Accueil Champ Car 500 miles d’Indianapolis 2014 : les essais

500 miles d’Indianapolis 2014 : les essais

51
5
PARTAGER

Il l’a fait ! Pour la deuxième année de suite, l’indépendant Ed Carpenter partira en pole des 500 miles d’indianapolis. Qui plus est, cette année, il prête sa voiture à Mike Conway pour les « routiers ». Du coup, c’est sa première séance officielle.

D’ordinaire, Indianapolis nous avait habitués à des qualifications étalées sur une quinzaine de jours. Cette année, le speedway s’est contenté d’un format plus classique. Il est vrai qu’avec 33 engagés pour 33 places (comme en 2012), le « bump day » n’avait plus de raison d’être.

Dans la tradition des ovales, à Indianapolis, on chronomètre une moyenne sur un tour. Avant les qualifications, on osait à peine rêver de voir 1 ou 2 pilotes franchir les 230 MPH (environ 400km/h.) Finalement, le club contient 15 membres !

Ainsi, Ed Carpenter partira en pole pour la 2e fois. Tout peut arriver en 500 miles. Il a déjà gagné sur ovales et un exploit à « Indy » n’est pas à exclure.

Carpenter Captures Back To Back Indy 500 Poles

Derrière, c’est du costaud. James Hinchcliffe (Andretti) est 2e. Une prouesse pour le Canadien, sorti sur une civière du Grand Prix d’Indianapolis (et autorisé in extremis à prendre le départ d’Indy.) Suivent Will Power (Penske), Helio Castroneves (Penske) et… Simon Pagenaud (Sam Schmidt.) Vainqueur la semaine dernière sur le « routier » d’Indianapolis, le tricolore peut-il réaliser le doublé ?

Indy 500 3

Il n’a pas beaucoup de surprises. Pour ses débuts en monoplace, Kurt Busch (Andretti) est 12e. 2 places derrière le revenant Juan Pablo Montoya (Penske.) Sébastien Bourdais (KV), censé remplacer le vainqueur 2013, est 17e, juste derrière le vainqueur 2013, Tony Kanaan (Ganassi.) Pippa Mann (Dale Coyne), unique femme au départ, est 22e. Va-t-elle réussir à préserver ses stats de 100% (10 cartons en 10 présences en Indycar !)

10KanaanIndy500Qualify05.jpg

Au fond de la grille, Jacques Villeneuve (Sam Schmidt) est 27e. Il devance James Davison (Dale Coyne), appelé à la dernière minute (Stefan Wilson étant à court de budget.) Sur la dernière ligne, le débutant Sage Karam (Dreyer & Reinbold) et l’indépendant Buddy Lazier encadrent Sebastian Saavedra.

10KanaanIndy500Qualify02.jpg

Crédits photos : Chevrolet, sauf photo 3 (Honda)

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "500 miles d’Indianapolis 2014 : les essais"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

15 a passer au dessus des 400m/h? Sur la moyenne du tour ou quelques part pendant le tour?

keewy
Invité

230 miles/h correspond a 370 km/h et pas a 400 km/h

SvartEngel
Invité

et pour l’Indy 500 on chronomètre sur une série de 4 tours il me semble, non?

zak
Invité
Ce qui rend l’ovale d’Indianapolis unique, c’est le fait qu’il ne soit pas très relevé. Les américains parlent d’ovale plat. Ce qui est incroyable c’est qu’à l’origine une vitesse de 100 mph avait été envisagée alors que cette année les plus rapides sont à 230 mph. Ceci dit il y a 50 ans, les roadsters à moteur étaient très impressionnants en virage avec pas mal de glisse même à 160 mph « seulement ». Les voitures à effet de sol permettent des moyennes records mais sont moins spectaculaires qu’à l’époque. Le mur des 200 mph franchit avec des voitures dépourvue d’effet de… Lire la suite >>
wpDiscuz