Accueil Nascar Brèves de Nascar, week-end des 11 et 12 novembre

Brèves de Nascar, week-end des 11 et 12 novembre

25
2
PARTAGER

Credit: AutostockLe Phoenix International Raceway recevait les Nextel Cup Series (pour le Checker Auto Parts 500) et Busch series (pour le Arizona Travel 200) ce week-end. La Cup y organisait l’avant-dernière course de la saison et en Busch, Montoya effectuait sa troisième participation.  Six heures de stock car ce week-end! Eeeeee Ahhhh!

Kevin Harvick emporte la neuvième course du Chase for the Cup devant Jimmy Johnson, Denny Hamlin, Jeff Gordon et Carl Edwards. Il s’installe donc à 90 points de Jimmy Johnson, qui remplace Matt Kenseth en tête du championnat. Cinquième du classement, Dale Earnhardt Jr est le dernier pilote mathématiquement encore en course pour la coupe, ce qui signifie que les carottes sont pratiquement cuites pour lui. La course a globalement souligné les efforts des dix chasers, puisqu’ils étaient groupés dans les douze premières positions jusqu’à environ 45 tours de l’arrivée. Gants et casques servent non seulement à protéger les pilotes, mais aussi à éviter le rognage d’ongles, ce que Harvick a dû apprécier. Lorsqu’au 307ème tour (sur 312) la course est arrêtée sur drapeau rouge pour permettre un nettoyage soigneux de la piste, tous les pilotes restent alignés moteur coupé sur la portion droite du speedway. En délicatesse avec sa batterie, Harvick ne peut redémarrer sans l’aide d’une poussette d’une remorqueuse en stand-by. Il ne s’en laissera pas compter et contrôlera Johnson jusqu’au drapeau à damier.
Petite parenthèse people: Jeff Gordon, auteur de la pole à Phoenix, est jeune marié depuis cette semaine. Son épouse est un mannequin belge qui tenait le rôle de l’une des braqueuses dans la regrettable adaptation US de Taxi. Le lendemain de l’annonce de leurs fiançailles, Gordon gagnait la course de Sonoma. Il se marrie et ne signe « qu' » une pole… Un divorce lui amènera-t-il une cinquième coupe?

Credit: AutostockEn Busch Series, Montoya partait 11ème avec la ferme intention d’épargner sa carrosserie pour une fois. Qu’il en soit responsable ou pas, chaque touchette met en péril les performances de la voiture, on comprend donc son souhait. Le colombien fera une course très prudente et probablement frustrante, oscillant entre la 12ème et la 22ème position. Manifestement, il lui faut comprendre le comportement de la voiture lorsqu’il alterne freinages appuyés et reprises. Lors des premiers il faut veiller à ne pas trop déséquilibrer la voiture, et lors des secondes Montoya ne pouvait pas remettre les gaz dès qu’il le souhaitait, son train arrière semblant un peu survireur. Il atteint le fond de la cuve au 191ème tour (sur 200) alors qu’il effectue un tête-à-queue au relancement de la course (11 neutralisations). Il termine 20ème, dernier pilote classé dans le même tour que le vainqueur. Kyle Busch pourrait certainement lui souffler quelques trucs pratiques: quand Montoya descendait en 21ème place (au 54ème tour), Busch grimpait à la 10ème au 50ème tour, après avoir pris le départ en 31ème position. Au moins, Montoya apprend en piste, au contraire d’un Allmendinger qui a choisi de sauter directement en Nextel Cup pour échouer en qualifications la semaine dernière au Texas. Il est à noter que la course ayant été neutralisée pendant le dernier tour, elle a été prolongée selon la procédure « green-white-checkered ».
Montoya pourrait participer à la dernière course de la Nextel Cup le week-end prochain en Floride, au volant de la voiture #30.

Petite brève pour terminer. En 2005, ni Earnhardt Jr ni Gordon ne participaient au Chase. Les taux d’écoute tv n’avaient pas vraiment souffert alors. Cette année ces deux méga-vedettes sont présentes mais les taux ont diminué. La faute à quoi? Des courses et une saison trop longues selon Jr, qui verrait bien la distance ramenée à environ 300 miles, et une saison plus courte. Principale conséqence: un nombre de divorces grimpant chez les membres d’équipe (et les journalistes affectés à la Cup). Il faut dire que 36 week-ends par an en déplacement, ça doit demander certaines notions en négociation, et au pire, un bon fleuriste. Article original ici.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Brèves de Nascar, week-end des 11 et 12 novembre"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
CORVETTERACING
Invité

ça alors !! je croyais qu’en nascar il suffisait de savoir tourner le volant à gauche pour gagner !! :-p

( image la plus repandue de la nascar dans nos contrées ) …

bon j’espère que cette fois sera la bonne pour johnson !! ça fait trois ans qu’il domine les 70 % de la saison et qu’il se fait avoir pendant la chase !!

mike
Invité

il faut de temp en temp sortir de l univer de la f1,dans ce genre de course ca prend des fichus de bon pilotes et de la chance, car les ecuries sont tous a egalite. le champ car est comme la f1,le pilote est aussi bon que la voiture qu il conduit.mon plus grand desir c est la serie trans-am et je crois qu elle revient.mikeQc

wpDiscuz