Accueil Ecologie Prime à la conversion 2018 : quelles nouveautés ?

[Publi-rédactionnel] Prime à la conversion 2018 : quelles nouveautés ?

3049
0
PARTAGER
Qarson Prime Conversion

Depuis le 1er janvier dernier, la prime à la casse (ou prime à la conversion) a été élargie. L’occasion de revenir sur les changements apportés en 2018 et de voir ce que le mandataire Qarson propose en la matière.

C’est par le biais du décret 2017-1851 paru au Journal Officiel du 31 décembre dernier que l’élargissement de la prime à la conversion, annoncé en septembre par le Ministre de l’Ecologie Nicolas Hulot, a été acté. Si précédemment la prime ne concernait que les véhicules diesel, ce n’est plus le cas cette année. Ainsi, le dispositif touche à présent aussi ceux qui envoient un véhicule essence à la casse. Et s’ouvre aux foyers imposables. Mais ce n’est pas tout, puisque la prime concerne désormais également les véhicules d’occasion en plus des voitures neuves.

La prime à la conversion ratisse désormais plus large

Première condition, l’âge du véhicule à remplacer. Si celui-ci fonctionne à l’essence, il devra avoir été immatriculé pour la première fois avant le 01/01/1997.

Pour les voitures diesel, une distinction est faite selon que le foyer est imposable ou non. Dans le premier cas il faudra qu’il ait été immatriculé avant le 01/01/2001. Et dans le second, avant le 01/01/2006.

Quarson Prime Conversion

De même, dans le cas du remplacement par un véhicule d’occasion, le montant de l’aide différera. Elle sera de 1 000 euros pour un foyer imposable, et de 2 000 euros pour un foyer non-imposable.

Qui plus est, le véhicule acheté devra, s’il est thermique, être sous la barre des 130 grammes de Co2, et être équipé de la vignette Crit’Air de catégorie 0, 1 ou 2. L’aide sera du même montant pour un véhicule électrique d’occasion.

Disparition de l’aide pour les hybrides rechargeables

Dans le cas de l’acquisition d’un véhicule neuf électrique, l’aide sera de 2 500 euros sans conditions de ressources. Précisons que les deux, trois-roues et quadricycles électriques sont également concernés par le dispositif. Dans ce cas, le montant accordé sera de 100 euros pour les ménages imposables, et de 1 100 euros pour les non-imposables. Enfin, l’aide de 1 000 euros pour l’achat d’une hybride rechargeable est supprimée. Toutefois, les véhicules commandés avant le 1er janvier et facturés avant le 1er avril restent éligibles dans ce dernier cas.

Qarson Prime Conversion

En résumé, voici un tableau résumant les différents montants alloués :

 Foyer imposableFoyer non-imposable
Véhicule thermique neuf10002000
Véhicule thermique d’occasion10002000
Véhicule électrique neuf25002500
Véhicule électrique d’occasion10002000
Deux, trois-roues et quadricycle électrique1001100

 

A noter enfin que la prime à la casse cru 2018 n’est pas limitée aux véhicules achetés. Elle s’applique également aux véhicules loués (LOA ou LLD) sous réserve que le contrat de location ait une durée minimale de 24 mois. Et la demande de prime par le locataire ne pourra être effectuée qu’au bout d’un an de location, sur justificatif. Le véhicule concerné, neuf ou d’occasion, devra bien sûr satisfaire aux mêmes critères que ceux s’appliquant en cas d’achat.

Des offres identifiées sur le site internet de Qarson

Sur son site, le mandataire Qarson indique pour chaque véhicule disponible si celui-ci est éligible ou non à la prime à la conversion. Pratique pour identifier rapidement le véhicule de son choix en profitant à la fois du meilleur prix et des aides. Pour ceux qui préfèrent le contact physique, il leur suffit de se rendre dans l’une des 11 agences de l’enseigne, réparties sur tout le territoire.

Prenons par exemple la Renault Clio IV, star des ventes 2017 en France. Équipée du moteur essence 0.9 TCe de 90 chevaux, elle est affichée à 13 970 euros sur le site de Qarson. Avec ses 105 grammes de Co2, elle est éligible à la prime à la conversion. Ce qui la met au final à 12 970 euros pour un foyer imposable, et 11 970 euros pour un foyer non imposable une fois l’aide correspondante déduite.

Qarson Prime à la conversion

Le mandataire propose également une formule de location longue durée (LLD) jusqu’à 48 mois pour 149 euros par mois. Et moyennant 34 euros supplémentaires, l’entretien est pris en charge.

A noter enfin que Qarson ne se charge pas de la destruction du véhicule repris dans le cadre de la prime à la conversion. C’est au client qu’il appartient de s’en occuper. Celui-ci dispose d’un délai de six mois après l’acquisition de son nouveau véhicule pour faire détruire l’ancien. Pour ce faire, il devra se rendre dans l’un des 1 700 centres agréés VHU (véhicules hors d’usage), qui procédera également (et gratuitement) à la dépollution et au broyage du véhicule.