserves de gaz et pétrolières devenant de plus en plus rares avec une multiplicité d’améliorations de la technique d’entrainement conventionnelle, mais également avec la présentation de nouveaux concepts comme les véhicules à piles à combustible et hybrides. De nouveaux combustibles tel que l’ éthanol ou les diesel biologiques font aussi leur apparition sur le marché. La solution d’avenir pourrait-elle provenir d’un nouveau type de moteur?

Celui-ci pourrait sortir des cartons du centre aérospatial allemand (DLR) d’ici 5 à 6 ans. Ces derniers ont développé un moteur à combustion interne basé sur le principe d’un générateur linéaire à piston libre. N’étant pas ingénieur mécanique, je préfère m’abstenir de donner un avis incompétent et vous livrer tel quelle cette description publiée par l’excellent Techno Science ci-dessous…

Cette nouvelle technologie permet de concevoir un moteur qui puisse transformer n’importe quel type de carburant (benzine, gaz naturel, hydrogène ou éthanol) en énergie électrique, sans les pertes de rendement habituellement rencontrées.

Le vilebrequin d’un moteur traditionnel est remplacé par un générateur linéaire et un ressort pneumatique. Le générateur produit directement de l’énergie électrique qui peut être utilisée pour propulser le véhicule par l’intermédiaire d’un moteur électrique. Le taux de compression et la cylindrée du moteur étant variables, son fonctionnement en puissance réduite est fortement optimisé. Cela permet de diminuer la consommation du moteur, ainsi que ses émissions polluantes, en particulier lors d’une utilisation à bas régime (conduite en ville).

D’après les chercheurs, ce nouveau moteur devrait être mis sur le marché d’ici 5 à 6 ans. Outre son utilisation au sein des moteurs à combustion, le nouveau générateur pourra également être utilisé pour des systèmes stationnaires de production d’énergie.

J’attends bien évidemment les réactions techniques de nos ingénieurs blog autonautes, quant à la viabilité d’un tel moteur, dans les commentaires prévus à cet effet.

Source: Techno Science
Source image: DLR

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Moteur multi carburants"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Liion
Invité

Un autre moteur qui peut utiliser n’importe quel carburant existe, le moteur stirling :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur_Stirling

Il a été testé par GM dans les années 80, car son rendement est double d’un moteur à combustion interne, il polue très peu par sa combustion externe et il peut bruler n’importe quoi. Malheureusement on peut difficilement faire varier son régime…Mais aujourd’hui avec les voiture hybrides électriques, un hybride série stirling rechargeant des batteries serait idéal. Je ne serais pas étonné de le voir ressortir.

Simon
Invité

N’est-ce pas le principe du moteur hybride en série ? Le moteur thermique est connectée a un générateur qui produit de l’électricité servant a charger une batterie. La batterie est elle-meme connectée a un moteur électrique qui entraine les roues. L’avantage de ce système est de découpler le moteur thermique des roues et de pouvoir le faire toujours fonctionner a son rendement maximal.

gabriel
Invité

j’ai essayé d’aller sur le site de Techno science mais IE n’veut pas m’l’ouvrir.
j’voulais essayer d’en savoir un peu plus, imager le systeme.

Fabio
Invité
Avant tout, je précise que je ne suis pas motoriste, mais ingénieur en automation et gestion énergétique. Ceci dit, il faut tout de même préciser que la seule chose que l’on gagne ici ce sont les pertes inertielles et de frottement des pièces mobiles. (bon ok, c’est déjà pas mal!) Le rendement énergétique et le pertes calorifiques sont toutefois toujours aussi mauvaises que dans un bête moteur à explosion traditionnel! Pour un rendement digne de ce nom, rien de tel que la pile à combustible pour transformer un combustible en électricité. Et d’ici « 5 à 6 ans », les coûts de… Lire la suite >>
Liion
Invité
Après quelques recherches, j’ai découvert que ce moteur (connu sous le nom de moteur Martini ou Jarret) est une variété de moteur Stirling : http://www.moteurstirling.com/autres.htm Fabio a raison: le rendement de tout moteur thermique est limité par le rendement de Carnot 1 – Tf/Tc. En gros on est limité par la température des gaz de combustion, ce qui limite le rendement théorique à environ 60% quelque soit le systeme mécanique. A comparer quand même aux 20% de rendement maxi d’un moteur essence. si on avait un moteur thermique au rendement de 60% relié à un bon moteur électrique, on pourrait… Lire la suite >>
wpDiscuz