Accueil 4x4 Essai BMW X1 xDrive25i Auto : Fin de l’exception culturelle

Essai BMW X1 xDrive25i Auto : Fin de l’exception culturelle

207
30
PARTAGER

Lorsque l’on a pour slogan « Le plaisir de conduire », on se doit de produire des autos au caractère marqué. Une caractéristique qui a rarement fait défaut aux BMW mais que l’arrivée de la traction avant peut mettre en péril. Le X1 est-il rentré dans le rang ?

<<< LIRE LE DEBUT
Présentation générale
Style extérieur
Style intérieur
Equipement
Modularité/habitabilité

Châssis, confort et comportement

Ne tournons pas autour du pot. Durant notre essai qui a mêlé autoroutes et départementales sinueuses, section ventées et bitume mouillé, notre X1 s’est toujours montré impérial. A aucun moment, même dans les courbes abordées quelque peu rapidement, il n’a donné l’impression de ne pas vouloir suivre la trajectoire que nous lui indiquions. Son poids (1615 kg à vide), majoritairement disposé sur le train avant, pénalise toutefois son agilité. Eh oui, le X1 est pataud et c’est bien ce que les amateurs de « vraies » BMW lui reprocheront, ainsi que le manque de feeling de sa direction. Fade est le mot qui vient immédiatement à l’esprit. Au final, à la conduite, ce nouveau X1 ne se distingue plus de ses principaux concurrent, Audi Q3 en tête.

En contrepartie, les efforts faits au chapitre du confort devraient rallier les suffrages d’un plus grand nombre d’automobilistes que son prédécesseur. L’auto mise à notre disposition était pourtant équipée des jantes de 19″ optionnelles. Si l’on combine ces différents points avec le léger manque de maintien latéral des sièges, on ne peut que conclure que le X1 estampillé 2015 ravira les grands rouleurs à la recherche d’une voiture ouatée, mais qu’il risque de décevoir les aficionados de la firme à l’hélice. Soyons pourtant clair, il est largement meilleur que la génération précédente et atteint le haut du tableau dans sa catégorie.

Essai BMW X1 xDrive25i Auto (15)

Moteur et transmission

Ah, cette boite automatique à huit rapports… même si ce n’est pas à proprement parler un élément BMW (c’est Aisin qui la fabrique), elle nous ravit toujours autant lorsqu’elle est associé à un moteur de la marque. Sa douceur et sa réactivité en font d’ailleurs sans doute la seule transmission à convertisseur de couple capable de rivaliser avec les boites robotisées à double embrayage de la concurrence. Elle seconde donc ici un quatre cylindres 2.0 bi-turbo développant 231 ch. Mais ne vous y trompez pas. Malgré les chiffres (citons, par exemple, les 350 Nm de couple disponibles de 1 250 à 4 500 tr/mn), ce duo préfère largement la douceur à la sportivité. Cela tombe bien, cela se marie parfaitement avec les réglages du châssis et, cerise sur le gâteau, cela permet des consommations raisonnables. Après quelques centaines de kilomètres au volant de ce X1, on peut considérer que la consommation moyenne s’établira entre 8 l  et 9 l/100 km, une donnée raisonnable au vu de la puissance et du poids. Au volant, le moteur se fait à peine entendre. C’est mieux, sa sonorité étant très quelconque lorsqu’on l’oblige à monter dans les tours.Essai BMW X1 xDrive25i Auto (3)

Parlons argent

Bien sûr que le X1 n’est pas parmi les modèles les moins coûteux de sa catégorie. Dans sa définition xDrive25i, il ne s’offre pas à moins de 42 700 €. C’est élevé certes, mais aucun constructeur généraliste n’offre une telle puissance dans son SUV compact et ses rivaux premium s’affiche à des tarifs voisins (Audi Q3 2.0 TFSI 220 Quattro S-Tronic à partir de 43 110 €, Range Rover Evoque 2.0 Si4 240 ch 4×4 Auto. à partir de 42 800 €, Mercedes GLA 250 4Matic 7G-DCT à partir de 40 750 €). Bien sûr, il faudra allègrement piocher dans la liste des options pour obtenir une liste d’équipement du blason apposé sur le capot ou se laisser séduire par l’un des niveaux de finitions supérieurs. Respectivement baptisés Sport (+ 4 150 €, jantes alliage 18″, projecteurs full led, GPS…), xLine (+ 4 950 €, Sport + hayon électrique, sellerie cuir/tissu, radars de stationnement avant et arrière…) et M Sport (+ 6 150 €, xLine + kit carrosserie M, sellerie tissu/Alcantara, suspension et direction DirectDrive…), ils améliorent quelque peu le rapport prix/équipement du X1 et seront surtout de précieux alliés le jour de la revente.

Gamme et prix
LoungeSportxLineM Sport
BMW X1 xDrive25i Auto.42,700 €46,850 €47,650 €48,850 €

Conclusion

D’un point de vue objectif, le nouvel opus du X1 est très réussi et il parviendra sans mal à faire oublier son malheureux prédécesseur. Présentation soignée, boite automatique qui fait référence, tenue de route au dessus de tout soupçon, technologie de pointe… le X1 reprend toutes les marques de fabrique des BMW. Toutes sauf une : le plaisir de conduire une auto typée propulsion. Si la plupart des clients potentiels s’en moqueront éperdument, certains « béhémistes » risquent de ne pas lui pardonner cette trahison.

+Présentation / finition
Boite automatique
Tenue de route
Manque de caractère mécanique
Comportement routier un peu pataud

 

BMW X1 xDrive 25i Auto
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne
Essence turbo compressé
Cylindrée (cm3)1998
Puissance (kW/ch) à tr/mn231/170 à 5000
Couple (Nm) à tr/mn350 de 1250 à 4500
Transmission
Roues motricesQuatre roues motrices
Boîte de vitessesAutomatique à 8 rapports
Châssis
Suspension avantMcPherson
Suspension arrièreEssieu multibras
FreinsDisques ventilés AV AR
Jantes et pneus225/55R17
Performances
Vitesse maximale (km/h)235
0 à 100 km/h (s)6,5
Consommation
Cycle urbain (l/100 km)7,7
Cycle extra-urbain (l/100 km)5,7
Cycle mixte (l/100 km)6,4
CO2 (g/km)149
Dimensions
Longueur (mm)4439
Largeur (mm)1821
Hauteur (mm)1598
Empattement (mm)2670
Volume de coffre (l)505 → 1550
Réservoir (l)61
Masse à vide (kg)1615

Crédit photos : Cédric Morançais/le blog auto

Poster un Commentaire

30 Commentaires sur "Essai BMW X1 xDrive25i Auto : Fin de l’exception culturelle"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
beniot9888
Invité

Juste pour savoir, quel était le prix du modèle d\’essai ?

beniot9888
Invité

Et juste pour savoir, il n\’y aurait pas un problème avec les apostrophes dans les messages, depuis peu ?

Admin

Il y a effectivement un problème lié à la nouvelle version du système de commentaires. Ca a été signalé aux développeurs.

Litlfred
Invité
Je suis surpris par les remarques negatives à l\’egard du precedent modele. Je ne suis pas un fan de SUV, mais pour avoir énormément pratiqué le X1 dans toutes sortes de conditions et à peu pres tous les types de terrains pour lesquels il est prevu, c\’est vraiment une excellente auto et qui sait preserver l\’esprit BMW. La finition etait plus que correcte par rapport à son tarif et si stylistiquement ce n\’est pas un canon de beauté, pour ma part, apres le rejet initial, j\’ai fini par m\’y habituer et meme à l\’apprecier ( avec mesure… Disons que je… Lire la suite >>
Geoffroy
Invité

Il s\’agit d\’une boîte Aisin et non ZF.

n1c0
Invité

Et par la même occasion, c\’est une architecture Moteur Transverse/Traction Avant (ou 4 roues motrices ici). Ca discrédite un peu le contenu de l\’article…Comment peut-on se planter ainsi ?

Panama
Invité

Avez vous remarqué que tous ces modèle de SUV sont systématiquement proposés en essai presse en version… 4 roues motrices ?
Ce bon gros bébé en version traction ne doit très certainement pas offrir la même sérénité au volant. Tant pis pour le consommateur lambda qui va préférer la penture métal aux 4 roues motrices au moment de signer le bon de commande.
Bon sinon version très réussie qui remet BMW au niveau de l\’Audi Q3.

Pcur
Invité

Ah on a encore l\’integriste des 4rm qui n\’a toujours pas compris qu\’on est en 2015 et que les constructeurs arrivent tous à passer 300ch sur des compactes sportives à traction avant. Quand on sait que plus de la moitié des possesseurs de bmw ne savent même pas qu\’ils conduisent une propulsion (quand c\’est le cas) on voit toute l\’importance de cette question…

Panama
Invité

C\’est faux : ce chiffre concernait uniquement les clients potentiels – donc pas encore clients – des premières versions des séries 1.
Tous les possesseurs de BMW savant qu\’ils ont une propulsion.

Litlfred
Invité

Il n\’y a que les 2 modeles d\’entree de gamme en 2RM et ceux sont rarement les motorisations choisies en essai.
@Pcur: Oui, sauf qu\’ici, il est question d\’un SUV familial dont la masse commence à 1,5 T et dont la finalité n\’est pas de rentrer au pantheon du Nurburgring.
Optimiser les trains roulants pour faire passer un max de watt à une bombinette sur sol sec est assez different du fait de renfocer la motricité d\’un gros bebe pour prevenir les exces de confiance d\’un gentil pere de famille.

wizz
Membre
Se faire inviter par Renault pour tester la nouvelle Clio RS, ça intéresse les journalistes automobiles Se faire inviter par Renault pour tester la nouvelle Scénic, idem Se faire inviter par Renault pour découvrir le nouveau utilitaire Kangoo dCi 65ch, on envoie Robert qui est placcardé, ou un stagiaire Des voitures nouvelles à tester, c\’est plutôt les versions les plus avantageuses qu\’on propose aux journalistes. Le monospace BMW Activ Tourer est disponible sur une large plage de puissance. Mais pour les journalistes testeurs, ce fut plutôt les versions puissantes qui ont été testées. Imaginons que BMW n\’avait proposé que la… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Mince…vous pensez que…75 ch, version de base, low cost…damned !
http://www.leblogauto.com/2012/11/essai-la-sandero-1-2-16v-75-vaut-elle-ses-7-900-euros.html

Sinon oui les constructeurs amènent souvent les versions les plus flatteuses de leur voiture, mais également une version qui représente le plus gros des ventes.
Par exemple pour rester chez Dacia, le constructeur ne va pas faire essayer le Duster entrée de gamme sachant qu’il représente très peu de ventes en France.

wizz
Membre

on aurait alors dû voir des essais sur les X1 18d et non sur les 25d….

beniot9888
Invité

Vous étiez stagiaire/au placard, à l\’époque ? 😛

wizz
Membre

tu serais journaliste
le groupe VW envoie des invitations pour tester la Audi R8 et la VW Caddy
il y a 2 journalistes disponibles: un collègue et toi
tu préfères aller tester quel véhicule?

Litlfred
Invité

Tres bon choix car sans polemiquer, ce sont les motorisations et versions hdg qui ont le plus de sens sur ces autos badgées premium. Pour les niveaux du dessous, il y a une concurrence chez les generalistes qui est bien plus attractive.

SGL
Invité

Vous avez parfaitement raison @Litlfred.
Les haut de gamme des généralistes surclassent le bas de gamme des premiums sur le rapport qualité-prix.

Litlfred
Invité

Et de loin… Prenons une CLA 200 break de base à 34600 euros face à une 308 GT THP à 31800 euros, hormis avoir une profonde aversion pour la marque francaise et un aveuglement tout aussi important pour la compacte allemande ( dire que c\’est une vraie Mercedes… C\’est un autre debat ), je ne vois pas comment on peut finir avec la premiere au garage.

Panama
Invité

Dommage car je ne pense pas qu\’on va beaucoup voir de x1 Xdrive 25i sur nos routes.

r.burns
Invité

Faux il se vend moins de 18d

wizz
Membre

le X1 se vend moins en 18d qu\’en 25d???

beniot9888
Invité

Sur La Centrale (fallait bien regarder quelque part) :
1218 X1 à vendre
642 18D
376 20D
47 23D
38 25D
9 essence
(je n\’ai pas vérifié le total)
Donc ce n\’est as forcément vrai sur tous les marchés, mais en France, le 18d est majoritaire.

SGL
Invité

Plus de 80 % des ventes des BAM sont des 4 cylindres Diesel.
Le haut de gamme est dans la finition pour les restes c’est de l’immatériel pour ne pas dire de la poudre aux yeux.

wpDiscuz