Accueil F1 F1 Suzuka 2017: Hamilton sur une voie royale

F1 Suzuka 2017: Hamilton sur une voie royale

752
12
PARTAGER

Avec l’abandon de Vettel trahi par sa mécanique et sa huitième victoire de la saison, Lewis Hamilton s’est idéalement placé pour décrocher un quatrième titre de champion du monde à quatre courses de la fin du championnat.

Départ: A l’heure du départ, les conditions atmosphériques que trouvent les pilotes ont sensiblement évoluées par rapport au reste du weekend. Il fait chaud, 26°C dans l’air et 44°C sur la piste et certains, parmi lesquels les pilotes Mercedes, s’inquiètent déjà pour la dégradation de leurs gommes. A l’extinction des feux, Lewis Hamilton réussit un envol idéal devant Vettel. Max Verstappen parvient à doubler son équipier tout comme Esteban Ocon quelques hectomètres plus loin. Plus loin, Carlos Sainz part tout seul à la faute et achève sa collaboration avec Toro Rosso dans les pneus.

Tour 1: Verstappen attaque et passe Vettel. Au même instant la seconde Ferrari perd beaucoup de place après une friction avec Nico Hülkenberg.

Tour 2: Ocon puis Ricciardo et Bottas dépassent Vettel qui semble souffrir d’un manque flagrant de puissance. La safety car est envoyée en piste car la Toro Rosso de Sainz est mal placée.

Tour 3: Re-start. Vettel se fait immédiatement doubler par Pérez.

Tour 4: Comme on pouvait le craindre, Vettel entre dans la voie des stands pour abandonner. C’est un tournant du championnat.

Tour 8: Marcus Ericsson sort de la piste et abandonne. La virtual safety car est déployée.

Tour 10: Hamilton mène avec 3 secondes d’avance sur Verstappen et 10 secondes sur Ocon, lui-même menacé par Ricciardo.

Tour 11: Drapeau vert, Ricciardo attaque immédiatement et passe Esteban Ocon. Le Français va devoir maintenant résister à Bottas.

Tour 12: Ocon perd encore un position au profit de Bottas.

Tour 13: Raïkkönen remonte petit à petit au classement. Le voilà maintenant septième après avoir dépassé Massa.

Tour 17: L’image est forte, Sebastian Vettel, en tenue civile, est réconforté par Maurizio Arrivabene sur la passerelle de commandement avant d’aller saluer ses fans puis de disparaître dans le garage Ferrari. Felipe Massa procède à son premier arrêt.

Tour 19: Pérez est maintenant menacé par Raïkkönen.

Tour 20: Raïkkönen dépasse Pérez par l’extérieur au bout de la ligne droite des stands. Esteban Ocon s’arrête au stand.

Tour 21: Verstappen au stand. Il ressort devant le museau de la Ferrari de Raïkkönen. Pérez s’arrête également.

Tour 22: Arrêt de Lewis Hamilton.

Tour 23: Verstappen signe le meilleur tour en course. Il est remonté à moins de deux secondes de Lewis Hamilton.

Tour 25: Ricciardo, éphémère leader, s’arrête au stand.

Tour 27: Sebastian Vettel quitte le circuit. Sa déception est à la mesure de la catastrophe que vit la Scuderia Ferrari. La cause de son abandon est connue. Il s’agit d’un problème de bougie d’allumage.

Tour 28: Bottas qui ne s’est pas arrêté laisse passer Hamilton qui reprend la tête de la course. En revanche il ne facilite pas la tâche de Verstappen. Raïkkönen s’arrête et ressort devant Ocon.

Tour 30: Verstappen commence à s’impatienter derrière Bottas car Lewis Hamilton creuse d’écart. Le Finlandais s’arrête finalement à la fin de ce tour.

Tour 32: Bottas prend le record du tour.

Tour 33: Raïkkönen prend la cinquième place à Hülkenberg. Le pilote Renault ne s’est pas encore arrêté.

Tour 36: On assiste à un regroupement derrière Massa, dixième. Magnussen, Grosjean et Gasly sont roues dans roues derrière la Williams.

Tour 38: Hülkenberg s’arrête enfin. Pérez demande par radio l’autorisation de dépasser Ocon mais Force India refuse.

Tour 39: Pierre Gasly s’arrête une deuxième fois au stand après avoir fait un plat sur un pneu en tentant de défendre une attaque de Hülkenberg.

Tour 41: Abandon de Nico Hülkenberg victime de la rupture d’un élément de son aileron arrière.

Tour 42: Magnussen et Grosjean dépassent successivement Massa.

Tour 45: Bottas revient très fort sur Ricciardo avec ses pneus supersofts.

Tour 47: Abandon de Lance Stroll. Retour de la virtual safety car. Le Canadien a été victime de la défaillance de son pneu avant-droit. L’accident avec une Red Bull est évité de justesse.

Tour 50: La course est relancée. Massa est maintenant sous la menace d’Alonso.

Tour 51: Bottas prend le record du tour.

Tour 52: Hamilton est en difficulté. Verstappen est revenu à moins d’une seconde.

Tour 53: Verstappen est bloqué derrière Massa qui ignore les drapeaux bleus. Hamilton peut filer vers la victoire.

Arrivée: Lewis Hamilton remporte sa huitième victoire de la saison et peut rêver à un quatrième titre de champion du monde. Red Bull place une nouvelle fois ses deux pilotes sur le podium. Pour Ferrari c’est la bérézina avec la modeste cinquième place de Raïkkönen.

Championnat pilotes:

1. Hamilton 306
2. Vettel 247
3. Bottas 234
4. Ricciardo 192
5. Raïkkönen 148
6. Verstappen 111
7. Pérez 82
8. Ocon 65
9. Sainz 48
10. Hülkenberg 34

Championnat constructeurs:

1. Mercedes 540
2. Ferrari 395
3. Red Bull 303
4. Force India 147
5. Williams 66

Crédit photo: F1

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "F1 Suzuka 2017: Hamilton sur une voie royale"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

bobazzurra?

Thibaut Emme
Admin
On l’avait dit, Mercedes a eu des soucis de fiabilité dans la première moitié du championnat mais ceux de Ferrari allaient immanquablement arriver. Et c’est au « mauvais » moment puisque l’on arrive sur les circuits plus « favorables » à la Mercedes et son empattement long. Dommage que cela semble tourner court niveau championnat. 59 points, 2 courses blanches d’avance, 4GP restants… Ricciardo est officiellement hors de la course au titre Les RedBull voient enfin les effets du retour à plein temps de Newey (et des nombreuses modif apportées sur la voiture). Ocon a fait une jolie perf, un joli bouchon 🙂 Et… Lire la suite >>
wizz
Membre
http://www.leblogauto.com/2017/03/f1-melbourne-2017-vettel-fin-stratege.html Version remake fin saison « Une grande défaite 100% italienne le mérite revient à Marchionne qui a mis les moyens financier et humain. » « Tout le staff ingénieurs et techniciens sont à 95 % italiens ne t’en déplaise » La défaite aussi sera à 95% italienne… « Même pas merci à tonton Sergio d’avoir versé tous ces millions pour avoir une équipe qui perd ?  » « Petite info à la mi saison un moteur bien moins fiable sera disponible chez Ferrari ça ne sortira pas du site j’espère ? » « Le circuit de Melbourne est atypique ok mais ça va être pire sur de… Lire la suite >>
zafira500
Invité

@wizz
D’un autre côté, si tu écoutes tout ce que dit Azzurra, t’es mal barré.
En ce qui me concerne, la messe est dite : Hamilton et Mercedes champions. Il faudrait vraiment un miracle pour Vettel.

gigi4lm
Invité

Un miracle pour Ferrari ?
L’incroyable
GP du Brésil 2007 et le titre pour Kimi Räikkönen. Le miracle a donc déjà eu lieu

wizz
Membre
cette année 2007, un double champion du monde débarquant chez McLaren pensait avoir le statut de pilote number one (futur pape de la F1!dixit azzurra), mais qui allait se faire démonter par un certain rookie (futur multiple champion du monde de F1). Les deux pilotes s’entretuaient pendant que Kimi fut toujours là au bon moment. Soit pour gagner à la régulière, soit pour ramasser les gros points best of the rest lorsque ces deux autres pilotes finissaient la course, soit pour ramasser les gros points lorsque ces deux pilotes ont commis des erreurs en sur-pilotant. http://www.statsf1.com/fr/2007.aspx De nos jours, avec… Lire la suite >>
zafira500
Invité

@wizz
miracolo (à moins que ce ne soit un jeu de mot). 🙂

wizz
Membre

pas spécialement jeu de mot
il y a le franglais
là, c’est du « frantalien », mais le message est passé…

zafira500
Invité

@wizz
frantalien? Va vite breveter ce mot, tu deviendras milliardaire avec. 😉

zafira500
Invité

@gigi4lm
Merci surtout à McLaren de ne pas avoir choisi entre Alonso et Hamilton.
Et entre nous, je ne crois pas au Père Noël. 😉

wizz
Membre

écouter azzurra?
écouter oui
croire, pas toujours

ce que j’ai horreur surtout, c’est l’attitude des footeux, c’est à dire l’attitude de ces supporteurs bornés fanatiques qui ne vivent que par opposition, Barça vs Real, OM vs PSG, France vs Italie. Ils ne peuvent pas s’assoir tranquillement et apprécier un spectacle, avoir une discussion constructive. C’est toujours nous ceci et eux cela….

le problème est que la bataille n’est pas toujours gagné d’avance. Et lorsqu’on a fait des pronostics tonitruants et que ça se transforme en bérézina, je ne manque pas l’occasion pour « renvoyer l’ascenseur » (j’ai réutilisé les même phrases….)

zafira500
Invité
« ce que j’ai horreur surtout, c’est l’attitude des footeux, c’est à dire l’attitude de ces supporteurs bornés fanatiques qui ne vivent que par opposition, Barça vs Real, OM vs PSG, France vs Italie. Ils ne peuvent pas s’assoir tranquillement et apprécier un spectacle, avoir une discussion constructive. C’est toujours nous ceci et eux cela…. » Gros +1. Sur ce point, je suis d’accord avec toi. Y en a marre de ceux qui dénigrent systématiquement les marques – quelle qu’elles soient -, qui les opposent systématiquement même si elles n’ont pas la même philosophie ou qui insultent ceux qui ne pensent pas… Lire la suite >>
wpDiscuz