Accueil Alternatives Nouvelle Nissan LEAF : du style et des kWh

Nouvelle Nissan LEAF : du style et des kWh

1579
50
PARTAGER
Nouvelle Nissan Leaf

L’électrique la plus vendue au monde, la Nissan Leaf, se réinvente pour ne pas perdre sa couronne. Mais est-ce suffisant ?

Une nouvelle Nissan Leaf stylée

Esthétiquement, la nouvelle Nissan Leaf garde le style actuel de la marque. On la comparera avec la nouvelle Nissan Micra par exemple. C’est visiblement le fruit des remarques sur la précédente version. En effet, la Leaf actuelle dispose de son propre style et cela n’a pas fait l’unanimité, loin de là.

Ici, la nouvelle Nissan Leaf dispose même d’une fausse calandre pour moins « choquer » l’oeil, habitué à la trouver sur les voitures de tous les jours. La grille V-Motion (ou banane chromée) prolonge les lignes de force du capot. Les feux s’étirent sur les ailes et sont prolongés, non pas une grille basse, mais par une partie noire qui, là aussi, évite aux yeux de s’habituer à une face avant sans grille comme chez Tesla par exemple.

De profil, la nouvelle Nissan Leaf est dynamisée par rapport à l’actuelle. Les ailes sont marquées, mais c’est surtout le montant avant ainsi que le pilier arrière qui retiennent l’attention. En effet, à l’avant, la carrosserie forme une sorte de vague et à l’arrière, le pavillon est flottant. Tout cela est bien entendu renforcé par la teinte bi-ton de la nouvelle Nissan Leaf.

Nouvelle Nissan Leaf arrière

Un intérieur un peu tristounet

A l’arrière, on retrouve des feux boomerang façon Nissan Juke. Le hayon est très marqué et on peut même y voir de la Honda Civic avec le pli qui prolonge les feux. Le bouclier arrière est plus commun. Mais, on notera ses côtés avec des arrêtes propice à une aérodynamique plus léchée.

Par contre, à l’intérieur, c’est un peu tristounet. Là encore, on retrouve peu ou prou le dessin de la planche de bord de la Nissan Micra. C’est assez lisse, consensuel pour ne pas dire quelconque. L’impression est renforcé par le noir qui recouvre tout, jusqu’au montants du pare-brise. Une variante crème existe. Ouf ! Le dessus de la planche de bord, les contre-portes et les sièges s’en parent pour plus de luminosité.

Nouvelle Nissan Leaf intérieur

378 km NEDC

Mais, c’est surtout technologiquement que cette nouvelle Nissan Leaf veut se distinguer. Evidemment, le nerf de la guerre c’est la partie électrique. La batterie passe à 40 kWh de capacité et rattrape ainsi la concurrence. La voiture pèse 1535 kg à vide ce qui n’est pas si mal. C’est même 60 kg de moins que la génération actuelle.

Dommage de ne pas voir Nissan prendre le taureau par les cornes et sortir une capacité de 50 ou 60 kWh. Là, ils se « contentent » de rattraper ce que font les autres. Pour un leader c’est un peu juste non ?

Nissan indique qu’une version plus puissante et à la capacité augmentée sera introduite fin 2018. Pourquoi ne pas la proposer dès maintenant ? Au moins à la commande ? Et surtout, pourquoi acheter cette version 40 kWh si une version avec plus de kilomètres sort dans un an ?

Pour les prix, il faudra encore attendre, mais des fuites ont déjà donné la tendance.

150 chevaux et 320 Nm

Dotée d’un moteur électrique de 150 chevaux, la nouvelle Nissan Leaf dispose d’un couple instantané de 320 Nm. De quoi avoir un bon dynamisme. Pour rappel, l’actuel Leaf dispose de 109 chevaux et 254 Nm de couple.

En cycle NEDC elle parcourt 378 km ce qui est moins bien que la cousine de l’Alliance, la Renault Zoe ZE40. Reste à voir en « vraie » conduite ce que cela donnera. On parle de 300 km réels ce qui est désormais le minimum pour être crédible.

Mais, la nouvelle Nissan Leaf a gardé un atout. En effet, elle peut se charger « n’importe où » (16h sur une prise domestique 10A, moins de 8h sur une prise 32A). Et ce n’importe où c’est aussi une charge rapide qui permet de récupérer 80% de la charge (32 kWh) en 40 minutes. De quoi repartir pour plus de 240 km.

Nouvelle Nissan Leaf batterie

Technologique

Pour autant, la nouvelle Nissan Leaf entend se distinguer comme on le disait précédemment par la technologie embarquée. On passera sur les désormais habituels Nissan Safety Shield, l’état de charge, les compteurs de puissance et de régénération, ainsi que tout le système audio et d’info-divertissement accessibles via le « petit » écran 7 pouces.

Tout d’abord, le « e-Pedal ». C’est une toute nouvelle gestion de l’accélérateur qui permet de gérer précisément l’accélération et va même jusqu’à freiner la voiture en cas de relâchement total. Il faut ainsi maintenir une légère pression pour que la voiture continue sur sa course d’élan. A voir en vrai. Le frein reste quand même la pédale à privilégier pour vraiment freiner la voiture. Ouf !

Aussi, la nouvelle Nissan Leaf dispose du « ProPILOT ». C’est un système d’aides à la conduite qui va même jusqu’au maintien de la voiture sur la voie. Mais, uniquement sur voie express et autoroute. On est encore loin du pilote automatique mais cela permet des « longs » trajets « moins stressant et plus relaxant ». Pas certain que ce soit un plus pour la concentration nécessaire à la conduite.

Trop de technologie ?

Enfin, le « ProPILO Park » permet de se garer sans rien toucher. Actuellement, les « park assist » demandent tout de même à gérer les vitesses, l’accélérateur et le frein. Ici, tout est gérer par la voiture. Là encore, on ne demande qu’à tester car souvent, ces technologies demandent plus d’espace qu’un conducteur habitué aux créneaux, et surtout plus de temps pour se garer.

Dernier élément souligné par Nissan, la nouvelle Nissan Leaf est compatible avec les réseaux intelligents. La technologie Vehicle-to-Grid (V2G) permet à la voiture de communiquer avec le réseau électrique et de servir de tampon, ou même de charger lorsque l’électricité est abondante (à faible prix donc) et la restituer à la maison. C’est la technologie xStorage.

Un goût de trop peu ?

Finalement, cette nouvelle Nissan Leaf laisse une impression (qu’on ne demande qu’à chasser) de trop peu. Une sorte d’attentisme de la part du leader de la voiture électrique. Plutôt étrange quand on voit que la concurrence a fourbi ses armes.

La nouvelle Nissan Leaf sera en vente à partir de janvier 2018.

Fiche technique

Carrosserie

(mm)

Longueur

4,480

Largeur

1,790

Hauteur

1,535/1545

Empattement

2,700

Largeur essieu avant/arrière

1,540/1,555

Garde au sol

150

Coefficient de traînée (Cd)

0.28

Pneumatiques

205/55R16 ou 215/50R17

 

Poids/Capacités

(kg)

Poids à vide (min)

1,535

Capacité

5 passagers

Poids brut

1,765-1,795

 

Batterie

Type

Lithium-ion

Capacité

40kWh

Moteur électrique

Nom

EM57

Puissance maximum

110kw(150ps)/3283~9795 trs/min

Couple maximum

320N・m(32.6kgf・m)/0~3283 trs/min

Performance

Autonomie

378 km (NEDC)

Temps de chargement

16 heures (sous 3kW)
8 heures (sous 6kW)

Charge rapide (80%)

40 minutes

Vitesse maximum

144 km/h

Source et illustration : Nissan

Poster un Commentaire

50 Commentaires sur "Nouvelle Nissan LEAF : du style et des kWh"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Déjà d’emblée… Quel immense progrès esthétique (on partait de loin aussi) … Un peu moins sur le plan technique.

SGL
Invité

Maintenant 40 kWh font léger quand même.
La Zoe, plus petite fait 41 kWh, la Tesla Model 3 à 50 et 75 kWh au choix, l’Opel Ampera-e à 60 kWh.
Une version supplémentaire à 55 kWh serait un minimum.

Invité

c’est qd mm curieux et déstabilisant (mm si c’est normal) le remplacement de CV par des kW (et a fortiori des kWh)

SGL
Invité

kW a toujours existé dans les nomenclatures des autos après les CH.
C’est kWh qui est un peu nouveau dans l’histoire pour remplacer les litres de carburant… et comme l’autonomie est le talon d’Achille et donc le nerf de la guerre dans les VE, cela en devient primordial.

wizz
Membre

une batterie de plus grande capacité, c’est pour « bientôt »
un peu plus tard
http://www.usinenouvelle.com/article/face-a-la-concurrence-nissan-devoile-une-nouvelle-version-de-sa-leaf.N583673

Invité

Je ne suis pas surpris de la strategie de ne pas ouvrir la future version « puissante » de fin 2018. L’ouverture des commandes des aujourd’hui serait risquer une cannibalisation. Proposer des maintenant une version « maigre » permet de jouer la communication, montrer la voiture, et etre toujours un peu aggressif compare a la concurrence.

Kaizer Sauzée
Invité
Le blogauto n’aime pas cette Leaf… Dèjà sur les photos volées vous critiquiez sans l’avoir vraiment vue. D’accord çà n’est pas un grand prix de beauté, mais moi j’aime bien et au moins cette fois elle ressemble à autre-chose qu’un vilain petit canard. Même si c’est vrai que l’intérieur dénote un peu. Là où je ne suis pas du tout d’accord c’est sur la comparaison avec la Zoé qui ne fait « que » 90 CV contre 150 sur cette Leaf (300 kms d’autonomie avec 150 CV contre 109 auparavant çà ne vous interpelle même pas…?), et sur la critique des nombreux… Lire la suite >>
greg
Invité

« Il me semble que quand ce sont VW, Audi et autres marques d’outre Rhin vous ne tenez pas le même discours sur le trop plein de nouvelles technologies proposées. »
Il me semble aussi que tu adores venir troller de manière systématique et caricaturale sur les sujets VW et Audi vu que tu ne trouves jamais un seul point positif.
Donc venir te voir chouiner ainsi c´est un peu l´hopital qui se fout de la charité non?

Kaizer Sauzée
Invité
« …Il me semble aussi que tu adores venir troller de manière systématique et caricaturale… » Hé ben non. Je ne viens presque plus commenter sur le blogauto. Quand je le fais sur les articles sur les VW et Audi c’est surtout pour fustiger le style que je trouve insipide et indigne et la soi-disant « deutsche qualitat » (made in Hongrie et autres pays de l’est) vendue au prix fort alors qu’elle ne vaut pas mieux que celle de nos constructeurs français. Je combats également le battage fait autour de ces marques qui de ce fait monopolisent les espaces médiatiques avec le concours,… Lire la suite >>
Kaizer Sauzée
Invité

Je les lis (pas tous, y’en a beaucoup) car je suis l’actu auto avec intérêt.
Même si je défends les constructeurs français, qui le méritent bien vu les progrès réalisés ces dernières années et par nos 3 constructeurs SVP, je regarde tout ce qui se dit sur l’automobile de Mr tout le monde.
Je vous reconnais le droit de ne pas être toujours très objectifs, ne prétextant pas l’être toujours non plus, laissez-moi le droit de le préciser.

SGL
Invité

Avec une version LR (Long Range), partir en vacances deux fois dans l’année avec une VE… Va devenir envisageable sans pour autant dépenser plus de 100 K€.
Bon… C’est presque déjà le cas pour l’Opel Ampera-e.

Guillaume
Invité

Pourquoi ne pas proposer directement 60kWh?

Parce que c’est plus cher. Parce que tout le monde n’a pas besoin de 300km d’autonomie reelle.

Quant au style, mon avis est que Nissan a trop ecoute ceux qui n’auraient jamais acheter un LEAF et trouvaient toute sorte d’arguments pour le justifier (trolls, sceptiques a temps complet, journalistes bornes…). Dont le style.
Maintenant, on a effectivement une Leaf qui ressemble a une Micra ou une autre Nissan (l’equivalent de la Megane dont j’ai oublie le nom, c’est dire si son style n’est pas marquant!). Bref, elle ne deplait a personne, mais plait-elle vraiment?

SGL
Invité

Je pense que l’esthétisme de l’ancienne était un repoussoir pour beaucoup ! (Bien sûr c’est subjectif)
Là … ça devrait mieux (beaucoup mieux) marcher.
Je pense aussi que vendre une VE avec deux tailles de batterie va devenir rapidement la norme et un minimum dans le futur.

Admin
Effectivement, Nissan semble faire le pari qu’ils vont toucher un seuil psychologique du marché avec 150 miles d’autonomie (le chiffre symbolique est calculé pour les USA, le marché cible principal), 150 chevaux et moins de 30 000 dollars, et s’attirer une clientèle qui veut passer à l’électrique et qui ne peut pas/veut pas s’offrir la Bolt ou la Tesla et qui est ok avec l’autonomie moins importante. En plus, la rentabilité est sans doute meilleure, d’où l’intérieur ultra-formaté. C’est un pari intéressant mais risqué, parce que si cette clientèle n’est pas encore mûre, ils vont souffrir auprès de la clientèle… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité
je note une charge de 3kw à 7kw max hormis en chademo, donc la recharge va être problématique (pour rappel seules 6% des bornes sont chademo). Bizarre qu’ils n’aient pas intégré le chargeur de la zoé qui accepte de 3kw à 43kw. Mais ce matin j’entendais C. Ghosn qui disait que renault-nissan va procéder à des synergies. Apparemment ce n’est pas encore le cas. Toutefois longue vie à cette nouvelle leaf, pour le même prix que l’ancienne elle sera vraiment mieux. Par contre face à une model 3 5000$ plus chère (d’après vos sources) le choix sera vite fait pour… Lire la suite >>
wpDiscuz