Accueil Général GM-Renault-Nissan, le plan de dupe échoue.

GM-Renault-Nissan, le plan de dupe échoue.

113
14
PARTAGER

alliance_renaut_Nissan_GM.jpgComme le laissaient déjà présager les rumeurs, l’AFP signale la fin des négociations engagées le 14 juillet 2006 entre Renault-Nissan et le groupe GM en difficulté, sous l’impulsion de Kirk Kerkorian.Non content de pouvoir s’appuyer sur des méthodes ayant fait leurs preuves, GM un peu gourmand, souhaitait en plus que Renault-Nissan « achète ce droit » … à l’aider « au motif que l’investissement significatif de Renault-Nissan dans GM l’empêcherait d’envisager d’autres opportunités d’alliances » , démarche initiée pourtant par GM. En clair, non seulement Renault-Nissan « s’engageait » à voler au secours de GM, mais en plus devait payer pour cela… quand on sait le coût d’une telle opération, cela semble déplacé.

On peut d’ailleurs mettre en partie le manque de nouveautés actuellement chez Renault à l’actif de la mise à disposition de nombreux cadres Renault de haut vol chez Nissan. Bref, c’était Renault-Nissan qui rentrait « en » GM et non l’inverse.
Réponse de Renault-Nissan: «Renault et Nissan considèrent que le principe même de compensation est contraire à l’esprit de toute alliance performante».

En conclusion il est intéressant de noter que:
> les rêves de grandeurs ne sont pas montés à la tête des franco-japonais.
> que Renault-Nissan est définitivement un groupe qui compte, incontournable.
> que la stratégie d’affaiblir un concurrent (Renault-Nissan), quelque peu malmené en ce moment, n’aura pas fonctionné pour GM. Monsieur Ghosn et à fortiori les japonais maîtrisent à l’évidence les principes de l’Art de la guerre ou de l’Hagakure.

Reste à voir les solutions pour GM, hors sursaut de leurs produits sur les marchés, et connaître le sentiment de Kerkorian.

Lire également:
GM, Renault, Nissan, Ford, ça continue 
GM-Ford : mesures désespérées
Ca va mieux pour GM
Renault/Nissan/GM: Ghosn se veut rassurant
GM: pouvoir et manipulations

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "GM-Renault-Nissan, le plan de dupe échoue."

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Admin
Depuis le début, ça n’a jamais été qu’une manipulation de Kerkorian pour déstabiliser Wagoner, qui n’a jamais été chaud. Et le reste de GM non plus d’ailleurs. J’ai une lecture différente de Barney: ce n’est pas GM qui a tenté d’affaiblir Renault-Nissan, qui n’est pas à l’heure actuelle un adversaire direct. C’est le contraire: le seul intérêt de cette négociation pour Renault-Nissan était de voir comment utiliser l’ouverture, qu’ils n’ont pas provoqué, pour secouer un peu plus la barque GM. Mais au final, Wagoner et ses hommes sont plus solides, bien aidés par une certaine embellie surprise des ventes pendant… Lire la suite >>
Elisa
Invité

Si une main « bien intentionnée » peut mettre cet article EGALEMENT sur http://www.leblogfinance.com 🙂

Pas le temps pour ma part de traiter le sujet 🙁

Au schloff, comme on dit là-bas 🙂

Invité
Wagoner est entré contraint et forcé dans la négociation, et n\’a eu de cesse que de la neutraliser, sentant le danger pour lui-meme. De ce point de vue, il a réussi à parer l\’attaque. Et je ne pense pas qu\’il ait livré la moindre info un tant soit peu intéressante à ce niveau de la négociation, c\’eut été bien imprudent. Et c\’est surement dommage pour Renault de ne pas pouvoir avoir accés au savoir-faire de GM dans le domaine hybride/hydrogène, libre de tout brevet Toyota. Quant a Ford, l\’appel d\’un outsider total (aprés le refus de Ghosn) à la tête… Lire la suite >>
Lux
Invité
Pour une analyse plus detaillee voir ici : http://today.reuters.co.uk/news/articlenews.aspx?type=basicIndustries&storyID=2006-10-05T070056Z_01_N04362220_RTRIDST_0_SP_PAGE_023-N04362220-OISBI.XML&pageNumber=0&imageid=&cap=&sz=13&WTModLoc=NewsArt-C1-ArticlePage4 En resume : GM a refuse l’alliance apres le refus de Renault de payer. Le paiement etait reclame en raison d’une difference de point de vue entre GM et R-N : Ce dernier voulait prendre une participation alors que GM etait favorable a des cooperations par projet. GM aurait fait valoir que dans le cadre d’une prise de participation, les benefices de l’alliance reviendraient majoritairement a R-N et par ailleurs, GM se retrouverait dans l’impossibilite de lancer des projets de cooperation avec d’autres constructeurs, d’ou la demande de paiement(il ne me… Lire la suite >>
wpDiscuz