Accueil BMW EuroNCAP : 8 nouvelles 5 étoiles et des surprises

EuroNCAP : 8 nouvelles 5 étoiles et des surprises

1946
6
PARTAGER
DS 7 Crossback EuroNCAP crash test

Décidément l’agenda est chargé pour l’EuroNCAP en cette fin d’année. Après 8 résultats en novembre, en voilà 8 autres.

En fait, c’est 9 autres résultats puisque la Citroën E-Mehari a eu droit à son crash-test elle aussi. Parmi la livraison de 5 étoiles, on trouve :
DS 7 Crossback
BMW X3
Jaguar E-Pace
Mercedes Classe X
Porsche Cayenne
Subaru Impreza
Subaru XV
Honda Civic

DS 7 Crossback : 5 étoiles – 91% 87% 73% 76%

Le SUV premium de DS, le DS 7 Crossback, peut se targuer d’un très bon résultat EuroNCAP. En effet, en protection des adultes il récolte plus de 90%. Merci le freinage autonome type urbain ou les bonnes protections anti-coup-du-lapin. Toutefois, on notera un point noir sur le test du poteau avec une protection du thorax perfectible.

La protection des enfants ne semble souffrir d’aucune critique et le DS 7 Crossback est pratiquement à la note maximale. Le choc piéton n’est pas miraculeux avec ses zones dures habituelles. Mais, là encore l’AEB type piéton donne des points supplémentaires. Le DS 7 Crossback est ici dans la moyenne. Reconnaissance des panneaux, AEB inter-urbain, alerte de franchissement de ligne, etc. là aussi la panoplie est complète.

En terme de crash-test, le DS 7 Crossback n’a pas à rougir face à la concurrence annoncée par la marque. En effet, on peut comparer les notes avec celles de la BMW Série 5. Il fait même mieux que le BMW X3. Reste à voir en terme de finition et de comportement.

BMW X3 : 5 étoiles – 93% 84% 70% 53%

Le SUV Compact de BMW s’en sort bien. En protection des adultes, on notera une remarque sur les côtes un peu chahutées en choc latéral contre un poteau, ou sur un choc frontal pour un passager adulte arrière. L’AEB urbain donne des points de bonus.

En protection des enfants, l’organisme relève une protection du cou du mannequin 10 ans moyenne. Rien de rédhibitoire, mais tout de même. En choc piéton, on aurait pu s’attendre à mieux de la part du BMW X3. En effet, ce dernier possède un capot actif qui amorti le choc. Mais, la face avant est trop dure et occasionne des blessures. L’AEB type piéton n’est pas non plus des plus performants même s’il évitera un choc jusqu’à 30/35 km/h.

En aides à la sécurité, le BMW peut aussi décevoir certaines attentes. Pas d’alerte de franchissement de ligne par exemple. Mais la présence d’un AEB inter-urbain permet à l’X3 de s’en sortir.

Jaguar E-Pace : 5 étoiles – 86% 87% 77% 72%

Dire qu’on attend mieux d’une Jaguar est un euphémisme. En effet, en protection des adultes, on note des blessures potentielles pour le conducteur au niveau des jambes et du thorax, en choc frontal (pas le plus sévère !). En protection du coup du lapin, les adultes à l’arrière ne sont pas bien protégés.

Le Jaguar E-Pace se rattrape en protection des enfants avec presque la meilleure note possible. De même en choc piéton. Le Jaguar possède un capot actif qui se soulève en cas de choc et « amortit » l’arrivée du piéton. Même si l’AEB type piéton n’est pas des plus performants, il rapporte quelques points de bonus.

La panoplie des aides à la sécurité assez complète permet au Jaguar d’afficher les 5 étoiles.

Mercedes Classe X : 5 étoiles – 90% 87% 80% 77%

Le Mercedes Classe X qui se veut le premier pick-up premium, ne pouvait se rater sur le crash-test EuroNCAP. En protection des adultes, on notera tout de même un conducteur un peu malmené en choc frontal, mais surtout un coup du lapin non évité à l’arrière (comme souvent). L’AEB urbain sauve la mise.

En protection des enfants, l’EuroNCAP note des données moyennes concernant le thorax de l’enfant de 6 ans mais rien de dramatique. En choc piéton, le Mercedes Classe X peut remercier sa face avant très haute et longue. Les piétons auront du mal à aller taper le pare-brise ou les montants. En plus, l’AEB est performant puisqu’il évite des collision jusqu’à 60 km/h !

Côté aides à la sécurité, le Mercedes ne pouvait pas ne pas avoir la panoplie suffisante pour plaire à l’EuroNCAP. On notera que le Nissan Navara, cousin du Classe X, n’avait obtenu que 4 étoiles. On attend la note du Renault Alaskan pour comparer.

Porsche Cayenne : 5 étoiles – 95% 80% 73% 62%

Décidément, que reste-t-il aux premiums ? On aurait pu attendre un peu mieux du Porsche Cayenne. En effet, en choc piéton, cela ne souffre pas trop de critique. On notera un thorax du passager arrière un peu exposé mais dans l’ensemble c’est très bon.

Par contre, les enfants ne son pas hyper-choyés. On note des blessures potentielles au cou ainsi qu’au thorax, pour les deux types de mannequin (10 et 6 ans). Le Cayenne atteint quand même 80% mais ce sont des notes de généraliste. Grace à un capot actif et un AEB piéton performant jusqu’à 45 km/h, le Cayenne se rattrape un peu sur le choc piéton.

En aides à la sécurité, là encore un petit bémol avec l’alerte de franchissement de ligne qui est en option sur le Cayenne, et donc non noté. Au final, les notes ne sont pas miraculeuses mais les 5 étoiles sont là.

Subaru Impreza : 5 étoiles – 94% 89% 82% 68%

Bonnes prestations de la nouvelle Subaru Impreza en ce qui concerne la protection des adultes. Même l’exercice du coup-du-lapin est très bien passé tant à l’avant qu’à l’arrière. De même en protection des enfants. Avec cela, l’Impreza est dans le top 3 de cette année sur ce poste.

Pourtant dépourvu de capot actif, la Subaru Impreza s’en sort mieux que les modèles avec. Le capot amortit bien le choc avec le piéton. Et l’AEB type piéton évite des collisions jusqu’à 60 km/h ! Suffisant pour être dans le top 3 de l’année sur cette note, derrière la Subaru XV (cf après).

De façon étrange, la Subaru Impreza ne semble pas disposer de limiteur/régulateur de vitesse. Mais elle a le reste de la panoplie. Ouf.

Subaru XV : 5 étoiles – 94% 89% 84% 68%

La version rehaussée de l’Impreza, la Subaru XV fait évidement jeu égal avec celle-ci. Les protections sont les mêmes et les notes aussi. En revanche, en choc piéton, la XV fait légèrement mieux.

Visiblement la calandre n’est pas tout à fait la même et est moins mauvaise pour le piéton que sur l’Impreza. L’AEB est toujours aussi performant et la note grimpe à 84%. Pour les aides à la sécurité, idem que pour l’Impreza. Subaru réussit deux jolis « coups » en ce qui concerne les crash-tests avec l’Impreza et la XV.

Honda Civic : 5 étoiles – 92% 75% 75% 88%

Pour la Honda Civic, c’est le deuxième crash-test de l’année. En effet, elle a déjà été crashée à l’été et n’avait eu alors que 4 étoiles ! Visiblement, Honda a fait quelques « très » légers ajustements et bingo, les 5 étoiles sont là.

Dans les faits, cela concerne la protection des enfants qui passe de 67 à 75%. Mais, le gros point noir sur ce poste, à savoir le choc latéral avec la tête du mannequin 10 ans qui venait taper les parties dures de la voiture est toujours là. Il est suffisamment diminué pour gagner quelques points.

En revanche, certaines installations de sièges auto à l’avant qui avaient des défauts critiques ne les ont plus. Ouf. Service minimum tout de même pour la Civic qui reste dans le « worst 10 » de 2017 pour la protection des enfants.

Illustration : EuroNCAP

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "EuroNCAP : 8 nouvelles 5 étoiles et des surprises"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

Qq’un connaît il les regèles en terme de crash test?
note mini à avoir pour homologuer la voiture?
Les super car sont elles obligées de passer aux même tests (caser une voiture à 1million d’euros ou plus ca doit faire mal lol).

Emp
Invité

L’EuroNCAP est un consortium, pas une homologation (réglementaire).

Jdg
Invité

Merci pour cette précision

wizz
Membre

Euro-Ncap est un organisme indépendant
Pour eux, c’est à but sécuritaire, pour cibler les cercueils roulants ou pour pousser les constructeurs à améliorer (ex: crashtest européen effectué à 64km/h au début des années 2000 au lieu des 56km/h en homologation)
Pour les constructeurs, c’est à but marketing

EuroNcap achète des voitures incognito et les testent, assument entièrement les couts

Parfois, les constructeurs viennent avec leur (nouveaux) modèles pour faire réaliser les tests, et assument ces couts. Par la suite, ils ne manqueront pas de rajouter ces résultats dans leur campagne de communication….

Anonyme
Invité

la vache, la jag et la porsche … quelle « déception » !

wpDiscuz