Accueil Champ Car Indycar 2014 : Pocono

Indycar 2014 : Pocono

55
1
PARTAGER

Juan Pablo Montoya (Penske) est de retour ! Constamment aux avant-postes à Pocono, le Colombien obtient un succès logique. Le premier depuis son retour en Indycar.

F1600

On commence par un détour à Mid-Ohio. Comme la plupart des tracés permanents US, il est puni pour avoir fricoté avec le Champ Car. Il doit se contenter de la F1600.

Evan Mehan était présent dans le stand de Chastain, en Virginie. Cette fois, il prend le volant de la 2e Mygale de l’équipe (pilotée par Brandon Newey au VIR.) Ce sont ses grands débuts en monoplace.

Ayla Agren (Pelfrey) domine le vendredi. Mais pour les qualifications, c’est son équipier -et leader du classement- Garth Rickards qui est en tête.

F1600 2

L’après-midi, il y a Pelfrey et les autres. La Norvégienne prend les commandes au feu vert. Rickards se contente de suivre, tandis  que Nikita Lastochkin dépasse Augie Lerch pour le gain de la 3e place. Le leader du classement accélère le rythme en fin de couse, mais Agren arrive à gérer son avance. Pendant ce temps, Jack Mitchell Jr (Exclusive) veut empêcher un quadruplé de Pelfrey. Il harcèle Lerch, en vain.

Ainsi, Agren s’offre un premier succès en F1600. Jusqu’ici, les épreuves ont été remportées soit par des amateurs (comme James Goughary -Ski-) soit par des intérimaires (comme Newey.) Elle est donc la première « pro » à s’imposer en 2014. Et bien sûr, elle est la première femme à avoir triomphé en F1600. Rickards est 2e et Lastochkin, 3e. Lerch, au pied du podium complète le carton plein des « jaunes et noirs ».

F1600 1

Le dimanche, il y a pas mal de baston. Le poleman Sam Chastian (Chastain) est vite débordé par Agren. Puis il se dédouble et s’installe en tête. Mitchell, parti 9e, effectue une remontée de Mid-Ohio par la face nord. Andrew Hobbs (WISKO) a le malheur d’être sur son chemin. Lastochkin s’en prend à Chastain, qui envoi sa Mygale en tonneau. Lerch et Rickards sont dans le peloton de chasse, avec Chastain, Agren et Mitchell, qui a fait la jonction.

Comme souvent en F1600, tout se joue dans le dernier tour. C’est Lerch qui décroche la timbale, devant Mitchell et Agren.

F1600 3

Indy Lights

Revenons à Pocono. Après 2 mois de pause, l’Indy Lights revient enfin. Belardi n’est pas du voyage, au grand dam d’Alex Baron.

Pour rappel, rien ne va plus entre Gabby Chaves (Belardi) et Zach Veach (Andretti.) Les deux pilotes ne sont séparés que d’un point. En plus, il y a désormais un « troisième homme », Luiz Razia (Sam Schmidt.)

Aux essais, Veach décroche la pole.

Indy Lights 1

D’emblée, il y a une lutte à quatre entre Veach, Razia, Chaves et Jack Harvey (Sam Schmidt), dans cet ordre. Chaves réussit à se faufiler jusqu’à la tête de la course. Razia perd le contrôle et tape le mur. Safety-car.
Au restart, Chaves prend le large. Veach est en pleine lutte avec Harvey et il ne peut rattraper son rival.

Ainsi, Chaves s’impose devant Veach et Harvey.

Indy Lights 2

Au classement, Chaves conforte son avance à 316 points. Veach est 2e à 305 points. Le nouveau 3e est Harvey avec 272 points. Razia, qui avait les leaders en point de mire, repart de Pocono au 5e rang.

Indy Lights 3

Indycar

Pocono est l’une des rares courses d’Indycar de 500 miles,  avec Indianapolis et Fontana. De plus, c’est un « tri-ovale », avec 3 virages d’angles différents. Enfin, les qualifications se font sur 2 tours, avec un temps calculé sur la moyenne des 2.

Il y a peu, Juan Pablo Montoya (Penske) semblait démotivé. Lorsqu’il parlait de 2015, il évoquait surtout son futur mini-programme en Nascar. Bref, il semblait parti pour un destin à la Rubens Barrichello ou à la A.J. Allmendinger… 2 podiums plus tard, ce doute appartient au passé. Le Colombien le prouve en décrochant la 1ère pole depuis son retour.

2MontoyaPoconoPole03.jpg

Au drapeau vert, ils sont à 3 de front : Montoya, Will Power (Penske) et Tony Kanaan (Ganassi.) L’Australien plonge à la corde et s’installe en tête. Ensuite, la course est assez calme. Comme d’habitude, Takuma Sato (Foyt) ouvre la liste des abandons avec une énième panne. Ryan Hunter-Reay (Andretti) casse sa suspension. Il reste longuement aux stands. Il perd du temps et voit s’envoler ses chances au championnat. Kanaan profite de la première vague de ravitaillement pour s’installer en tête. Puis Power reprend son du lors de la deuxième vague. Au 157e tour, Graham Rahal (Rahal) perd le contrôle et tape le mur. Ce sont les seuls drapeaux jaunes de la course (un fait très rare sur ovales.)
Tout bascule dans le dernier quart. Kanaan a profité de l’interruption pour ravitailler (misant sans doute sur d’autres « jaunes ».) Mais au lieu de ça, il doit ralentir pour économiser du carburant. Simon Pagenaud (Sam Schmidt) est de nouveau « là ». Hélas, il loupe son stand lors de son dernier arrêt, ce qui lui coute un podium. Les Penske sont enformation, avec Power devant Montoya et Helio Castroneves. Néanmoins, point de « consigne d’équipe ». Le Colombien part à l’attaque, il y a contact, les morceaux d’ailerons volent et il passe ! Power essaye de bouchonner Castroneves (qui est aussi son poursuivant immédiat au classement.) La direction de course le pénalise d’un drive-through mortifère.

Ainsi, Montoya obtient sa 12e victoire (en y ajoutant ses succès en CART et sa victoire à Indianapolis.) Castroneves offre le doublé à Penske. Comme à Houston, Carlos Muñoz (Andretti) saisit l’opportunité pour compléter le podium.

Indycar 2

Au classement, Power et Castroneves sont ex-æquo à 446 points. Avec un avantage à l’Australien, qui a 2 victoires contre 1 pour le Brésilien. Pagenaud passe 3e, à 402 points. Juste devant un Montoya qui se rapproche à grands pas, avec 391 points.

Bourdais est 10e, à 271 points.

2MontoyaWinsPocono02.jpg

Crédits photos : GM (photos 1 et 8 à 10), F1600 (photos 2 à 4) et Indy Lights (photos 5 à 7)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Indycar 2014 : Pocono"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zak
Invité

Merci pour cet article très intéressant. J’ai suivi la course en direct et vraiment je suis très heureux d’avoir vécu en direct cette première victoire de Juan Pablo Montoya dans le cadre de son retour en IndyCar. Le colombien a retrouvé toute sa classe et s’est imposé malgré le dégât à son aileron sur ce tracé remarquable.

Roger Penske a misé sur le bon cheval. D’autres victoires vont suivre…

wpDiscuz